Jan 05 2014

Et voilà c’est la fin

the end

 

Et voila, je viens de valider la fin de mon nom de domaine !!! Et oui ce blog disparaîtra de la toile d’ici quelques mois…

 

Merci de vos soutiens, merci de vos commentaires, à bientôt j’espère….

Juin 11 2013

Un article sur la chasse, ça viendra

Pour le moment je voudrais juste vous montrer pourquoi j’aime ca… Sur cette photo on voit un côté mais en prenant la photo j’ai la même chose dans mon dos, à ma gauche et à ma droite

Un silence, un calme, vraiment de quoi se ressourcer quand ça va pas !

IMG_1204

Mai 29 2013

Que suis-je devenu ?

Et bien, mes passages sur ce blog ne sont pas très fréquents et pour causes, je ne cours presque pas… L’envie de reprendre me tente quelques fois, mais plus à hautes doses comme avant. Mais c’est sans compter les caprices de Dame Météo qui ne me motive pas du tout à mettre le nez dehors.

Et pourtant, Dehors j’y suis régulièrement, non pas pour le travail, mais bien pour un loisir qui risque d’en choquer quelques uns… J’ai découvert bêtement une passion, tout comme courir en forêt, cette passion me permet de penser à autre chose, de me détendre et bien que physique de temps en temps, mais moins contraignante que la course à pied.

J’ai vraiment eu un ras le bol de cette course au toujours plus, de cette frime, de n’entendre parler que de temps, je cours déjà assez comme ça après le temps au boulot… Il me fallait quelque chose pour couper comme avant, mais le deuil ont puisé beaucoup de ma motivation et mon énergie, et maintenant encore, je ressent des baisse de régime car il me manque toujours.

Mais j’en reviens à ma nouvelle passion. Tout commence bêtement en rangeant les affaires de papa, maman se demandait ce qu’elle allait faire ses carabines, et oui papa était chasseur.

Je n’ai pas hésité, je savais qu’avec un permis de chasse, plus aucun soucis, je pouvais garder ses carabines, des images de lui me sont revenu car je l’ai souvent vu les nettoyer et en prendre soin, mais je ne me suis jamais vraiment intéressé à cette passion, oui il aimait la nature, oui il aimait sortir, mais je ne l’ai jamais vraiment suivi… Un coup de fil et me voici inscrit à l’examen…

Au bout de quelques semaines me voici titulaire d’un permis de chasse, mais c’est sans compter les amis de papa, qui ont appris ça et m’ont proposé des sorties, 1,2,3….. bref je n’arrêtais plus, j’y ai pris goût… Non pas pour tirer et tuer bêtement, mais j’ai eu la chance de me voir entouré de vrais chasseurs, de chasseurs qui aiment la nature et la respectent, qui ne tire pas juste pour le plaisir de tirer, mais observent et qui font le choix de tirer oui ou non. J’ai beaucoup appris grâce à eux, et j’ai compris la passion de papa. Je regrette juste de ne pas l’avoir découvert avant, mais comme on dit, il ne faut jamais regretter. Et puis papa et moi nous travaillions ensemble, nous étions quelques fois ensemble 15 à 20 h par jour, il était raisonnable de temps en temps de se lâcher un peu, car je crois qu’on aurait pu se tirer dessus 🙂

Ça me fait sourire maintenant, bien qu’il me manque, mais je me rappelle nos engueulades, qui se finissaient très vite, car 5 minutes après nous étions les meilleurs amis, et je sais qu’il a été très fier de moi, car beaucoup de ses amis me l’ont dit.

Papa aura toujours été très discret, il me mettait une pression de dingue, mais derrière mon dos il était fier, bien que je le savait, il ne me l’aura dis qu’une fois, comme pour transmettre le flambeau à son tour.

Voilà, bien que je ne cours plus, je sors pratiquement tous les jours, car il y a la chasse, mais également l’entretien du domaine, et je me sent bien dans cette forêt, j’aime m’y promener et penser à autres choses…

Je ne dis pas non totalement à la course à pied (faut bien surveiller son poids), mais pour le moment je ne me sent pas la force de me lancer dans une compétition, peut être qu’un jour j’y reviendrai, mais l’avenir peut nous réserver des surprises, il y a 2 ans je courrais comme un dingue, il y a un an je commençait à chasser et maintenant je suis partenaire dans un domaine de plus de 2 000 hectares.

Et voilà, vous avez découvert ou je me cache en ce moment, toujours dehors mais pas forcément avec la même tenue.

 

Avr 07 2013

Que faire ?

oui que faire, je me demande de plus en plus pourquoi je laisse ce blog ouvert…
Donc un petit sondage :
Dois-je le laisser ouvert ? J’attends vos commentaires

Merci

[poll id= »1″]

Vous pouvez aussi me laisser un petit commentaire, parce que je suis vraiment à la recherche de motivation, mais je me prend tuile sur tuile dans la gueule et je n’arrive vraiment pas a trouver de motivation.

 

Fév 08 2013

Un article en passant : dossard semi de Paris et marathon

Bref j’ai tenté mais non, je cours de temps en temps quand j’en ai envie et juste comme ça pour le plaisir, mais suivre un plan c’est pas plus d’actualité…

Donc voilà, au lieu de laisser pourrir mon mes dossards pour le semi de Paris et le marathon de Paris, je préfère que quelqu’un puisse en profiter…

Alors mail (onglet contact, juste au dessus), commentaire, n’hésitez pas à faire vos demandes…

MAJ : Le dossard pour le semi n’est plus disponible, il reste celui pour le marathon…

Oct 05 2012

Ce n’est qu’un au revoir…

Pour le moment pas vraiment de nouvelle et pour cause, rien à faire je n’arrive pas à réellement trouver de motivation…

La course à pied passe à la dernière place de mes préoccupations, mes baskets et tout mon matériel est rangé, et rien ne me donne vraiment l’envie de tout ressortir.

Pour ce qui est des 20km de paris, aucune prépa, même pas 1km, l’envie n’était pas là, l’idée même de me rendre à Paris en ce mois d’octobre me bloque un peu, repenser à mon dernier 20 km et repenser à ce qui c’est passé peu de temps après… Même si ce choc est encore présent, je revis petit à petit et je me sent bien, mais d’autres priorités ont pris le pas sur la course à pied

D’ailleurs je ne saurais pas quoi dire sur ce blog consacré à la course à pied, vu que je ne cours pas. Je me demandais même si je n’allais pas le faire disparaître de la toile, mais on m’a conseillé de le laisser vivre sa vie, peut être qu’un jour j’y reviendrai !! Peut être… espérons donc que ce close ne soit en fait qu’une pause ou un break plus ou moins long

Et je ne vais pas commencer à parler de ici de mon nouveau passe temps. Passe temps qui me bouffe moins d’énergie que la course à pied…

Voilà, je pense que tout est dit !!!

A bientôt, peut-être…

 

Août 11 2012

Il est venu le temps…

Non pas le temps des cathédrales, mais bien celui de recommencer sérieusement une préparation !!!

En effet, même si je n’avais pas trop envie, mais je suis inscrits sur les 20km de Paris !!!

Bien que je dis depuis le début, cette course a été mon coup de coeur, ma première course et elle fait parti de mon calendrier annuel. Mais au début, j’hésitais à la refaire… car psychologiquement, je ne sais que penser !

La première fois, mon papa est à l’hopital pour des tests, et quelques jours après nous apprenons « Cancer », la deuxième fois papa est encore à l’hopital et quelques jours après il nous quittait… J’ai depuis une appréhension, une crainte de refaire une course… Mais c’est sans les conseils d’amis, qui m’ont convaincu de la refaire, justement en sa mémoire !!! Je me suis donc inscrit depuis un bout de temps, mais je ne sais toujours pas au jour d’aujourd’hui si j’aurais vraiment la force morale de la faire. Mais rien ne m’empêche de débuter un plan, surtout qu’en ce moment je ne cours qu’au maximum 10km, un objectif pourra peut être me forcer à me dépasser à nouveau comme avant.

J’étais extrêment fatigué car je n’arrivais plus à dormir, une grosse période d’insomnie, mais depuis mes congés j’ai pu enfin retrouver le sommeil, et l’envie de courir par ci par là. Et pour faciliter ma reprise, j’ai également glissé quelques séances de vélo, avec mon nouveau joujou un garmin edge 500, un petit ras le bol de l’autonomie de ma 405 au moins avec l’edge j’ai une autonomie de 18h, de quoi faire quelques sorties…

Bref encore une semaine de vacances, et il sera temps de me préparer pour le 14 octobre… Et nous verrons bien si l’envie sera présente au moment du départ.

Juil 23 2012

Petite sortie, petite soif

En ce moment mes sorties ne sont pas nombreuses, mais je reprend peu à peu l’envie de courir, de temps en temps quand mon corps, grossi par cette période d’arrêt, me souffle un besoin de liberté… Comme à mes débuts, 15 mn, 20 mn, 30 mn, un petit tour qui fait du bien.

Mais voià, je ne sais pas pourquoi, en ce moment j’ai du mal avec l’hydratation, et ne me dites pas que c’est la chaleur, on ne peux pas vraiment dire que l’été est au rendez vous dans le nord de la France.

Alors qu’avant mon arrêt, je tenais facilement 1 h sans boire, actuellement je ne tiens pas plus de 30 mn sans boire une goutte, alors reprendre ma ceinture hydrobelt de 500ml pour mes petites sorties, je la trouvais bien, confortable, mais pour l’instant j’ai besoin de quelques chose de plus léger, d’un produit qui sait se faire oublier !!!

Après avoir entendu parler de la gourde simple hydratation, je clique directement sur « J’aime » dans facebook, pour me tenir un peu informé des avis, et les articles ne manquent pas. Un beau jour de rare canicule, je ne tiens plus et je passe commande, environ 14,99€ plus les frais de ports, ça fait un peu cher ! Mais vu les bons avis, je n’hésite pas et je lance l’achat…

Premier point positif : livraison rapide

Dès la réception, je la déballe et je suis surpris par la légèreté de la gourde. Un produit simple comme son nom, et 38 cl de quoi pouvoir courir sans crainte d’avoir soif au bout de quelques kilomètres.

Mon premier test, un mecredi !!! Rempli d’eau, je la glisse dans le dos comme vu sur le site internet

Et après quelques mètres, dans le dos ça ne me plait pas, je la glisse à droite dans mon short et la non plus, je ne suis pas à l’aise, puis je trouve l’endroit idéal à gauche, je n’y pense plus et je fini ma course et je me rend compte que je viens de faire 10 km. Cela faisait quelques semaines, voir mois que je n’avais pas fait 10 km… Je suis content de ma petite sortie de 51 mn, d’ailleurs je n’ai même pas eu besoin des 38 cl, car il me restait presque la moitié !

Ma deuxième sortie test , le samedi de la même semaine, fatigué par une semaine chargée, je me demande si j’aurai assez d’énergie pour pouvoir courir, je devrais peut être prendre ma ceinture, pour pouvoir emmener une barre de céréales ou un tube de gel. Mais je n’en fais rien, ma petite gourde me plaît et je ne vais pas courir longtemps, une idée lumineuse, faire un petit mélange lu sur le site jiwok :

1 Litre de thé type earl grey + une pincé de sel + une cuillère de jus de citron + 30 à 80 g de miel d’accacia suivant résultats souhaités (30g = boisson désaltérante par temps très chaud …. 80g = glucidique)

Bien que je ne suis pas un adepte des boissons de ce genre, je courrais toujours à l’eau et je préférais prendre un gel, ou manger une barre de céréales. Mais aujourd’hui je n’ai pas envie de m’encombrer… La gourde rempli, glissé coté gauche, me voilà parti, mon petit parcours, une boucle en plus, et ma sortie dure 1h23 et 16 km…

J’ai pris goût à cette petite gourde, pratique, légère, j’ai l’impression de courir sans rien, bien que la ceinture ne me gêne pas, mais je la ressentais, alors que la gourde seule sait se faire oublier.

Bilan du test :

Positif :

  • Livraison rapide
  • Sais se faire  oublier, dès que la bonne position est trouvée
  • Contenance idéale pour les petites sorties ou un peu de fractionné
  • Se servir du short du coureur pour la maintenir, donc pas besoin de ceinture
Négatif :
  • L’embout devient difficile à ouvrir, au début je pensais à un reste de sucre pourtant je l’avais bien rincé.
  • Il reste un peu de liquide, impossible à sortit en utilisant l’embout. Il faudra dévisser le bouchon,mais pas de quoi s’alarmer, ceci ne représente que quelques gouttes.
  • Un peu cher 14,99 € la gourde, sans compter les frais de port, mais si vous en acheté 3, les frais de port vous serons offert.

NB : En testant cette gourde, j’ai une première fois couru avec autres choses que de l’eau pur, et je comprend mieux  vinvin20,   qui était désespéré par la disparition de son sirop sport, mais qui a trouvé son bonheur dans le sirop aptonia. et c’est grâce à lui que je testerai les produits aptonia dans un futur article.

Juil 15 2012

Me revoilà

Voilà bientôt 3 mois que je n’ai plus donné de signe ! Le manque d’envie, tenir un blog à jour est une chose exigeante et qui nécessite du temps, que je ne me prenais pas en ce moment…

Le stress du boulot, les soucis quotidien, cette absence qui me pèse, mais je pense qu’il est temps pour moi de retrouver mes premiers plaisirs dans la course à pied.

J’ai recommencé à courir tranquillement il y a peu, quelques petits kilomètres par ci par là, 20 mn, 30 mn avec un peu de marche par ci par là, mais ce n’est sans compter que le moral est bas, mais mon corps n’est pas au mieux de sa forme non plus. Entre les douleurs aux mollets, dues à des jambes fatiguées… Le début d’aponévrosite, et je peux vous dire que ça fait mal… Je suis allé 3 fois chez mon chiropracteur en 3 mois, mais comme toujours ce type fait des miracles, l’aponévrosite soigné en 1 semaine …

Il n’est pas toujours aisé de concilier sport et la vie de tous les jours, et cette période de repos, m’a permis sans doute de retrouver une vraie envie de courir. Sans oublier certaines personnes qui malgré mon départ de la runnosphère, on continué de prendre de mes nouvelles, surtout une en particulier que je ne nommerai pas, mais j’etais surpris de le savoir sur un 20 km ! Bravo l’ami 😉

 

NB : Maintenant, vu que je n’ai pas grand chose de prévu en course en ce moment, et vu que grâce à Mr 20, je vais recevoir quelques produits, j’aurais déjà de quoi parler… Et puis il y aura aussi un test d’un fameux bidon, adopté depuis un bout de temps par la runnosphère, mais j’étais curieux, ma ceinture hydro de chez salomon, c’est pas forcément le plus pratique pour faire une petite sortie de 30 mn…. Donc je me suis acheté un bidon simple hydratation dont je vous parlerai dans quelques jours.

Avr 15 2012

MDP 2012 : Les raisons d’un échec

Après 20 km, j’ai décidé de d’arrêter !

Mais avant tout que faisais-je sur le parcours alors que j’avais renoncé il y a déjà quelques semaines. Je ne sais pas, une envie de profiter un peu du plaisir de la course, mais comme prévu le plaisir n’y étais pas et l’envie non plus.

Je me suis pris le mur en pleine gueule dès le 5e km, et déjà un arrêt au 10e km, mais j’ai quand même continué un peu. Mais je ressentais de plus en plus le manque d’entrainement et une douleur au niveau des métatarsiens commençant, j’ai préféré ne pas continuer. Cette douleur je l’avais déjà ressenti l’an dernier et elle a abouti à une fracture de fatigue, donc la sagesse fût la meilleure décision.

Sans compter ma fatigue de ces derniers temps et l’absence de papa qui me pèse ne me motive toujours pas.

Tu me manque !!

Tu me manques !!!!

 

Affronter 42 km avec mon état du moment aurait été un miracle.

Maintenant, je vous annonce que pour le moment je dis stop, et pour l’instant aucune course de prévu, car j’ai vraiment besoin de temps. J’avais même l’envie de fermer ce blog après cette date, mais pour l’instant je n’en fais rien…

A bientôt peut-être !

Avr 03 2012

MDP : Je renonce…

Et voilà, les jours passent et l’envie de courir n’est plus là…

J’essaie de continuer en oubliant certaines séances, mais depuis mes 32 km je n’y arrive plus et 3 semaines se sont déjà écoulées, bien que mercredi dernier motivé j’ai réussi à faire 10km en 42 mn… Mais cette motivation de courte durée, ne me permet que de petites sorties de temps en temps…

Déjà que je ne suis pas au mieux de ma forme morale, j’ai du prendre une décision qui me déprime encore plus :

Je renonce au marathon de Paris…

En effet je n’ai pas la tête à courir, j’ai dû puiser le restant de motivation durant le semi, mais faire un marathon sans motivation ce n’est pas raisonnable. Et je préfère faire une pause un certain temps afin de retrouver le plaisir que la course à pied me procurait.

 

Mar 21 2012

Prépa MDP 2012 semaine 05 – 06

J’ai un peu perdu le fil à cause du taff, j’ai un peu laissé le blog de côté.

La 5e semaine se termine par une sortie longue, et je peux dire content de moi, 32 km en 2h30 !! avec une FCM 75 % nickel !!!

Par contre cette 6e semaine commence mal, je suis vide, fatigué, naze et donc je prefère pratiquement ne rien faire, sans compter qu’une douleur au genou fais son apparition, mais là encore je pense que ce n’est que dû à la fatigue, donc la 6e semaine commence par une sortie tranquille d’un peu plus de 4 km, et une bonne nuit de sommmeil.

Par curiosité, je me replonge dans la prépa du marathon de paris 2011, et quelle ne fût ma surprise en constatant qu’après la séance de 32 km, je vis la même fatigue.

http://blog.mathes67.com/2011/03/semaine-06-en-panne/

L’avantage de tenir un carnet d’entrainement sous la forme d’un blog 😉

Alors semaine très allégée et on reprendra quand ça ira mieux… Sans compter que j’ai pas mal de soucis avec ma motivation, quelques fois j’ai vraiment envie de ne pas faire se marathon, et j’ai vraiment du mal à trouver l’envie… J’espère que le jour J, je serai déchaîné…

Mar 06 2012

Prépa MDP 2012 séance 16 : Semi marathon de Paris

Samedi :

Comme toujours une petite nuit, travail, petite sieste, TGV et direction le château de vincennes pour récupérer le dossard. Une vraie course avant l’heure…

Dimanche :

Réveillé tranquillement à 7h, je reste encore un peu au lit histoire de ne pas me stresser, de toute façon j’ai le temps, mode cool ce matin, vers 7h30 je me lève et je prend une bonne douche pour bien me réveiller, café et gatosport. J’enfile ma tenue comme ça pas besoin de passer ni à la consigne, ni au vestiaire !

Au départ cette sortie devait être une sortie de 2 h, donc étant donné que j’avais fais 1h29 l’an dernier je ne vise pas mieux vu mon état de forme, donc aujourd’hui ça sera 30 mn d’échauffement bien tranquille… Ce qui est bien le cas, ce n’est pas dans mes habitude de courir à une allure de 5’24/km, mais ça fait du bien de profiter du bois de vincennes, après ça risque d’aller un peu plus vite.

Le rendez vous donné par la runnosphère ne m’arrange guère, arrivé après 9h et vu que je voulais absolument courir ces 30 mn avant le départ, je zapp donc le rendez vous et je me met à courir par ci par là avant de rentrer dans le sas et attendre tranquillement que ça démarre.

Comme toujours dans le sas, je prend attention de ne pas être placé trop en avant, de peur d’être emporté par les malades qui se placent toujours directement devant, afin de partir comme des fusées, je préfère les laisser courir comme des tarés, pour ma part je part tranquille comme toujours….

Le coup de feu est donné pour les élites, et je ne me rend pas bien compte mais nous partons assez rapidement, 1 minute ça peut passer très vite. Bref le départ, je passe sous la ligne de départ et comme à mon habitude, je me concentre et je rentre dans mon monde, et je dépasse petit à petit sans faire attention à qui m’entoure. Mais voilà que déjà arrive le 1er kilomètre, je jette un coup d’oeil à ma montre qui m’indique moins de 4′ au kilomètre, aie mais que se passe-t-il, je continue et je profite de cette forme retrouvée. Les kilomètres s’enchaînent entre 3’50 et un peu plus de 4′ au km, je suis surpris et stupéfait, moi qui avait arrêté la course à pied durant 3 mois et qui me suis remis sérieusement à courir voilà à peine 4 semaines, comment ce fait-il que j’arrive à tenir un tel rythme ? La gagne peut-être l’envie de me dépasser et la promesse que je me suis faite : que papa pourra pour toujours être fier de moi. Bref je suis sur un nuage, mais je m’inquiète quand même car la grippe à sans doute laissé des traces, on ne peut pas retrouver ses forces à 100 % en 3 jours malgré l’absorption de malto ou de kilo de féculents.

Les kilomètres défilent quand d’un coup j’entend à mes côtés une personne qui respire assez fort et je me rappelle un article de philippe alias Jahom, qui parlait de la respiration de salvio alias Je cours Paris, quel ne fût ma surprise en constatant un tee-shirt manche longue rouge et un tee-shirt manche courte bleu marqué d’un grand R de la runnosphère, ce sont bien eux ! Je ne peux m’empêcher de leur dire : Ah oui, c’est ça la respiration de salvio 😉 Nous courons quelques instants ensemble, mais philippe et moi perdons salvio, que je retrouverais bientôt. En effet nous allons courir quelques minutes ensemble philippe et moi, il m’aura même lancé un « Allez » car je pense qu’il a dû se rendre compte que vers le 16e km, j’ai commencé à lâcher l’allure… La respiration était bonne, pas de poing de côté, mais mes jambes m’ont lâché et j’ai été obligé de ralentir le rythme, autant j’étais porté au départ que maintenant mes pas étaient lourds et je tombe rapidement j’ai beaucoup de mal à continuer mais je ne peux pas abandonner si prêt du but. Tampis, je puise dans le mental comme j’ai toujours su le faire et je me bats, quand tout d’un coup je retrouve salvio et courir ces derniers km en sa compagnie nous ont sans doute aidé tout les 2, car c’est bien la première fois que j’ai eu besoin d’un soutien, pour une fois ma fatigue était en train de prendre le dessus sur ma force morale. Au passage du 20e km une femme du public crie : Allez, il reste 1 km profitez en, c’est en descente » et je ne manque pas son conseil, j’en profite pour puiser au fond de moi, un dernier élan et je me lance à l’assaut de la ligne d’arrivé que je n’imaginais plus voir.

Au final une sortie de 1h55, on va dire contrat rempli sortie longue de 2h en y ayant glissé un semi marathon d’1h25 et 38 secondes au résultat réel.

Maintenant un peu de repos mérité et profitons encore un peu de Paris.

Lundi : 

Je me rend compte que je manque d’entrainement, mes jambes me font mal, mollet et cuisses en particulier. Sans compter 2 petites ampoules, d’ailleurs je ne sais pas pourquoi, je cours mes courses avec ces chaussures, semi de paris l’an dernier j’ai eu des ampoules, semi de strasbourg non, 20 km de Paris non plus, alors pourquoi maintenant de nouveau ??? Ai-je une foulée plus blessante en étant fatigué, le manque d’entrainement, je ne sais pas. Pourtant je portais bien une paire de chaussette adaptée au running, à ma prochaine paire je testerai une demi pointure de plus.

Rendez vous dans 6 semaines pour le résultat du marathon de Paris.

Les autres membres de la runnosphère :

Jahom

Rasmette

Florent

Greg

Je cours Paris

Jean-Pierre

Grego

Noostromo

 

 

 

 

Mar 04 2012

MDP 2012 Semaine 04

Cette 4e semaine fut pleines de surprises, avec le semi de paris fin de semaine j’ai intérêt d’être en forme, mais biensûr ça ne sera pas facile

Séance 13 :

Mardi une séance avec des 60/60 mais je ne suis pas fan de ces séances de fractionnées, mais je me suis promis de respecter mon plan, mais ayant fait lundi une séance de PPG, j’ai un peu de mal et je me sent très fatigué… Je décide donc de ne pas respecter cette séance, histoire de ne pas trop me fatiguer avant le semi de fin de semaine.

 

Séance 14 :

Aujourd’hui jeudi, je décide de tester, mais rien à faire je laisse tomber au bout de 14 mn, en effet mes jambes ne sont pas au rendez vous, car pour faire simple hier mercredi j’ai attrapé un truc et j’etais tellement mal que j’ai du aller me recoucher, je suis arrivé au boulot avec un mal de tête, mal au ventre et les jambes en compote. J’ai laissé mon personnel bosser seul, je ne pouvais rien faire, j’ai même vomi avant d’aller au lit… Après avoir dormi un peu, je me relève mais je me sent fatigué, les jambes sont molles, je suis épuisé et je me demande ce que le semi va donner, pour vérifier j’ai donc testé ce jeudi soir et je me suis rendu à l’évidence je suis vidé de toute mon énergie.

Une solution recharger les batteries, et je ne sais pas trop comment faire, donc je me prépare dès jeudi matin mon cocktail de malto, je n’en prend que rarement avant un semi, mais là je n’ai pas le choix… Et je ressent déjà les effets dès le vendredi soir, ça va mieux, je recommence à avoir de l’énergie… Mais je reste prudent et ayant raté ma séance de jeudi, je laisse tomber la séance de vendredi, histoire de ne pas me vider pour le semi.

Donc maintenant en route pour la sorti longue de 2h dimanche, ça sera donc 30mn de footing en guise d’échauffement et le semi que je pense faire au alentour de 1H30…

Mais je me surprend moi-même 😉

A demain pour la suite !!!

Fév 28 2012

Courir, pourquoi ?

Ceux qui me suivent, le savent ! J’ai eu beaucoup de mal à me relancer dans la course à pied ces derniers mois, mais après certains commentaires, et une envie de me battre, j’ai décidé de

Courir contre le cancer…

Extrêmement touché par cette maladie ces derniers mois, je me lance moi aussi dans la collecte. Bien que je sais que cette collecte ne me permettra pas de remonter le temps, mais je souhaite me battre et aider à ma façon, tout comme d’autres runners l’ont fait avant moi.

C’est pour cela qu’avec courir contre le cancer et l’ARC, je lance ma page de collecte, et je ne vous demande pas beaucoup, mais peut être un petit coup de main. Quant à moi, durant ma préparation pour le marathon de Paris, je vais accumuler des kilomètres, ainsi je m’engage à reverser 0,10 € par kilomètre.

http://www.courircontrelecancer.org/mathes

Bon run à tous, et bonne préparation à ceux qui prépare un marathon.

Fév 27 2012

MDP 2012 Semaine 3

Les choses sérieuses commencent, même s’il y a eu un petit soucis cette semaine, une grosse perte de motivation mardi, mais heureusement certains ont été là pour me rebooster un peu. Résultat une sortie non programmée, suite à la séance ratée de mardi que j’ai refais mercredi.

Séance 9 :

Mardi, je me lance donc dans la séance 9, mais voila que je ne suis pas bien, vraiment pas bien car aujourd’hui est une journée particulière et je n’ai pas le moral, mais je me lance quand même, mais après l’échauffement je tente les fractions, mais voilà qu’une larme coule sur ma joue et je n’arrive plus, le fait de savoir qu’aujourd’hui ça fait 4 mois que j’ai perdu papa, ne me motive vraiment pas. J’abandonne aujourd’hui et je pense que j’en ai le droit. Mais demain, la motivation sera de nouveau là.

Et voilà, après quelques petits messages reçu durant la nuit pour savoir pourquoi cet abandon et quelques messages de motivation, je suis à bloc.

30 mn 70/75 %

8x 1mn 80/85% – 1mn Récup

10 mn 70/75%

 

Séance 10 :

Petit soucis de séance, je lance la séance 9 (et oui je programme ma garmin), mais heureusement je m’en rend compte rapidement. Pas grave ça me fera un échauffement supplémentaire.

40mn 70/75%

8x15s – 45s recup

 

Séance 11 :

30mn 70/75%

20mn 80/85%

10 mn 70/75%

 

Séance 12 :

1h45 footing tranquil

Sortie longue pas évidente, j’avais encore la sortie d’hier dans les jambes, mais ça va, je tiens le rythme malgré la fin en montée. Il faut que je travail encore les pentes, mais j’ai enfin retrouvé mon rythme, voir même mieux. Les quelques séances de fractionnés que je me suis décidé à faire portent-elle déjà ces fruits ?

Maintenant on attaque la 4e semaine avec en prime une sortie longue dans les rue de Paris, avec pour objectif aucun, ça va être la sortie plaisir. Mais je me connais et comme d’habtude, je me prend pas la tête et je m’amuse, le meilleur moyen de faire un bon temps…

Fév 22 2012

MDP 2012 Semaine 2

Et voilà que la deuxième semaine de préparation s’achève, et je me découvre une motivation de fou ! En effet la séances 5 et 6 étaient des séances de fractionnées, et moi qui ai horreur de ça, j’ai pourtant effectué ces fractions.

Sinon je suis en retard, la semaine 3 a déjà commencé que je n’ai même pas eu le temps de rédiger l’article de la 2e, donc article en image 😉

Séance 05 :

 

Séance 06 :

 

Séance 07 :

 

Séance 08 :

Fév 12 2012

MDP 2012 Semaine 1

Cette année je ne publierai pas forcément après chaque sortie, sauf si le temps me le permet… Et pour commencer ce ne sera pas la première semaine qui sera la plus reposante et la plus facile.

Les premières séances se passent bien, mais une invitation samedi soir me forcera à changer les jours de ma préparation, et j’allais effectuer ma sortie longue samedi après midi, mais entre prévoir et planifier il y a toujours un soucis, et ce samedi trop épuisé pour ma première sortie longue. Et bien ça sera sortie longue dimanche matin.

Séance 01

20 mn 70/75 %

8×30 à 80/85 % / 30

4 mn 70/75 %

8×30 à 80/85 % / 30

10 mn 70/75 %

 

Séance 02

45 mn à 70/75 %

8×15 à 85/90 % / 45

Oui il manque les fractions, c’est pas énorme mais durant ma sortie un coup de fil et j’ai fini au plus vite en laissant tombé les fractions… Et puis ça m’arrange, j’aime pas les fractions, même si je vais essayer d’en faire afin de me tenir à mon objectif.

 

Séance 03

30 mn à 70/75 %

2x5mn à 80/85 % / 5mn 70/75 %

 

Séance 04

1h20 à 70/75 %

Sortie difficile, heureusement que la motivation était là, mais une sortie le samedi soir c’est pas ce qu’il y a de mieux quand on prépare un marathon.

 

 

Fév 04 2012

(142) Bonne sortie dans le froid

Ce vendredi après midi, bien qu’un vent froid souffle, la température est de -12 ° et un -20° doit être ressenti grâce à ce vent sibérien.

Que vais-je bien pouvoir faire, je suis en forme et motivé, je décide donc de me lancer dans une petite sortie, habillé chaudement.

Enfin, durant cette sortie je me suis éclaté, j’ai enfin retrouvé le plaisir que me procurait la course à pied. Bien qu’à un moment, j’avais envie d’arrêter, mais j’ai retrouvé la petite étincelle qui me fait avancer et qui fait que le moral reprend le dessus et vous pouvez affronter toute les souffrances.

La sortie se prolonge, je cours et je suis plonger dans ma musique, je ne fais pas attention à mon parcours, et de retour chez moi, je me sent bien et léger… Quel ne fût ma surprise 1h25 et 17,45km…

Quelques sorties et je serais prêt pour le semi…

Et je me sent maintenant prêt pour la prépa du marathon, et promis j’essayerai cette fois de respecter le plan sur ce qui est des séances de fractionnés (pour info, j’ai horreur du fractionné et je n’en fais presque jamais).

 

Jan 31 2012

Reprise

Mon dernier article m’a fait comprendre grâce à vos commentaires que la vie et que le monde continue et que ces épreuves ne peuvent que vous endurcir. Perdre son papa alors qu’il n’avait que 57 ans est une épreuve terrible, surtout que je courais pour lui, pour lui montrer que moi aussi je me bats.
Le soucis est que cette victoire perdu me pèse et je n’arrête pas de penser qu’après ma première course, nous apprenions la maladie et après ma dernière, il nous quitte… Remettre mes running me faisait peur, la peur qu’il m’arrive de nouveau quelque chose de mauvais.

Mais voilà que la motivation est grande, et je vais me battre pour me rappeler comme papa était fier de raconter le temps que j’avais fais à mon premier marathon. Et mon deuxième se profile, il serait peut être temps que je m’y remette, et c’est ce que j’ai fais hier ! Avec une sortie d’1h, difficile mais je l’ai fais.

Ce n’est pas mon allure d’avant, mais je suis quand même satisfait, même si j’ai du me forcer. Mais pas le choix, début mars le semi de Paris m’attend, mais ce n’est pas mon objectif premier. Il reste 11 semaines avant le marathon de Paris et ceci sera mon objectif principale, et pour le moment pas encore de plan d’entrainement, mais là encore pas de stress, j’avais préparé mon premier marathon en 8 semaines.

Et puis mon ange gardien me prêtera ses ailes !!!

J’ai eu beaucoup de mal, accepter la réalité et la vérité est difficile, mais merci à toi greg tu m’a permis d’ouvrir les yeux et de prendre conscience que la terre tourne toujours… Mais même si la douleur est encore présente, mais je vais et je veux me battre.

Jan 24 2012

Une reprise bien difficile !!

Voila quelques semaines, plus de 3 mois que je ne court presque plus ! Je passe actuellement par une épreuve bien plus longue que le plus long trail, l’UTMB c’est un truc facile.

Il m’est très difficile de revenir sur cette année 2011, qui fut pour moi pleines d’histoires, avec mon premier semi, mon premier marathon… Mais voilà qu’après les 20 km de Paris, la santé de mon papa c’est aggravé et sa maladie a pris le deçu le 21 octobre. Je n’arrive même pas à trouver les mots, car ma douleur est trop forte. La course à pied me permettais de m’évader et d’oublier les soucis du quotidien, mais ce plaisir que je ressentais est absent. Pour le moment, je ne sais vraiment pas si je trouverai la force de courir une course, le mental a son importance et ce mental tellement désiré me manque. Même si je sais que papa était fier de mes exploits et je devrais continuer à me battre pour lui, afin qu’il puisse pour toujours être fier de son fils.

La vie est quelque chose d’injuste…

Je ne ferme pas ce blog, mais actuellement je n’ai vraiment plus le coeur d’écrire, mais je continue de lire vos exploits. Exploits qui me donneront peut être la force de préparer le marathon de Paris.

Salutations sportives à tous.

Oct 11 2011

20 km de Paris, j’ai souffert mais je me suis battu

1h27m50s

Court comme compte rendu, mais je n’ai pour le moment pas le moral pour parler de cette course qui fut une souffrance, j’ai souffert du début à la fin… Manque de sommeil, manque de préparation, le moral en berne, bref rien qui me permettait de rééllement penser course à pied.

Mais je me suis battu, je me suis battu pour montrer à mon papa que moi aussi j’ai mon combat, même si son combat à lui est plus long et plus dur, mais je me suis battu pour lui montrer qu’on peux ne pas abandonner… Je suis fier de l’avoir fait, mais je peux dire qu’aujourd’hui j’en paie le prix, je sent le manque de préparation dans les jambes, même après le marathon je n’avais pas aussi mal.

Bref sur ces quelques lignes, je vous tire ma révérence !!! Et oui, je n’ai plus la force, ni l’envie en ce moment, donc je vais faire un break quelques temps, histoire d’être plus présent au sein de ma famille.

Amitié à vous tous

Mathes

 

Oct 02 2011

Mais où etais-je passé ?

Depuis quelques jours, j’avais un peu disparu du net… Mais quelques soucis de santé et pas la forme…

Et des atchouuuuuuuuuuuuuuuums j’en ai fais ces derniers jours, une grosse rhinite allergique… Mais comment on peut avoir un rhume des foins en cette période, et bien il faut dire que je suis allergique à la farine, oui je sais certains vont me demander : Farine ??? Mais t’es pas boulanger ???

Et bien oui, je suis boulanger, mais au début quand j’ai commencé à travailler une horreur et j’ai fais des testes et oui verdict, allergie à la farine donc l’orl me dit : faut arrêter ce métier… Mais ma tête de mule, je recherche des solutions et il n’existe aucune solution… Mais les conseils d’une amie me conduirons chez un homéopathe, acupunteur, ça ne coûte rien de tester… Et bien même si au début j’étais septique, je peux dire qu’aux fils des mois ça allait de mieux en mieux, et je bosse sans soucis depuis quelques années, mais voilà il arrive certaines période de l’année où il n’y a rien à faire, et chaque changement de saison c’est pareil, une horreur… Le médecin du travail m’a même fait tester ma respiration, et bien un souffle du tonnerre.

Durant ces 15 derniers jours les sorties furent donc très difficile, j’avais un mal de chien à respirer, mais ouf depuis ce matin 16 km et plus rien… Ca part comme ça vient, la seule chose à faire c’est d’attendre que ça passe. Quelques fois ça ne dure que quelques jours, mais ce changement de saison fût très difficile, la fatigue joue aussi, et j’ai eu pas mal de taff début septembre.

Donc pour rassurer Vinvin20, je suis prêt pour les 20 kms de Paris, même si je n’ai pas vraiment suivi le plan, mais pas grave pour ma course coup de coeur ça va être plaisir et détente durant une journée à Paris.

Sep 18 2011

3 semaines avant les 20km de Paris

Et oui, il ne reste plus que 3 semaines pour se préparer et j’ai dû improviser en prenant en cours de route un entrainement semi, bien que les séances courtes passent facilement les séances longues c’est une autres histoire…

Mes quelques semaines d’arrêt ont mis un coup a mon endurance, je m’en rend compte lors des sorties longues comme aujourd’hui 1h45, où j’ai eu beaucoup de mal à tenir, j’ai également perdu en vitesse, mais je pense également que la fatigue me joue un certain préjudice, car ces 3 dernières semaines j’ai eu énormément de boulot, car nous avons du remplacer un boulanger durant ces congés, mais ouf c’est fini…

Malgré mes soucis d’endurance, j’espère surfer sur la vague de la motivation le jour J, comme ce qui s’est produit lors du semi de Strasbourg. Et puis je n’ai rien à perdre, les 20 km de Paris marque le 1er anniversaire de ma première course et c’est ma course coup de coeur, je la fait sans objectif et puis ça va me permettre de changer un peu d’air le temps d’un week end…

Maintenant je vais avancer de quelques mois, ma prochaine course a objectif, j’ai fais moins de 3h10 au dernier marathon de Paris, et même si je n’aime pas parler objectif, je ne peux que normalement viser moins de 3h… Mais on verra le jour J, car une semaine après Pâques ça risque d’être délicat… Et puis il faut choisir un semi, avant le marathon, mais lequel ? Et bien mon choix est fait et ma confirmation d’inscription part demain par courrier, obligatoire pour le sas rouge du semi marathon de Paris, tout comme le marathon de Paris.

Et oui vous l’avez deviné, je vais faire le semi et le marathon de Paris, certains me demanderons pourquoi refaire Paris ? Et bien j’aime Paris, et puis ce n’est pas toujours facile pour moi de bouger, je travaille le samedi matin et le plus simple, question logistique, c’est Paris : on récupère mes bagages à la gare, je cherche mon dossard et je vais chez papy… Bref simplicité d’hébergement, simple de venir sur Paris, aucune prise de tête… Par contre je me demande un truc, mais je verrais ça plus tard, car mon assureur m’a proposé de me sponsoriser le marathon, en me payant mon billet de tgv, le dossard, une paire de chaussure et le tee-shirt (avec un peu de pub). Et vu qu’il me paie tout ça, pourquoi ne pas payer moi-même un billet de tgv le jeudi après midi, un aller retour dans l’après midi afin de chercher mon dossard tranquillement et donc profiter de mon samedi pour me reposer et ne pas avoir à courir à la porte de versailles.

Bref, pour le moment les 20km de Paris, la strongman et après un peu de calme pour préparer Noel, et le temps d’attaquer la préparation du marathon va venir très vite…

Maintenant revenons également sur ma participation au test Vibram, et bien pour moi ça n’a pas été concluant… Peut être que ma fracture de fatigue a joué un rôle, mais durant ma période de convalescence,  j’ai beaucoup réfléchi et je suis venu sur un constat, la course pied nu je n’adhère pas… Pourquoi ce revirement, bien que des études montre l’avantage de courir pieds nus, il existe également des contre arguments, et je reste mitigé car je suis bien dans mes chaussures et la course à pied est déjà assez traumatisante pour les articulations, pourquoi en rajouter sans amorti. Mais chacun verra midi à sa porte, chacun devrait tester et voir là où il se sent le mieux, je ne critique pas ceux qui ont fait le choix de ce mode de course à pied, mais je préfère protéger mes pieds et éviter un maximum une prochaine fracture de fatigue, déjà que je le sais, je cours souvent en étant fatigué, d’ailleurs je me demande comment je fais, mais je préfère protéger mes pieds et le mieux c’est de choisir une chaussure à amorti. Je ne vais pas les jeter pour autant, mais quand je me sentirai en forme je pourrais toujours faire quelques kilomètres avec, car ces chaussures sont idéales pour se muscler les mollets, donc les porter de temps en temps peut être un plus, mais pas en mode longue distance.

Sep 15 2011

Marathon de Paris 2012

Pas beaucoup de mes nouvelles en ce moment, même si je continue de préparer les 20 km de Paris, mais j’ai quelques soucis :

  • les soucis de pc (j’ai dû me créer un serveur de sauvegarde à cause du taff, j’ai peu de perdre des données), j’ai du formater mon pc et reinstaller toute les applications… D’ailleurs je me tâte vraiment pour un Imac 😉
  • je n’arrive plus à connecter ma montre Garmin, l’ant+ n’est plus détecté
  • du boulot, 3 semaines de livraison supplémentaire et je suis obligé de me lever à 2h15 toutes les nuits et comme dit ceux qui travaille de nuit on plus de mal à récupérer,
  • et tout ça me fatigue.

Bref je n’ai pas vraiment de temps en ce moment, mais ce petit post pour vous annoncer mon inscription au marathon de Paris 2012, mais là aussi ça ne va pas être simple vu que le 15 avril c’est la semaine après pâques, et en tant que boulanger pâtissier, j’ai beaucoup, beaucoup de boulot durant cette période…. Donc je verrais bien…. L’avenir nous le dira !!!

Sep 05 2011

1 an déjà

 

Ce 5 septembre marque le premier anniversaire de mon blog, avec quelques articles sur ce que j’utilise pour courir, nike+.

Ainsi, en 1 an il y a eu :

  • 120 articles (121 avec celui-ci)
  • 794 commentaires
  • 4 courses (20 km de paris, semi de paris, marathon de paris et le semi de strasbourg)
  • quelques petits bobo, dont ma spondolyse qui me provoque des douleur au genou (soigné rapidement grace à une séance de chiropracteur) et ma fracture de fatigue qui m’a obligé récemment à 6 semaines d’arrêt complet.

Mais où en suis-je maintenant, et bien il est vrai que j’ai recommencé à courir un peu, mais je n’ai pas vraiment le temps de publier quoi que ce soit ces derniers jours, pas mal de boulot… Mais j’ai repris au début sur tapis (3 petites séances), puis une folle envie de courir en forêt m’ont fait sortir de chez moi et je suis assez content de ma reprise (1h20 et 16km).

De plus ma fracture de fatigue m’a permis de me poser quelques questions et d’y réfléchir tranquillement

  • ma première course de reprise : les 20 kms de Paris
  • le minimalisme : j’ai eu la chance de tester des vibram, certains constateront une différence, grâce à une foulée sur l’avant du pied et des douleurs au niveau des mollet, pour ma part bien que je sentais des tiraillements rien de bien méchant, je me demande même en ce moment si j’ai envie de me remettre au minimalisme, je suis bien dans mes nike et je ne pense pas faire de course en vibram, juste quelques sorties de temps en temps.
  • Trail : j’ai entendu et vu pas mal de tweet et d’articles sur le trail ces derniers jours : ecotrail de paris, ccc, utmb… Et bien une discipline qui ne m’attire pas, bien que je cours en nature (vivant à la campagne en lisière de forêt) et souvent seul, j’aime de temps en temps relever un défi en ville, et quand je dis ville j’opte directement pour la capitale, et ça me convient.
  • Triathlon : certains runneurs de la runnosphère se sont lancé dans cette discipline, vélo et natation, pourquoi pas… Mais après reflexion, encore une négative de ma part, j’ai déjà du mal a gérer mes sorties, s’il faut encore y rajouter 2 autres sports, non merci…

Bref, je suis quelqu’un qui n’aime pas se prendre la tête, et je part courir pour le plaisir et ça me suffit pour garder la ligne, bien que de temps en temps quelques excès soit possible 😉 … De plus, maintenant, j’ai un aveu à vous faire et cela fait quelques temps que ça me trotte dans la tête et je ne sais pas ce que je vais faire, la cigarette… et bien oui, Oh grand désespoir, je suis fumeur… la course à pied peut aider quand on veut arrêter, mais pourquoi arrêterais-je ? Je fais 1h28 au semi en étant fumeur !!! Bref un dernier soucis dont je voudrais me défaire, mais ce n’est pas la course à pied qui m’y aidera 😉

 

Août 23 2011

La reprise avec un retour aux sources

Après 6 semaines d’arrêt et quelques abus, avec la note qui se doit : « L’abus d’alcool est dangereux pour la santé » 😉

Mais voilà repartir après 6 semaines seulement ??? Mais sur les conseil de mon homéopathe qui m’a dit courez un peu… Donc ce soir vers 21 h, je me demande si je vais partir encore ou pas, et j’opte pour le tapis, pratique au cas où la douleur se fait sentir je suis déjà chez moi, pas besoin de trainer le pied !!!

Donc je reparts comme à mes débuts, sans objectif, et je fini par courir 30 mn, mais je ne fais aucune attention à la distance, et comme à mes débuts je ne tiendrais pas de carnet… Et bien ça fait du bien de courir juste comme ça, pour le plaisir, et ne pas se tracasser avec un cardio et une distance…

Une reprise plaisir qui fait du bien, et qui me remotive car 30 mn et aucune douleur… Et voilà qu’une nouvelle page se tourne, et j’attaque un nouveau chapitre !

Août 19 2011

Tout à une fin

Voilà quelque temps que je n’ai rien publié, mais les vacances sont faites pour se ressourcer et j’en avais vraiment besoin…

Un besoin de mettre le boulot et la course à pied de côté, avec ma blessure la course à pied fût facile à  oublier, quant au boulot ce fût également le cas, car j’avais réellement de tout oublier…

Après une première semaine où je n’ai pas fait grand chose à part dormir, la deuxième bricolage à la maison et la dernière quelques jours à Paris… C’est marrant mais les parisiens quittent le plus vite possible paris, pour les provinciaux paris est une ville magique où j’aime venir passer quelques jours dès que je le peux… Je n’ai pas vraiment pu partir ailleur, car tout le monde ne pas avoir ses vacances au mois d’août, donc parti en voiture le 14 et déjà estelle est sur le chemin du retour le 15 au soir en TGV, mais elle fût ravie de sa journée parisienne…

Durant mes quelques jours parisiens, j’ai opté pour tous les abus… Et oui boisson et repas copieux 😉 Mais ayant parcouru la capital de long en large, à pied ou en vélib (vélib que j’ai d’ailleur pris pour la première fois) je n’ai pas vraiment pris de poids depuis l’arrêt de la course à pied, j’en ai même perdu d’ailleur… Mais voilà lundi ceci fera 6 semaines que je ne cours plus, et depuis quelques jours ma douleur a totalement disparu, mais que faire ? Repartir ou encore attendre un peu ???

Paris fût pour moi le moment de déjeuner avec deux autres runneurs de la runnosphère, un petit repas tranquille où j’ai vu Franck avec sa chaussure spéciale : Courage Franck, ça passera vite, tu verra les quelques semaines d’arrêt passent vite. J’ai également pu discuter avec Julien, qui profite de l’absence de 2 de ces filles pour vadrouiller : Merci les parents 😉 ! Bref une petite pasty party sympathique, car comme toujours, participer à une vrai pasta est pour moi pour le moment totalement impossible. Prochain aller retour parisien, pour les 20 kms de Paris, car je ne crois pas pouvoir participer au Paris Versailles, surtout que je pense tester mon pied en faisant quelques km dans les prochains jours, en fonction de ce test je saurai… Mais ma décision est déjà prise, même si je ne peux faire cette course, je viendrai quand même le 9 octobre.

Et voilà, 3 semaines de vacances qui sont passés bien vite, lundi réouverture de la boutique et demain quelques heures de préparation et de rangement.

 

Août 01 2011

Fracture de fatigue ?

3 semaines que je suis au repos complet, à part le boulot ! Mais ouf je suis en vacances à partir d’aujourd’hui, donc rien de formidable à part du repos bien mérité…

La douleur est encore présente et mon médecin a prévu entre 6 et 8 semaines d’arrêt, sans course à pied mais je pense retenter la natation d’ici quelques jours, mais pour le moment ma participation au Paris Versailles en vibram, ou en chaussure traditionnelle est mis en doute. Ne pas repartir trop vite tel est le conseil le plus important de mon doc, et c’est pour celà que fin de semaine une radio est prévu afin de constater l’évolution de la fracture.

D’ailleur pourquoi une radio, alors qu’au début on n’avait rien détecté, et bien ce genre de fracture ne se voit qu’après quelques semaines à la radio.

Mais qu’est ce que c’est une fracture de fatigue ?

Une fracture de stress ou de fatigue est un type de fracture incomplète des os causée par un stress répété ou inhabituel. Ce type de fracture peut être décrit comme une fine fissure d’un os.

C’est une blessure sportive fréquente , particulièrement pour les personnes en excellente condition physique. Elle a surtout lieu sur les os qui supportent le poids du corps, tels les os des membres inférieurs :tibia, fibula et métatarses.

Traitement

Si la fracture de stress se situe sur un os qui supporte le poids du corps, la guérison peut être retardée ou arrêtée si l’on continue à mettre du poids sur cet os.

Le repos est la seule façon de guérir une telle fracture. Le temps de guérison varie de 4 à 8 semaines. L’activité ayant causé la fracture doit être évitée durant la première semaine. Pour le restant de la récupération, on n’effectue qu’une activité légère.

Dans certains cas, de la stimulation électromagnétique des os les aide à se reformer. Dans d’autres cas, on chausse une botte de plastique dur (une orthèse). Des semelles amortissantes peuvent être prescrites pour atténuer les vibrations lors de la récupération. Enfin, pour les fractures de stress graves, la chirurgie peut être nécessaire et la réhabilitation peut prendre six mois

(source wikipédia)

On note bien qu’il faut éviter les choc violent, donc pour moi pas de vibram durant un certains temps.

Pour ma part 3 semaines d’arrêt et je ressent encore la douleur, sans doute le fait que je travaille debout et la fracture n’a donc pas pu se guérir correctement… Mon médecin m’a également averti que le pire dans ce genre de fracture est une solution chirurgicale qui consiste en la pose d’une broche afin de maintenir correctement le métatarsien durant sa phase de guérison. Mais j’espère ne pas en arriver là, car dans ce cas c’est 6 mois d’arrêt, aie aie aie… Donc je vais y aller tranquille, je testerai la natation, mais dès les premier signe STOP, sinon j’avais envisagé le vélo, mais pour le moment je l’écarte car appuyer avec l’avant du pied me fait mal.

Donc j’en suis à mis parcours, enfin mi parcours de la petite estimation, j’espère que mes 3 semaines de congés vont me permettre de récupérer au mieux… En attendant bonne prépa à ceux qui préparent le Paris Versailles ou toute autre course…

Juil 27 2011

Et l’echographie a révélé le mystère…

Ce matin après l’ordonnance du médecin pour l’echographie, un coup de fil au cabinet d’imageries médicales pour prendre rendez-vous et enfin une chance, une place est disponible à 11h…

Le radiologue commence son examen et le verdict tombe très vite… Fracture de fatigue du 2e métatarsien…

Le radiologue me demande s’il y a eu choc, je lui explique : vibram, pieds nus, fatigue, rage de dent, flaque d’eau, saut et mauvaise réception… Et pour ceux qui veulent savoir si la fracture est lié à la course pieds nus, et bien la réponse n’est pas si simple : OUI et NON. Pourquoi, le radiologue m’explique qu’il a également déjà eu une fracture de fatigue sans pour autant courir pieds nus, mais ce genre de fracture se manifeste par une fatigue musculaire et les os prennent le relais pour absorber les chocs des impacts au sol. Je le dis depuis un certains temps, je suis fatigué et je ne courrais pas vraiment beaucoup, ce fameux lundi, j’aurais peut être dû chausser mes chaussures traditionnelles, mais ceci n’aurait pas forcément empêché la fracture, qui aurait pû se déclencher plus tard, voir un autre jour… Le manque d’amorti pieds nus est donc une cause, mais ma fatigue physique également.

Bon voilà, maintenant repos, car il n’y a rien d’autre à faire qu’attendre…

Juil 27 2011

15 jours d’attente

Voilà 15 jours que je suis allé consulter mon médecin, qui d’ailleurs était en congé je suis donc tombé sur son remplaçant.

Son verdict radio et s’il n’y a rien, un peu d’attente, ce que j’ai fait. Mais cet après midi je n’en pouvais plus, il fallait que je fasse quelque chose, j’avais besoin de bouger… Mais bouger, un grand mot vu que je ne peux courir, j’opte donc pour quelque chose de plus tranquille, à savoir la natation.

Et encore une fois la douleur est présente et m’empêche de nager correctement, ça sera donc détente avant de me rendre à nouveau chez mon médecin. Rien à la radio, donc pour lui pas de fracture, quant à la fracture de fatigue, il l’écarte également… Il regarde mon pied et le trouve enflé, et selon lui il pencherait plus pour une tendinite, il rajoute également qu’il me trouve fatigué, et je ne peux que confirmer, j’ai vraiment une sale mine en ce moment…

Donc la tendinite est de plus en plus possible, fatigue… Sans compter la rage de dents dont j’ai souffert le week end dernier, et il est prouvé que les dents peuvent être à l’origine de plusieurs maux.

Maintenant il me reste à prendre rendez vous pour une échographie. Avant ma vie de paresseux ne m’emmenais pas souvent chez un médecin, mais depuis 2 ans je n’arrête pas de consulter.

Et voila, si c’est bien une tendinite, il me faudra du repos, beaucoup de repos, et je mets de plus en plus en doute mes participations aux prochaines courses où je suis inscrits.

 

Juil 26 2011

Nocturne du Hans

Ce samedi a eu lieu la nocturne du Hans, une course dont l’ambiance est génial, cracheurs de feu, jongleur, illuminations, bref une super ambiance sans compter que le départ de cette course est donné à 22h…

Une course que je rêvais de faire parmi 3300 inscrits (inscription close en 14 jours, ce qui prouve bien sa popularité)

D’autres membres de la runnosphère ont également fait cette course, à savoir noostromo et runningnewbie…

nocturne du hans 2011 027.JPG

Mais pour ma part ce ne sera que parti remise, en effet ma douleur m’a empêché de courir, je me suis donc résigné à laisser mon dossard à un chanceux, et je laisse donc un peu la parole à Jérémy, que je félicite pour son joli temps…

nocturne du hans 2011 026.JPG

La course du Hans à Obernai. Que dire tout simplement magnifique ! Et dire qu’il y a une semaine je ne pensais même y participer ! Je dois ma participation à la malheureuse blessure de Mathieu ! Merci à lui pour son dossard et à Hervé qui a joué les intermédiaires… Maintenant la course : Une heure avant le départ la pluie a fait son apparation de quoi un peu gacher la fête mais heureusement il n’en a rien été ! Déjà la pluie a très vite cessée et ensuite parce que cette course du Hans en pleine nuit, à travers la magnifique ville d’Obernai et ses vignes est vraiment superbe ! Des animations tout le long du parcours des lumières partout vraiment inoubliable ! En plus je réalise un très beau temps de 51min33sec (temps officieux tiré de ma montre perso car je n’ai pas encore les résultats) ! Comme quoi le travail paye et les séances de fractionnés réalisées avec Hervé depuis quelques semaines portent déjà leur fruits…

Pour conclure je dirai Merci Mathieu pour ton dossard et je suis content d’avoir couru pour toi ! J’espère que j’ai fais honneur à ton dossard ! Et à bientôt sur une course peut être !

[pe2-gallery class= »alignleft » ] nocturne du hans 2011 007.JPGnocturne du hans 2011 008.JPGnocturne du hans 2011 010.JPGnocturne du hans 2011 009.JPGnocturne du hans 2011 011.JPGnocturne du hans 2011 012.JPGnocturne du hans 2011 013.JPGnocturne du hans 2011 014.JPGnocturne du hans 2011 015.JPGnocturne du hans 2011 016.JPGnocturne du hans 2011 019.JPGnocturne du hans 2011 017.JPGnocturne du hans 2011 018.JPGnocturne du hans 2011 020.JPGnocturne du hans 2011 021.JPGnocturne du hans 2011 022.JPGnocturne du hans 2011 023.JPGnocturne du hans 2011 025.JPG[/pe2-gallery]

Juil 15 2011

J’accumule les radios

Depuis que je me suis au sport, je me rend compte que je commence une nouvelle collection de radios, après celles du bassin, des genoux, voici celle du pied gauche.

Je devais faire ces radios jeudi, mais je ne ressentais plus vraiment la douleur des premiers jours, je me suis dit que c’est sans doute passé, et encore un petit jour ou 2 et ça sera oublié, mais ce n’est sans compter que l’arrêt des anti douleurs ont eu l’effet inverse, la douleur se reveille.

Vendredi matin après une nuit de boulot, marcher devient de plus en plus douloureux, mon pied me refait mal, j’opte donc pour la radio sans rendez vous. 10h45 arrivé au centre d’imagerie, j’en sort vers 12 h avec une réponse : rien au niveau osseux… Mais il ne faut pas oublier que les micro fractures, que occasionné par une fracture de fatigue ne sont pas visible sur une radio. Le radiologue m’a donc dit une dizaine de jours sans trop taper du pied, un peu de repos, donc pas de nocturne du Hans pour le moment. Et si la douleur ne disparait pas, il faudra songer à l’imagerie plus poussé.

Juil 12 2011

Des nouvelles de mon bobo !

Voila un peu plus de 30 h que j’ai fais mon mauvais mouvement, et les nouvelles sont assez bonnes.

Ce matin à la première heure j’ai couru chez le doc, car impossible de chausser une paire de chausette ni même une paire de chaussure. Je vous raconte pas la douleur en me réveillant pour aller au taff. Mais ouf, mon médecin ne pense pas à une fracture, bien que ça soit douloureux au toucher, mais par prudence il me prescrit quand même une radio des métatarsiens. Rendez vous pris pour demain à 11h… si la douleur est encore présente d’ici là, sinon je pourrais annuler ce rendez vous.

Mon médecin pense que j’ai du mal me réceptionner quand j’ai voulu éviter la flaque et le petit trou, mon petit saut parfait mais la réception sera à revoir. En tout cas voilà 30 h, et j’ai mal quand je pose l’avant du pied au sol, il est vrai que les anti douleurs ça peut être magique, donc ne crions pas victoire trop tot.

Donc demain vers midi réponse : une simple luxation, une fissure, ou la fracture !!!

Juil 11 2011

VFF07 : aie

Ce lundi matin après 4 semaines de boulot non stop, j’ai enfin pu passer une nuit complète… Du repos bien mérité qui me donne envie de courir. Pas trop en forme ces derniers jours, j’avais un mal de chien à parcourir 8km. Mais la motivation et l’envie m’emmèneront faire 10 km en vibram…

10 km en vibram en 48 mn, bien sans stresser, pas de douleur ni au mollet ni au soleus, ça se passe nickel et je suis de plus en plus confiant.

Mais voilà de retour en sortant de la douche je ressent une douleur sur le dessus du pied…

Un peu de crème, mais ça reste douloureux et marcher deviens de plus en plus difficile… Plier les orteils fait mal, et la douleur se localise au niveau des métatarsiens. Bizarre durant la sortie je n’avais rien senti, juste à un moment j’ai dû faire un saut car j’ai failli me fouler le cheville.

Je surf un peu et je découvre ce que j’ai déjà entendu « fracture de fatigue »… Oh non pas ça, c’est vraiment le truc qui va me rendre dingue, car repos obligatoire et donc pas de nocturne du Hans… Et vu que je sors d’une période de repos, enfin repos c’est un mot large : repos en course à pied et non pas au taff.

Ce soir crème et un bandage, puis repos demain est un autre jour…

 

 

Juil 11 2011

Garmin et son SAV

Ma 405 était au SAV durant 2 semaines et heureux de la récupérer je constate une surprise… Ce n’est pas ma montre qui est revenu, le numéro de série n’est plus le même…

Ainsi ma montre datait de septembre 2010, et je me retrouve avec une toute neuve…

Super la garanti 😉

Juil 09 2011

VFF05 et 06… ma foulée change…

Ces derniers jours, il est vrai que je ne suis pas très présent… Mais trop de boulot et la fatigue ne sont pas forcément de bons amis pour le running. J’ai donc fais une légère coupure avant d’attaquer la prépa du Paris Versailles. Mon plan d’entrainement se déroulera donc en 10 semaines à partir du 18/07, mais avant revenons sur les rares sorties de ces derniers jours.

Ma dernière sortie en Vibram date du 20 juin, puis nous avons eu la sortie (96) le 22 juin pour 43 mn, puis (97) le 24 juin pour 17 mn en chaussures traditionnelles et malgré mon début de bobo je constate quelque chose de surprenant, j’en aurais confirmation plus tard.

La sortie 97 fut très courte vu un début de douleur, dont j’aurais confirmation le dimanche après à peine 500m, je décide de dire stop et de me prendre une semaine, voir plus de repos complet. Donc visite chez le chiro et homéopathie. Puis une bonne période de repos, mais il me reste encore 3 semaines avant d’entamer ma vrai période de repos, vive les vacances 😉 Ceci me fait penser à un courrier de lecteur dans un magazine, où un adepte de la muscu demandait si le travail de nuit a une incidence sur son sport, la réponse du coach fut simple et elle me concerne : « le travail de nuit à une incidence sur la récupération qui sera plus difficile ». Voilà donc une réponse à une question que je me pose depuis que je suis rentré dans le mode compétition, et je confirme j’ai quelque fois un mal de fou pour reprendre.

La sortie 98 – VFF05

Pour reprendre rien de mieux que 5 petits kilomètres, nous somme le 3 juillet donc 14 jours sans chausser mes vibram, quels sont les conséquences de ces 2 semaines d’arrêt ? Et bien je ne ressent rien de particulier sur cette sortie

La sortie 99 – VFF06

40 mn, à 4″55/km, inexacte car je n’avais pas arrêté le chrono à la fin, il y a donc environ 3 mn de trop. Cette sortie du 7 juillet ne fut pas réellement une sortie vu que j’ai couru sur tapis, il pleuvait donc profitons un peu du tapis. Sur cette sortie j’ai ressenti une gêne au niveau du soleus (le muscle entre le mollet et le pied), rien d’alarmant mais je sent un tiraillement, rien de grave ce n’est pas la première fois que je constate cette douleur, et c’est bien pour cela qu’il ne faut pas forcer au début quand on court pieds nus. Le lendemain plus aucune douleur, pas de gêne aux mollet, tout va bien…

La sortie 100

Et c’est cette sortie qui sera la plus surprenant, en effet je décide de temps en temps de rechausser mes nouvelles lunarswift, et bien avec ces chaussures je ressent au bout de 20 mn une douleur au niveau du soleus ??? Au bout de 6 sortie en vibram ma foulée à donc réellement changé, vu que je ressent les tiraillements que j’ai pieds nus. Je constate également que je me penche en avant, 6 sorties auront suffit pour me faire adopter en chaussure normale la foulées minimalistes.

30 mn et 6,21 km, et je préfère ne pas forcer mais je commence à m’inquiéter car le 23 pour la nocturne du hans, je ne suis pas réellement préparer mais ça sera une course festive et puis sans compter que je ne sais pas si je tiendrai les 12 km en vibram, mais chose surprenant je ne sais pas si mon soleus le supportera en chaussure normale.

Conclusion :

Un changement de foulée est donc bien en vu… Nous verrons bien dans les prochains temps comment ceci évoluera.

 

Juil 05 2011

A propos de moi

Vous souhaitez en savoir plus sur moi, aujourd’hui très simple… Il suffit d’aller sur le site de lepape, un magasin de running qui nous donne pleins de conseils running, mais nous fais découvrir également l’histoire de certains runneurs… et aujourd’hui c’est à mon tour de vous parler de moi.

Bonne lecture

 

Juin 29 2011

VFF04 et autres

Voici quelques jours que je n’ai pas donné de nouvelles, mais j’ai du quitter le net quelques jours, et bien oui on passe du temps a mettre à jour son blog et on se retrouve trop souvent à poireauter des heures devant l’écran afin de savoir ce qu’on va écrire, donc petite punition et ces derniers jours ciné, resto…..

Mais il est temps de revenir sur les petites sorties de ces derniers jours, rien de dingue mais des suprises…

42 mn et 8,87 km en vibram. j’ai de plus en plus pris l’habitude de courir sur des surfaces variées, les bosses, les cailloux ne me gênent plus, j’arrive à faire des bonds de droite à gauche afin d’avoir la foulée la plus efficace. J’étais à 30 mn et je suis déjà passé à 42, mais cette sortie ne fut pas douloureuse, mais vers la fin j’ai réellement ressenti une tension aux mollet, mais le lendemain plus rien. Ma foulée naturelle est donc celle que l’on doit avoir en minimaliste, même si au début des sortie je tente l’avant du pied, mais la gêne est assez rapide et automatiquement je repose le pied à plat.

L’habitude que l’on prend pieds nus est d’après moi un bon entrainement pour les trailleur, car elle permet vraiment de ressentir le sol, et permet de poser correctement le pied, chose que les chaussures à amorties ne permettent pas.

(96) 2 jours après mes 45 mn en vibram, je reparts pour le même parcours avec mes nike au pied, et tiens je ressent une gêne… Pas une gêne aux mollets, donc pas dû à la course pieds nus, mais une douleur connue au niveau de la hanche. La sortie ce passe quand même bien, mais je m’inquiète de cette douleur que je ressentais avant mon entrainement marathon, il est peut être temps de changer de chaussures, chose faite car j’ai déjà une paire de lunarswift supplémentaire 😉

Un peu de repos et on verra bien, mais voilà que dimanche matin je parts et au bout de 500 m demi tour car la douleur est vraiment là et je ne veux pas forcer… Lundi après midi je cours chez l’acupunteur et rien d’alarmant, mais selon lui c’est uun début de tendinite, normal pour un sportif qui travaille debout, pas forcément facile de reposer les jambes. Un traitement homéoptahique et d’ici quelques jours ça devrait aller. Mais je repense à un truc que m’avait dit le chiropracteur, il y a 5 mois : « A dans 5 – 6mois !!! » et bien il avait raison, je devrais y retourner. J’ai de la chance car un rendez vous annulé est dispo mardi à 18h, 1h de route et je me fais faire un bon massage du dos, et un verdict : ma balance de la hanche est revenue, et zou on remet tout en place. Le chiro en profite pour discuter et me demande comment ce sont passé ces 5 derniers mois, et je reviens sur le marathon, les semi… et les semelles, il a donc fait un test avant de me remettre le dos en place, debout il me fait faire des exercices et le coté gauche coince, je refais les même assis et il me dit : debout ça marche pas, une cale d’1 mm sous le pied et c’est bon, mais assis c’est pareil et la main gauche sous la fesse et c’est corrigé. Selon lui les meilleures semelles ne seront pas efficace vu que je suis décalé quand je suis assis. Donc je retournerai le voir d’ici 5-6 mois, et hônnetement je préfère y aller 2 fois par an que de devoir porter des semelles, trop contraignant selon moi.

Je profite également de mon passage chez le chiropracteur pour lui demander son avis sur la course pied nus. Et bien il est honnête et ne connaissait pas l’idée mais me parle des chaussures MBT que lui porte, on surf un peu sur le net et il cherche des renseignements scientifiques sur le port de vibram et ne trouve pas, il cherchera et se renseignera encore un peu, mais sans éléments scientifiques il est pour le moment sceptique sur le principe de courir sur bitume avec ce genre de chaussures. A voir, si au cas ou vous avez des liens d’articles scientifiques que je lui envoie. En tout cas en regardant le site MBT, je vois bien que le but de ces chaussures est de corriger sa posture, en reprenant une posture bien droite, chose que les vibram nous fond faire également, mais les mbt ne sont pas faites pour courir mais je me demande si je ne vais pas aller chercher un point de vente histoire de les chausser un peu, par chance il y a pleins de revendeurs en allemagne, donc dès que j’aurais un peu le temps j’irai passer la frontière.

 

 

Juin 21 2011

VFF03 : 30 mn pour une troisième

Deuxième fois cette semaine que je chausse mes vibram… Ma 2e sortie a été de 20 mn et vu que je n’ai pas ressenti de douleur au mollet, je fais donc le choix d’augmenter encore de 5 mn.

Mais après 25 mn, je ne suis pas assez proche de chez moi, et pas de douleurs ressenties je décide de terminer en courant, et je fini donc une séance de 30 mn. Et toujours rien d’alarmant, le lendemain pas de douleurs, mais j’ai également constaté une chose, le vendredi est d’habitude une journée où je ne suis pas toujours en grande forme, et j’ai constaté qu’au début de la sortie je ne posais pas trop le talon, mais plus la sortie s’allongeait et plus je reprenais le reflexe de poser (j’ai dis poser, j’ai pas dit taper) le talon au sol, mais cette pose est vraiment très légère. Donc encore une interrogation, faut-il courir sans poser le talon, ou un déroulé complet est-il nécessaire ?

Quand je regarde ma foulée tranditionnelle, je constate déjà que cette foulée par l’avant du pied puis léger vers le talon, est ma façon naturelle de poser le pied.

Et ce week end, je me rend également compte que le minimalisme est de plus en plus à la mode au sein de la runnosphère et ailleur : wanarun par le biais de daniel (osthéopathe de 61 ans, 35 ans de course à pied et même pied nus), Girith par un lien vers un article de Blaise Pascal. La transition vers le pieds nus occupe pas mal nos journées…

Si mes sorties se passent bien, je pourrais peut être tenter la nocturne du hans en vibram. Ca restera à voir, il me reste donc 1 mois pour atteindre 13 km, de toute façon je n’ai pas vraiment songé à un objectif sur cette course, mais avant d’enfiler mes vibram sur ce parcours, je vais aller faire un petit repérage du parcours…

 

 

Juin 20 2011

Reporter : Marathon du Vignoble d’Alsace 2011

Ce dimanche matin, malgré le temps frais et venteux… Je sors du lit vers 7 h et je décide de me ballader vers Molsheim… pour faire quelques photos du marathon festif du vignoble… Sachant que Calimero13990 est sur ce marathon, peut être aurais-je la chance de le prendre par hasard en photo ;), mais j’en doute car vu sa déception et ses 5h56, j’étais sans doute déjà parti au moment de son passage (fête des pères oblige, je n’ai pas pu rester plus longtemps)…

Je me pose donc un peu avant le 20ekm, et assiste au passage du premier. Je fais plusieurs photo et je constate que beaucoup prennent ce marathon comme un moment de plaisir, le but d’un marathon festif…

Les coureurs passent tranquillement certains profitent du vin, saucisse et moutarde. Mais je ne resterai pas à cet endrois, car à 9 h 30 le semi rejoins le marathon, et je vais donc me positionner à un endrois où je croiserais les 2 courses.

Je trouve ça extrêment bizarre, car les marathoniens ont fait 21 km et se retrouvent maintenant avec des coureurs tous frais pour le semi, on peut lire beaucoup de douleur sur les marathoniens, se faire dépasser n’est pas un avantage sur la motivation.

J’ai peut être raté calimero, mais je croise Izhonu qui a soutenu son pote olivier engagé sur le marathon (et ce que je pensais se confirme, olivier a souffert de se faire dépasser par les athlètes du semi)

Mais le temps passe, et il est 11h15 et je dois être rentré pour midi, donc je prend doucement le chemin du retour. Je ne peux dire qu’une chose pour conclure, j’aime bien cette partie valloné de l’alsace, je n’y suis pas resté longtemps, mais j’attend avec impatience la nocturne du hans qui va se dérouler dans le secteur. Je devrais y retourner de temps en temps, l’avantage de l’alsace qui peut être plate et quelques minutes de route on se retrouve avec pleins de montées.

 

[pe2-gallery class= »alignleft » ] P6190005.JPGP6190006.JPGP6190007.JPGP6190008.JPGP6190009.JPGP6190012.JPGP6190013.JPGP6190014.JPGP6190015.JPGP6190016.JPGP6190017.JPGP6190018.JPGP6190019.JPGP6190020.JPGP6190021.JPGP6190023.JPGP6190025.JPGP6190027.JPGP6190028.JPGP6190029.JPGP6190030.JPGP6190031.JPGP6190032.JPGP6190034.JPGP6190035.JPGP6190036.JPGP6190037.JPGP6190039.JPGP6190040.JPGP6190041.JPGP6190043.JPGP6190044.JPGP6190045.JPGP6190046.JPGP6190047.JPGP6190048.JPGP6190049.JPGP6190050.JPGP6190051.JPGP6190052.JPGP6190053.JPGP6190054.JPGP6190055.JPGP6190056.JPGP6190057.JPGP6190060.JPGP6190061.JPGP6190062.JPGP6190064.JPGP6190066.JPGP6190067.JPGP6190068.JPGP6190070.JPGP6190072.JPGP6190074.JPGP6190075.JPGP6190077.JPGP6190078.JPGP6190080.JPGP6190081.JPGP6190083.JPGP6190084.JPGP6190086.JPGP6190087.JPGP6190088.JPGP6190089.JPGP6190090.JPGP6190091.JPGP6190092.JPGP6190093.JPGP6190094.JPGP6190095.JPGP6190096.JPGP6190097.JPGP6190098.JPGP6190099.JPGP6190100.JPGP6190101.JPGP6190102.JPGP6190103.JPGP6190105.JPGP6190106.JPGP6190108.JPGP6190110.JPGP6190111.JPGP6190112.JPGP6190113.JPGP6190114.JPGP6190115.JPGP6190116.JPGP6190119.JPGP6190120.JPGP6190121.JPGP6190122.JPGP6190123.JPGP6190124.JPGP6190125.JPGP6190126.JPGP6190127.JPGP6190128.JPGP6190129.JPGP6190130.JPGP6190131.JPGP6190132.JPGP6190134.JPGP6190135.JPGP6190137.JPGP6190138.JPGP6190139.JPGP6190140.JPGP6190141.JPGP6190143.JPGP6190144.JPGP6190145.JPGP6190146.JPGP6190147.JPGP6190148.JPGP6190150.JPGP6190151.JPGP6190152.JPGP6190153.JPGP6190154.JPGP6190155.JPGP6190157.JPGP6190160.JPGP6190161.JPGP6190162.JPGP6190163.JPGP6190164.JPGP6190165.JPGP6190166.JPGP6190167.JPGP6190168.JPGP6190169.JPGP6190170.JPGP6190171.JPGP6190172.JPGP6190173.JPGP6190174.JPGP6190175.JPGP6190176.JPGP6190177.JPGP6190179.JPGP6190181.JPGP6190182.JPGP6190183.JPGP6190185.JPGP6190186.JPGP6190187.JPGP6190188.JPGP6190189.JPGP6190190.JPGP6190191.JPGP6190192.JPGP6190193.JPGP6190194.JPGP6190195.JPGP6190196.JPGP6190197.JPGP6190198.JPGP6190200.JPGP6190201.JPGP6190202.JPGP6190203.JPGP6190204.JPGP6190205.JPGP6190206.JPGP6190207.JPGP6190208.JPGP6190209.JPGP6190210.JPGP6190211.JPGP6190212.JPGP6190213.JPGP6190214.JPGP6190216.JPGP6190217.JPGP6190218.JPGP6190219.JPGP6190220.JPGP6190221.JPGP6190222.JPGP6190223.JPGP6190224.JPGP6190225.JPGP6190226.JPGP6190227.JPG[/pe2-gallery]

Juin 17 2011

L’alimentation du sportif : Cranberry ou canneberge

Un article qui ne sera pas le premier ni le dernier sur la nutrition sportive. En effet, grand consommateur de médecine homéopathique, et autres médecines douces, mon homéopathe m’a mis sous vitamine E et magnésium…

Mais pourquoi de la vitamine E, et bien la vitamine E est un antioxydant, qui permet de lutter contre le vieillissement des cellules. Vieillissement accéléré par nos sorties et les efforts intense fournis durant nos séances…

Les compléments alimentaires ne sont pas indispensables en nutrition sportive. Une alimentation variée peut assurer l’apport complet des nutriments utiles à une bonne condition physique. Le problème vient de la qualité de notre alimentation souvent appauvrie. Les fameuses calories vides des produits raffinés remplacent  les produits naturels et riches nutritionellement. Dans le domaine sportif il faut aussi surveiller les risques de carences dues à l’intensité  des séances d’entrainement et des compétitions. L’organisme doit consommer une quantité supérieure en nutriments. Ainsi, la question « Comment se nourrir sainement pour une efficacite maximale en sport ? » est  complétée par les deux questions suivantes:

  1. Quel complément alimentaire est vraiment nécessaire et efficace ?
  2. Comment rééquilibrer une nutrition carencée par l’effort sportif ?

La cranberry est essentielle pour les sportifs car elle participe à la lutte contre les radicaux libres . Elle est vitale dans la ration du sportif car c’est le plus riche de tous les fruits courants en antioxydants. A ses propriétés reconnues contre les infections urinaires il faut donc ajouter un pouvoir anti-vieillissement exceptionnel.

Cranberry contre les cystites et les infections urinaires

Ces baies contiennent des flavonoïdes, des anthocyanes et des proanthocyanidines. Ces composés paraissent capables de se fixer sur certaines bactéries Escherichia coli responsables des cystites et les empêcher d’adhérer aux cellules de la vessie et de causer l’infection. Dépourvues de point d’ancrage, ces bactéries sont alors éliminées.

Cranberry contre le vieillissement

L’activité physique augmente la consommation d’oxygène, mais provoque surtout une hausse de la perte d’éléments nutritifs par la transpiration et l’urine ( en particulier pour le zinc et le magnésium ). Les antioxydants doivent ainsi être majorés dans la ration du sportif or, la cranberry est le plus riche de tous les fruits courants en antioxydants.

Les anti-oxydants sont des agents protecteurs, qui luttent contre les radicaux libres, responsables du vieillissement biologique. Ils sont présents dans les tissus et fournis par l’alimentation (et notamment la cranberry ), ce sont les vitamines C, E, provitamine A, le sélénium, zinc.

Les radicaux libres sont des molécules provenant de la transformation des acides gras, en situation de manque d’oxygène, en particulier lors d’efforts intenses ou en altitude, ce qui provoque une fatigue des muscles et un vieillissement des fibres.

Sachant que le pouvoir antioxydant d’un aliment, c’est-à-dire sa capacité à résister à l’oxydation, s’exprime en unités ORAC (Oxygen Radical Absorbance Capacity : capacité de l’aliment à neutraliser le radical peroxyle), la cranberry possède 9584 unités ORAC pour 100 g, loin devant les myrtilles (2400), les fraises (1540) ou les oranges (750).

(source http://entrainement-sportif.fr/cranberry.htm)

Et voilà un fruits qui va encore nous donner un peu plus la pêche…

Sans compter que sur le site il existe également d’autre produit dont la Kombucha, produit que je vais tester prochainement car j’ai réussi à me procurer un champignon que je vais recevoir d’ici peu… Et j’en reparlerai dès que je l’aurais testé durant quelques semaines.

 

 

Juin 15 2011

VFF02 : (93) Bikila 2e sortie

C’est parti pour la 2e sortie en mode minimaliste… Ma première sortie de 15 mn fût simple, vu qu’en ce moment mes sorties en chaussures traditionnelles ne sont pas simple à mettre en place. Lundi de pentecôte après un long week end un peu agité, et pour ma 2e sortie en vibram, je tente donc 20 mn, je me suis aussi aperçu que les autres membres du partenariat parlent en km, pour ma part je suis plus adepte de la durée.

Après ces 20 mn, je sent que mes mollet tiraillent un peu, j’espère que le lendemain il n’y aura pas de soucis. Et bien je suis ravi car le lendemain rien, même pas un soucis d’escalier…

Je vais sans doute augmenter encore un peu… D’ailleur je me pose une question, lors d’achat de chaussures traditionnelles on m’a dit un jour que l’amorti n’est pas très important vu que je pèse moins de 70 kg, en est-il de même pour la foulée pieds nus… Le poids est-il donc un avantage à la course pieds nus ?

J’aime cette sensation, j’ai l’impression de me redécouvrir, les questionnements du début, à croire que je viens de chausser mes premières chaussures de course 😉

D’ailleurs je suis tombé sur un article de fred brossard, le professeur minimaliste sur runners.fr dans cette article il nous raconte pourquoi et comment il a découvert le minimalisme. J’aime bien le passage « 30mn de mieux au marathon », la foulée pied nus est donc plus dynamique, une première réponse que je tenterai d’approfondir dans les prochains temps !

Mardi soir, vu que je ne prend pas trop le temps de courir, je me force un peu et me rend chez ma coach en streching, pas envie de courir, mais envie de bouger… Et une séance difficile, ma coach me sent fatiguer mais insiste sur certains exercices…  Mais voilà, je crois qu’elle a un peu trop insisté, mercredi soir, impossible pour moi d’aller courir, j’ai les jambes lourdes et elle me font mal, donc ne forçons pas. Une des choses que j’ai appris ces derniers temps « rien ne sert de courir, si le corps ne veux pas ».

 

 

Juin 14 2011

(92) Sortie du dimanche

Un dimanche matin qui s’annonçait génial, reveillé à 7 h 30, mais décidé de glander je profite encore un peu de mon lit, j’irai courir dans 1 h…

Mais voilà manquait plus que ça, vers 8 h un coup de fil de maman pour m’annoncer qu’un frigo au boulot est à 10 °, grrrrrr ce frigo contient de la pâte pour mardi matin… Un coup de fil au technicien de garde, c’est encore une connerie qui va me couter chéro, et j’avais raison, le compresseur est mort et il faut le changer… Donc faut tout déplacer, mon dimanche matin tranquille tombe à l’eau et biensûr plus envie de courir…

Mais le soir l’envie reviens, je chausse mes lunarswift, et mon sportband, et oui ma garmin est parti au SAV… Et pas de vibram, faut y aller tranquille.

C’est donc parti à la sensation,  je mets le sportband en position chrono et je fais attention juste à certains point clé qui me signale que je suis dans mon rythme cool… C’est surprenant comme on prend goût à la technologie, ma garmin était programmé pour sonner tous les km, et maintenant avec le sportband je me rend compte que ca me manque un peu… J’ai du mal au début car j’ai l’impression de ne pas gérer mon allure, il est important de savoir s’écouter, et je m’aperçois que j’ai un peu perdu cette faculté avec la précision de ma 405… Mais après quelques minutes ça revient petit à petit, je note donc qu’il faudra de temps en temps faire des sortie plaisir pour ne pas perdre la faculté de savoir s’écouter, et les sorties plaisirs c’est ce qui m’a permis de me mettre au running.

Conclusion : Sortie au feeling et 1 h 01 et 12,87km… et savoir prendre son pied en courant 😉

Juin 11 2011

VFF01 : Vibram, la prise en main

Ce matin, j’ai reçu ma paire de Vibram bikila, dans le cadre du partenariat runnosphère, commepiedsnus.com. Mais avant, pourquoi Bikila ?

Abebe Bikila ; continent Afrique : le roi aux pieds nus

Lorsqu’en 1960, à l’arrivée du marathon olympique des jeux de Rome la foule vit arriver en tête un coureur éthiopien inconnu, elle ne se doutait pas qu’elle assistait à l’avènement d’un roi qui allait dans sa suite faire émerger les coureurs de l’Afrique noire. Abebe Bikila venait d’entrer dans l’histoire de l’athlétisme, une histoire qu’il allait marquer à tout jamais. Une histoire commencée comme un conte de fée et malheureusement terminée en un tragique et banal accident de voiture…

L’avènement

Abebe Bikila est né en 1932 à Jato à 130 km d’Addis Abeba, au sein d’une famille de paysans. A 17 ans il suit les sergents recruteurs de l’armée Ethiopienne afin de gagner l’argent qui permet de vivre.

Les méthodes employées par Onni Niskanen étaient assez novatrices et se rapprochaient de celles de son ami Olander. De longues courses, du sauna, du basket-ball….. firent de Bikila une machine à courir.
Bikila comme le décrivent Raymond Pointu et Olivier Barrot était fait pour la course. « Son absence de mollet, sa finesse nerveuse et jusqu’au profil de son visage, tout en lui était prédestiné à fendre l’air gracieusement et indéfiniment. »
Deux mois avant les jeux de Rome, il gagna son premier véritable marathon en 2h39’50 » ; un mois plus tard, il gagna à nouveau un marathon, et cette fois-ci dans le temps de 2h21’23 ». Niskanen sut alors qu’il y avait quelque chose à jouer.

Les JO de Rome

Le matin de l’épreuve du marathon, le journal l’Equipe écrivait :  » L’athlète qui remportera le marathon devra être rompu à la chaleur, qui sera encore intense même après le coucher du soleil : les hommes du nord souffriront, et il est énéralement admis que les finlandais ne joueront encore une fois qu’un rôle effacé dans ce débat. La lutte se circonscrira vraisemblablement entre Power, Suarez, Rhadi, Popov, Rumjantsev, Vorobjev, Vandriessche, auxquels peuvent s’accrocher plus ou moins longtemps quelques athlètes moins confirmés, et notamment les asiatiques. Le titre devrait finalement se jouer entre les quatre premiers nommés. » »Power, Suarez, Rhadi, Popov. » Les journalistes aimaient à plaisanter, notamment quant aux plaquettes envoyées par les pays africains pour présenter leurs athlètes. L’Ethiopie faisait partie du lot avec notamment un certain Abebe , un marathonien crédité de 2h17′, lors d’un marathon à Adis Abeba, à 2600m d’altitude….une performance jugée extravagante.

Dès le début de l’épreuve le marocain Rhadi pris la tête de la course, suivit comme son ombre par Bikila. Ce dernier ne le lâcha pas d’un mètre. Lors d’une reconnaissance du parcours quelques jours avant la compétition, Bikila et Niskanen avaient remarqué qu’à moins d’un mille de la ligne d’arrivée, à l’Arc de Constantin, il y avait l’obélisque d’Axe, qui avait été pillé par les troupes italiennes et ramené d’Éthiopie à Rome. Il semblait approprié de s’en servir comme point de repère
pour déclencher l’attaque finale vu qu’il y avait une légère pente. Personne n’aurait pensé que l’Éthiopien se rendrait là, sauf lui. Comme prévu, Bikila attaqua à cet endroit, et gagna son premier marathon, sous l’arc de Triomphe, là même ou 25 ans auparavant, Mussolini lançait ses troupes à l’assaut de l’Ethiopie.

Pour le première fois, un coureur d’Afrique noire remportait une médaille olympique. Cette victoire a suscité en Ethiopie une gigantesque liesse. A son retour, il fut reçu par l’empereur a qui Bikila donna sa médaille. En échange, Bikila reçu une magnifique bague ornée d’un énorme diamant.

Entre les deux olympiades Bikila se fit relativement discret d’un point de vue athlétique. Il pris part à quelques courses sur route et fit quelques cross en Europe. Il fut néanmoins impliqué à tort dans une tentative de coup d’état contre l’empereur, ce qui lui valu quelques mois d’emprisonnement.
Autre fait marquant qui faillit le priver des jeux olympiques, Bikila se fit opérer de l’appendicite 5 semaines avant le marathon olympique, ce qui lui occasionna 10 jours sans entraînement.

Les JO de Tokyo

En ce jour de marathon, c’est avec des chaussures aux pieds qu’Abebe Bikila prend le départ. Il passe au 10000m en 30’14, Nurmi en 1924 avec époustouflé le monde en réalisant 30’06 au 10000m. Au 25ème kilomètre Bikila est légèrement détaché. Au 35ème kilomètre il possède près de 2’30 d’avance devant sur le second…
Quand Bikila entre dans le stade, 75 000 spectateurs applaudissent celui qui est en train de terminer le marathon le plus rapide jamais enregistré (2:12:11,2). Bikila stupéfait à nouveau la foule en effectuant dès la ligne passée une séance de gymnastique afin de récupérer… Il raconte même aux journalistes qu’il aurait pu courir encore une dizaine de kilomètres tellement il se sent frais et dispos.
Lors de la cérémonie de remise des médailles, l’hymne… japonais retenti. La fanfare ne connaissait pas l’hymne national éthiopien.

Premier athlète à gagner deux médailles d’or au marathon (l’exploit sera réédité par l’allemand Waldemar Cierpinsky en 1976 et 1980), il est à nouveau accueilli en héros en Ethiopie et reçoit cette fois-ci une voiture de la part de l’empereur.

Bikila tenta de gagner une troisième médaille d’or à Mexico en 1968, mais il dut abandonner après 17km à cause d’une fracture à la jambe. Cette course fut d’ailleurs remportée par un autre éthiopien Mamo Wolde. Ce fut la dernière course de Bikila. Un an après Mexico, au volant de la voiture offerte par l’empereur, il manqua un virage et resta coincé pendant plus de 10heures dans un fossé. Le verdict fut implacable : fracture de la colonne vertébrale. Soigné pendant 7 mois à Londres, il fut accueilli par une immense foule en pleurs à Addis Abeba. Il ne retrouva plus l’usage de ses jambes. Il participa néanmoins à des épreuves sportives pour handicapés et gagna quelques médailles mais un sourire triste ne le quittait
pas.
Le 25 octobre 1973 – à l’âge de 41ans – victime d’une hémorragie cérébrale, Abebe Bikila s’en est allé défier les coureurs ailés sur les pistes du ciel.

source http://www.volodalen.com/32historique/bikila.htm

Au premier abord, assez surprenant cette chaussure, si on peut parler de chaussure. La première épreuve est donc de les enfiler, chose pas facile, vu qu’il faut glisser chaque orteils dans son emplacement, après quelques minutes on se retrouve avec une paire de gants aux pieds…

Une fois au pied, je marche un peu et il est vrai que la démarche est la même que pieds nus, quand je marche chez moi je suis souvent pied nus et j’avais déjà constaté qeue pieds nus je ne posais pas toujours le talon au sol.

Mais quand est-il en condition de course, déjà le premier soucis vu que je n’ai pas ma montre gps, qui est parti au SAV, je me débrouille avec la puce nike et j’ai réussi à la fixer sur le scratch, au moins j’aurais une indication. Je me décide, sur les conseils de commepiedsnus, de partir dans un premier temps pour 15 mn, et augmenter au fur et à mesure la durée. Me voilà donc parti sur les sentiers forestiers, et la sensation est vraiment étrange, car on ressent toutes les irrégularité du sol. Je me demande même si ce genre de chaussure ne peux pas aider les trailleurs, sur route il n’y a pas de soucis, mais en trail le pied doit vraiment pouvoir corriger les imperfection du sol, et je me rend compte qu’avec les vibram je prend vite l’habitude de corriger ma foulée.

Motivé par cette sortie et cette nouvelle sensation et vu que je n’ai pas couru depuis plus d’une semaine (le besoin de repos c’est fait sentir) j’ai vraiment envie de faire plus de 15 mn, mais je ne prend pas de risque et ne pas exagérer avec les vibram. Donc j’ai fait une petite boucle, et je suis rentré pour changer de chaussures.

 

Je rechausse donc mes nike et je reparts, je suis encore une fois surpris, car j’ai l’impression que mes chaussures pèsent une tonne. Mais je m’y réhabitude assez vite et je fini ma sortie, en ayant fait presque 11 km en 50 mn.

Je n’avais pas couru depuis le 1er juin, trop de stres, trop de fatigue… Mais enfin une sortie plaisir, où je n’ai fait attention qu’à mes sensations, une sortie plaisir pour ce faire du bien.

Le lendemain

Douleur ou pas douleur, et bien mes mollets ne crient pas, je marche sans problème, juste un petit soucis au moment de descendre les escaliers. Pieds nus la foulée est donc totalement différente et fait effectivement travailler les mollets, plus qu’avec des chaussures traditionnelles.

Malgré la fatigue et le coup de blues de ces derniers jours, et j’ai vraiment pris conscience qu’il est inutile de forcer et si j’ai pas envie, j’ai pas envie…

Juin 07 2011

La runnosphère au sommet

Le runnosphère vient encore de gagner 2 places au classement wikio sport, et se retrouve début juin à la 2e place… Les membres de la runnosphère occupent également pas mal de places dans le top 100.

Tout d’abord c’est quoi wikio :

« Wikio est un portail d’information qui fouille dans les sites de presse et dans les blogs pour trouver l’actualité qui vous intéresse.

Vous pouvez créer vos pages personnelles en vous abonnant aux informations, aux blogs et aux medias de votre choix. L’info sera mise à jour en continu !

Wikio est aussi un service participatif, vous pouvez publier un article, commenter des articles existants ou simplement voter pour les rendre plus populaires « 

(source http:/www.wikio.fr)

Bref en somme un blog des blogs, classé en différentes catégories, dont la catégorie sport qui nous intéresse :

20 membres de la runnopshère dans le top 100, pas mal… Félicitation à vous tous.

et biensur il ne faut pas oublier les autres donc dans le top 101 nous avons donc au pied du podium 😉

Ferons nous mieux au mois de juillet, réponse le 5/7….

 

 

Juin 04 2011

Une période de merde…

Un titre évocateur, mais en ce moment je suis à bout. Je le constate très facilement à mes sorties, très difficiles depuis un certains temps.

Une légère déprime, car j’ai l’impression de perdre en intensité. Quelques fois j’ai même envie d’abandonner, mon style de vie n’est pas toujours très évident, mon métier fait que je me retrouve avec des périodes de boulot très hard, ce qui est le cas depuis pâques… Je bosse en ce moment 7/7, je n’ai même plus le temps de voir mes amis.

Sans compter que la santé de papa n’est pas toujours au beau fixe, rien qu’aujourd’hui (vendredi) j’ai du partir d’urgence du boulot pour le conduire aux urgences et je suis resté avec lui une bonne partie de l’après midi…

De plus, ce soir un peu énervé, j’avais besoin de me vider la tête, je voulais courir, et ma garmin fait des siennes, la batteries me lache très souvent, donc elle va dire bonjour à Monsieur SAV. Je ressort mon sportband, et paf, plus de capteur en état, pffff je tente l’application iphone, qui n’enregistre pas les 5 premier kms… J’ai de suite commandé un nouveau capteur, rechargé ma garmin pour faire une sortie dimanche avec (enfin un dimanche ou je ne travaillerai pas), et lundi elle partira au sav, j’espère recevoir le capteur très vite.

La vie peut être bizarre voire chiante, j’ai découvert la course à pied, j’ai changé et je voulais me tester et j’ai découvert les courses… La première, les 20 kms de Paris, mais pourquoi Paris, pourquoi faire 500 km pour se rendre sur le lieu d’une course… La réponse est simple, m’échapper le temps d’un week end du taff, mais voilà papa avait des soucis de santé avant, mais nous ne savions pas… Et depuis mon retour, nous avons eu la réponse, cancer… Je tiens moralement, mais quelques fois c’est dur, et en ce moment papa n’est pas bien et ça m’affecte beaucoup, j’essaie d’être fort… Surtout qu’en ce moment il est sous traitement pour augmenter son nombre de globules blancs et il se trouve immunodéprimé, totalement contradictoire…

Je sais qu’il est fier de moi, mais je donne beaucoup, voir même trop… J’ai failli abandonner un temps la course à pied, mais heureusement que je me retrouve testeur de vibram, des petites sorties de 15 mn me permettrons de me reposer et de me relancer tranquillement.

Et merci à vous qui suivez mon blog, merci pour vos commentaires qui me permettent également de garder la force de continuer.

Mai 31 2011

La runnosphère court et teste pour vous VibramFiveFingers

Le premier article d’une longue liste, concernant un partenariat Runnosphère et Commepiedsnus, revendeur officiel des vibram en France.

Le but de ce partenariat étant de vous faire découvrir à travers les blogs de 5 coureurs de la runnosphère, du début à la fin, la préparation d’une course en VibramFiveFingers.

Les 5 coureurs retenus :

Franck de running solidaire (son premier article : http://franck1cancer0.tumblr.com/post/6137701557/team-runnosphere-vibram-five-fingers-a-la-decouverte)

Maya (son premier article : http://maya-leblog.blogspot.com/2011/06/lancement-team-runnosphere-vibram.html)

@Shuseth (son premier article : http://www.shuseth.com/2011/05/31/five-fingers-premiers-pas/)

SebRom

– Votre hôte, moi 😉

De plus le site de la runnosphère, vous résumera également tout ça.

La course n’est pas encore choisi, mais ce sera sans doute le Paris Versailles, ou les 20 kms de Paris. D’ici le mois d’octobre, nous vous raconterons donc les différentes étapes de notre préparation en Vibram, ainsi que les sensations ressentis…

Les chaussures nous seront remis en main propre par le responsable de Commepiedsnus, sauf pour moi, vivant dans le Bas-Rhin me rendre à Paris pour ce rendez vous n’est pas possible, mais c’est également ça la runnosphère, des centaines de km nous sépare, mais une même passion nous uni. A nous maintenant de maitriser nos nouvelles chaussures, si on peut parler de chaussures 😉 Les chaussures ont été remise lundi le 30 mai à nos 4 parisiens, vous trouverez d’ici peu leurs avis sur leurs blogs respectifs.

Dans ce premier article, pourquoi avoir choisi de participer à ce partenariat ? Et bien tout d’abord j’aime les défis, commeil y a 2 semaines où j’ai participé par hasard sans prépa à un semi, et bien finir ce semi en 1h28, me motive 😉 Deuxièmement après quelques bobos au genou, viste chez le chiropracteur et l’acupunteur, ainsi que différents tests de foulées, je découvre une pronation que je corrige naturellement sans semelle, mais durant des périodes de fatigue mon organisme ne corrige plus cette pronation d’où une douleur qui monte dans le genou… J’entend parler d barefooting, et son principe de courir pieds nus, mais pourquoi ??? Quel est son intérêt ???

Quelques recherche sur le net, et je trouve quelques éléments…

« Courir Pied Nus »

Courir pieds nus corrige les erreurs de posture et d’appuis produites par les sensations des chaussures de sport classiques. Le mal de dos et les douleurs musculaires disparaissent par la pratique de la marche et de la course pieds nus. Courir pieds nus permet aussi d’affiner les jambes grâce au type de contraction musculaire provoqué.

« Arguments pour libérer ses pieds »

Le pied libéré a une résistance aux chocs comparable à celle de la main. Les coups ne sont ni plus, ni moins douloureux. De plus, l’accès de l’air à la peau, l’aspérité du sol et la fraîcheur de l’eau nous rendent résistants aux refroidissements, aux mycoses et aux varices.

Après une heure de course, le pied s’échauffe, gonfle d’environ 8 % et transpire en moyenne de 15 grammes de sueur. C’est autant de causes d’inconfort à l’intérieur d’une chaussure que les « va-nus-pieds » ne connaissent pas.

La peau est un organe sensoriel. Elle contient des récepteurs de pression et de température. La peau du pied en contact direct avec le milieu extérieur (sol, écorce d’un arbre, végétation etc.) donne des informations sur ses caractéristiques, chaud, humide, glissant, friable. C’est une source de plaisir mais aussi d’ informations utiles sur l’environnement.

Le corps humain est naturellement prévu pour les déplacements pieds nus. On observe lors de la marche une flexion des orteils, le grip, qui améliore l’adhérence et l’efficacité du pas. Pendant la course, le développement de la foulée est plus dynamique ; la plante entre en premier en contact avec le sol, puis le talon touche le sol, enfin le talon se relève et la plante puis les orteils propulsent le coureur. Le temps d’appui au sol ainsi réduit permet aux muscles des cuisses, des mollets et des fesses de ne pas prendre de volume tout en étant très toniques. Courir pieds nus permet ainsi d’affiner la silhouette.

Lorsque l’on pratique la course, pieds nus, le pied s’adapte à la surface sur laquelle on court. Cette faculté d’adaptation du pied permet d’éviter les traumatismes des membres inférieurs et de la colonne vertébrale. En recueillant une information, le pied l’amortit et permet une adaptation de tout le corps.

« Avantages à courir pieds nus pour la prévention des blessures »

  • Absence d’ampoules, frottements, hématomes dus aux chaussures;
  • Disparition de l’ongle noir, un saignement sous l’ongle venant buter au fond de la chaussure.
  • Réduction des causes de déformations des pieds (hallus valgus, oignons, œils de perdrix, etc.);
  • Les informations données par la peau du pied en contact direct avec le sol ainsi que celles provenant des mécano-récepteurs contenus dans les muscles, les tendons et les articulations, améliorent la perception de la position relative du pied dans l’espace. Cela diminue le risque d’entorse. De plus, l’entraînement des circuits nerveux et des muscles permettant les corrections rapides de positionnement du pied renforce le contrôle des articulations.
  • Se déplacer pieds nus évite les problèmes de posture liés au port des chaussures. Ces problèmes sont dus notamment à la surélévation du talon et sont responsables de tendinite, contractures musculaires ou douleurs au niveau des genoux et des hanches.

« Conseils pour débuter »

Bien que la course pieds nus soit naturelle, certains individus n’ont pratiquement jamais couru pieds nus. Une transition possible est l’utilisation de chaussures minimalistes ou de chaussures de type compétition, très fines et légères.

La peau du pied qui a toujours été protégée dans des chaussures est blanche, fine et sensible. L’adaptation est longue, les premières séances pieds nus devront être très courtes, sur un sol sans difficultés.

Les sensations douloureuses ressenties au cours des premières séances sur des terrains très stimulants (petits gravillons par exemple), sont dues non pas à l’endommagement des tissus, mais à l’hypersensibilité de la plante des pieds. Ces sensations disparaissent après quelque temps de pratique

Toutefois, en dehors de cette sensation particulière, la douleur est un signal de danger qui ne doit pas être ignoré. Dans tous les cas elle doit donner lieu à un examen minutieux du pied, et si elle persiste à un arrêt de la séance.

Il n’est pas rare de ressentir des courbatures inhabituelles les lendemains de sorties pieds nus. Cela est dû au fait que les informations nouvelles envoyées aux muscles impliqués dans la course sont exacerbées, l’efficacité de l’amorti naturel de la foulée de course et du capiton plantaire ne remplaçant qu’imparfaitement au début les semelles des chaussures.

Les distances hebdomadaires pourront être augmentées de façon très progressive. Par exemple, course pieds nus à faible allure une séance sur 3 par semaine durant 5 minutes la première semaine avec augmentation très progressive de la durée et de la vitesse les semaines suivantes jusqu’à 10 minutes.

Mais attention aux excés pour les tendinites !

Il s’agit de développer des parties du corps, peau, circuits nerveux, muscles etc…, qui ont été sous-exploitées durant des années. Cela ne peut se faire que très doucement.

Tenter d’ignorer une douleur sera contre-productif et pourra même amener à une blessure.

Avec un peu d’assiduité dans la pratique de la couse à pieds nus, on constatera très vite des transformations dans l’architecture du pied, par exemple l’épaississement du coussin de graisse sous le talon et l’accentuation des courbures qui lui confèrent un plus grand dynamisme.

(Source http://entrainement-sportif.fr/courir-pieds-nus.htm)

Ainsi, les ampoules : je connais ! Les ongles noirs : je connais ! Les douleurs : je connais !… Donc vous suiverez sur ce blog, durant quelques mois si oui ou non, mes soucis disparaitrons, si la courses en chaussures minimalistes aura un avantage.

J’en profite également pour mettre en place une page qui regroupera mes différents articles concernant ce partenariat (page similaire à la page Marathon de Paris que j’ai mis en place)

Bonne lecture, et Bon courage aux membres partenaire de ce test !

Mai 30 2011

Un soutien de taille…

Ce 29 mai, luc, notre ami québécois a tenté de se qualifier pour le marathon de boston. Toute la runnosphère était avec lui, en courant avec lui (à des milliers de km de distance) ou en pensée, comme moi, qui n’a pas pu courir.

Malgré tout notre soutien, la fée crampe ainsi que la féé chaleur sont passées par là… Et Luc aura fini son marathon en 3h46… Pour la fée chaleur je la connais celle là, tout mon entrainement pour le marathon c’est passé par le froid (pas le froid que tu connais) et le jour J je me retrouve à partir avec 16° et finir par 26°, une horreur.

D’après ton article, tu es déçu, nous le serions tous, mais tu garde espoir de participer au marathon de Boston et sache que nous suivrons avec passion tes exploits

Toutes mes, nos pensées vont vers toi pour te donner la force qui te permettra de réaliser ton rêve.

Mai 27 2011

Hydratation : que boire ?

Après l’article quand boire, maintenant que boire ??? L’eau c’est la vie, point de salut sans eau !!!

Après une séance de sport, il faut boire une eau riche en minéraux et en sodium, afin de recharger ce qui a été perdu durant l’effort !

Mais les jours de repos, que faut-il boire ??? Une eau minéralisée, une eau gazeuse, plate, de source ??? Rien qu’en voyant les rayon eau des supermarché, on peut se poser la question, mais qu’est ce que je vais prendre ???

Avant tout, je prône le changement, comme mon médecin, car une eau trop riche en minéraux peut nuire…

Peu d’ eaux minérales sont de potabilité permanente. Leur consommation devrait être faite en connaissance de cause, après lecture des étiquettes ou renseignement près d’ un pharmacien ou d’ un médecin.
Donnons quelques exemples d’ effets indésirables :
– Le fluor en excès fait apparaître des taches brunes sur l’ émail des dents et favorise les maladies osseuses.
– Le silicium peut provo-quer la silicose.
– Le sodium favorise les ìdèmes, l’ hydropisie et l’ hypertension artérielle.
– Le potassium en excès a des effets néfastes sur le système neuro musculaire, les contractions cardiaques.
– L’ absorption du calcium est inhibée par les ions sulfate.

D’ une façon générale, les eaux minérales sont… trop minéralisées!
Il sera hautement déconseillé de faire boire de façon courante Vichy Célestins (3.378 mg/l) ou St Yorre (4.647 mg/l) à un bébé, immature sur un plan digestif (spasme) et rénal. Comme tout produit ayant des propriétés thérapeutiques, les eaux minérales peuvent avoir une contre-indication.

Est-il conseillé de varier les marques des eaux minérales ?
C’ est un moindre mal, à condition de changer de type d’ eau.
Un amateur d’ eau gazeuse risque de ne boire que des eaux bicarbonatées sodiques fortement minéralisées et riches en sodium.
Mêmes inconvénients pour les buveurs recherchant les eaux  » goûteuses  » car salées. (Arvie, Badois, Quézac, St Yorre, Vichy Célestins, Vals…).
De toute façon, les eaux minérales qui ne respectent pas les normes de potabilité permanente, ne devraient pas être consommées régulièrement, même en alternance de marques.

(source : http://www.effervesciences.com/s_sites/h2o/H2o_arti/a_sante/mineral.htm)

Tactique hydrique chez le sportif …
Boire pour compenser les pertes mais surtout pour éliminer les toxines, assurer une bonne hydratation de la peau tout en évitant des urines trop concentrées, qui pourrait entraîner la formation de calculs. Au matin dés le lever et au moins ¼ d’heure avant le petit déjeuner, le bon réflexe est de boire 1 grand verre d’eau plate ou très faiblement minéralisée. Cette habitude permet d’évacuer les déchets stagnant après une nuit de repos, hydrater au plus tôt l’organisme et réveiller les intestins
Boire beaucoup au cours des repas perturbe la digestion des aliments en diluant les sucs digestifs, prévoyez donc de réduire votre consommation d’eau si votre séance de sport à lieu non loin d’un repas.

Ainsi, il faut donc varier son eau, et pour trouver une eau faiblement minéralisé ! Alors boire de l’eau déminéralisé, pas forcément et puis j’ai pas la tête d’un fer à repasser !

Pour ce faire j’ai trouvé l’eau !!! OGEU, l’eau pétillante des neiges

L’eau minérale gazeuse Ogeu est une eau oligominérale, très faiblement minéralisée, qui répond aux besoins quotidiens du corps. Elle est l’une des eaux les plus légères en France grâce à une composition en résidus secs (quantité de sels minéraux après évaporation) nettement inférieure aux autres eaux disponibles. Pour comparer le résidu sec de la st Yorre est de 4774 mg/l, Perrier 408 mg/l et Ogeu 264 mg/l.

Grâce à cette faible teneur en sodium, Ogeu est 10 fois moins salée que la moyenne des eaux gazeuses disponibles en France, elle peut être consommée tout au long de la journée.

Originaire des Pyrénées, où elle chemine pendant des années pour obtenir sa qualité.

  • Bicarbonate : 183mg/l
  • Calcium : 48 mg/l
  • Sodium : 31 mg/l
  • Magnésium : 12 mg/l

Pour ceux qui n’aime pas l’eau gazeuse, elle a été décliné en eau plate, eaux aromatisées et limonade… et cliquez sur le logo, car elle est si légère qu’elle fait même voler les marmottes 😉

Je pense que cette eau peut donc être idéal, pendant nos périodes de repos… Même si le matin au réveil 1 bon verre de cette eau faiblement minéralisé est donc une bonne source d’hydratation pour relancer le fonctionnement du corps après une bonne nuit de sommeil.

Mais je l’ai dis plus haut, durant nos efforts, la perte en minéraux est très importante et une eau riche en sodium est fortement recommandée.

Lundi 30/5/2011 : j’ai pu la tester ce matin, et effectivement pour une eau gazeuse, elle n’est pas salé du tout !! Et pas mauvaise non plus, ça change de ces eaux gazeuses trop salé.

Mai 26 2011

Jiwok

Depuis quelques mois j’utilise Jiwok, un service payant mais je trouve personnellement que le prix en vaut la chandelle !

Petit rapel :

  • 20 km de Paris : entrainement 1h30 —> 1h33…
  • Marathon de Paris : entrainement 3h15 —> 3h09

Et même si je n’ai pas toujours respecté l’entrainement, le fractionné, c’est vraiment un supplice pour moi 😉 Je m’en sort pas mal, et j’aime courir en musique… La musique me permet de penser à autres choses, je m’évade durant mes sorties… Mais durant mes courses, un peu de sérieux, même si de temps en temps je dis rien à foutre, j’arrive toujours à me défoncer sans m’en rendre forcément compte, ce qui m’est arrivé au semi de strasbourg, je n’avais pas envie de faire un temps, mais je bats mon record…

Jiwok est donc un coach vocal qui glisse des voix dans vos mp3, des voix qui me rappel que je suis quand même à courir dans le but d’un objectif (allez, encore un effort, respect le rythme demandé, c’est bien, accélère….). Cette petite voix permet également de pas se prendre la tête à règler son entraînement sur sa montre, c’est déjà programmé dans un mp3, play et on court…

Je me prend déjà assez la tête dans la vie que je n’ai pas envie de me prendre la tête en courant, parce que la séance est mal programmé, le gps capte pas… c’est facile et simple…

Je me rend juste compte d’une chose, c’est que je suis assez proche de la limite des entrainements… Jiwok, faudra penser à rajouter des entrainements pour finir les courses plus vite 😉 Mais pour vous débutant, intermédiaire… vous trouverez ce qu’il vous faut entre courir 30 mn et plus, perdre du poids, préparer une course… Mais il n’y a pas que la course à pied, le vélo, la natation, la course sur tapis son également à l’honneur…. Sans compter que l’inscription est gratuite et la première séance offerte : http://www.jiwok.com, aller y faire un tour ça ne coûte rien.

Et aujourd’hui j’ai un petit cadeau pour mes lecteurs, merci Denis.. Un code qui vous permettra de profiter du 1er mois à 1 € : ah3DCh

Mais pour ceux qui ne veulent pas se prendre la tête avec un abonnement, jiwok vient de sortir un album

5 CD avec 7 séances différentes de 30 minutes à 1 h 15.

Vous le trouverez chez tous les disquaires, http://www.amazon.fr/100-Jogging-Compilation/dp/B004VN2DWK pour 18 €

Une parti est également disponible sur Itunes

[important]100% Jogging (2 séances running) [Inclus voix de coach] - Various Artists [/important]

Bon running à tous.

Mai 25 2011

Des données surprenantes !

Ces derniers temps je me rend compte d’un truc bizarre, avant le marathon de Paris j’avais changé la pile de mon cardio.

Mais le jour de la course j’ai fais mon marathon à un rythme de 85 %, alors qu’on préconise 80 %. Déjà en octobre, j’avais une fréquence cardiaque de 188, mais après les20km de Paris j’ai vu que j’avais un rythme cardiaque max de 194… Peut être mal mesuré au départ, et un test VMA m’a confirmé 194.

Mais voila que je fais le semi marathon de strasbourg a un rythme moyen  de 97 %, et un rythme cardiaque max de 200. J’ai encore pris 6 points ??? Bon il est vrai que j’ai souffert, j’ai dû reprendre mon souffle à la fin, tenir 21 km avec 97 % c’est pas facile surtout sans entrainement.

Dimanche, je me suis donc lancé pour 1h de footing, en reprenant une séance VMA du marathon… 40 mn à 70/75 %, 15 mn à 80/85 % et 5 mn à 70/75 %. J’ai laissé les anciens paramètres sur ma garmin. Je me lance donc mais sans faire attention au cardio, je cours donc à la sensation, je me sent bien, j’arrive à parler donc je devrais être à 75 %, et bien non je suis à 85 %… les 15 mn sont encore plus bizarre, je suis entre 90 et 95 %… Ce qui est vraiment bizarre, ma fréquence cardiaque à donc augmenté…

Alors que l’on cherche à faire baisser sa fréquence au repos, chez moi c’est la max qui augmente… Je comprend plus rien…

Je vais tester plus souvent la fréquence au repos pour voir si là aussi il y a du changement.

Mais mon article de la Tanita, qui donne un âge métabolique où j’ai 20 ans, et une fcm 220 – 20 = 200 !!! Mon coeur a-t-il 20 ans 😉 Faut que j’arrête le sport !!! je rajeuni, je vais bientôt me retrouver dans un berceau…

Mais pour répondre à ma question, je suis aller me documenter sur le net et j’ai trouvé un livre « le guide du cardiofréquencemètre » dont voici un extrait :

A la suite d’un entraînement bien conduit, la vitesse ou la
puissance maximale aérobie peuvent progresser de près de
10-20% mais la Fc max n’augmentera pas .Elle reste le plus
souvent stable ou peut parfois diminuer faiblement, 6 à 8
battements/mn, par rapport à sa valeur initiale…
… Plus l’entraînement est « qualitatif », séances brèves à haute
intensité, plus la sécrétion de catécholamines sera
importante et plus une valeur élevée de Fc max sera maintenue.
Inversement, un programme trop centré sur le « quantitatif », séances de
16
longue durée à faible intensité, aura tendance à « diéséliser » le coeur et à
brider la Fc max.
La Fc max peut donc varier en fonction des périodes de la saison:
«désentraînement», «foncier», «affûtage». Ces variations à la hausse ou à la
baisse sont encore mal expliquées mais peuvent atteindre 5 à 13
battements/mn.

Donc on peut donc noter une variation, et la fatigue de l’entrainement et du marathon doivent en être la cause… Mais je vais quand même me chercher ce livre histoire de me documenter un peu 😉

Mai 24 2011

La runnosphère devient folle

Mais pourquoi ?

Et bien elle s’est lancée un nouveau défi en participant à la « Crazy Jog » le 10 juillet 2011 au stade de France

Cette course de 7 km, un peu folle sera sans doute un super moment de détente, et de super gamelles seront à prévoir 😉

Parmis les membres de la Runnosphère qui participeront à cette course, nous trouvons Djailla, Jahom, Laquathus, SebRom et Shuseth, et vous peut-être !!! Comment, et bien la Runnosphère s’associe à Jogging International pour vous faire gagner un dossard. Pour se faire rendez-vous sur le site de la Runnosphère.

Bonne chance à tous.

Cette course est une version urbaine de la strongman run, que je ferais au mois d’octobre accompagné également de plusieurs membres de la Runnosphère.

Source : http://www.runnosphere.org/2011/05/24/la-runnosphere-a-la-crazy-jog/

 

Mai 23 2011

Il était temps !

Et non, pas d’autre déménagement dans la runnosphère ! Mais un besoin de rangement…

Pourquoi, et bien il y a 2 ans j’ai perdu 20 kg en 6 mois… Poids que je n’ai pas repris depuis et je distingue même de jolis abdos, une de mes plus grande fierté, tout aussi grande que mes résultats sportifs. Il est vrai que perdre du poids n’est pas aisé, surtout quand on est confronté à du sucre toute la journée, mais le plus grand défi est de maintenir ce poids et j’ai entendu par ci par là, que l’organisme doit s’habituer à son nouveau poids… Bref voila presque 2 ans que j’y suis arrivé…

Mais le soucis dans cette perte de poids…. Les anciens vêtements, je suis quand meme passé d’un XL, voir XXL à du M voir du S… Et bien les anciens vêtement, je n’ai jamais pû me résigner à les jeter ; Pourquoi me diront certains, je ne sais pas vraiment, la peur de regrossir, et voir ses vêtements devenu trop grand peut-être une source de motivation. En tout cas je pense qu’aujourd’hui le moment est venu, et j’ai pris tous les cartons et je les ai mis dans le coffre de la voiture, car demain je compte me rendre chez Emmaus, afin que ces vêtements servent à quelques choses.

C’est marrant, mais au début, je n’ai pas commencé le sport pour perdre du poids, mais vraiment pour me soigner d’une dépression… Et je pense que se ne fût que bénéfique, je ne me suis pas vraiment concentré sur l’alimentation, mais plus le temps passait, et plus je me suis documenté sur le sport et la nutrition, quoi manger avant pendant après, garder son poids de forme…

Faire du sport, comme certains le disent, ne permet pas de manger ce qu’on veut… Mais m’a permis de me libérer l’esprit, alors qu’avant je grignotais quand je n’étais pas bien, j’étais un amateur de toute les barres chocolatés, frites, enfin bref malbouffe et grignotage, et faire un petit footing, ou un peu de natation faisait que je ne grignotais plus…

Le sport c’est magique, mais cette semaine je suis à cran… Pas le temps de courir, trop de taff et je suis devenu facilement irritable, j’ai juste fais une sortie mercredi de 40mn, bref pas assez 😉 Mais bon je préfère être drogué à la course à pied qu’à Mars, Bounty, Nut’s…

Bonne chance à tout ceux qui ont décidé de se lancer dans un régime, je sais à quel point ça peut être difficile !!! Mais attention resté à jamais sur vos gardes, afin de ne pas crier victoire trop tôt… Merde, j’ai une folle envie de ressortir les cartons du coffre de ma voiture… 😉

 

Mai 21 2011

TANITA !!! Un nouveau crie de guerre, non mais une balance

Cette semaine chez une amie, je vois cette objet !!

Une balance Tanita, j’en avais déjà entendu parler, mais jamais vu et bien je peux dire que les données font passer la withings à un joujou… Elle donne plus d’infos, mais ne sauvegarde que 4 utilisateurs sur la balance, pas de sauvegarde sur le net. De plus elle coûte moins de 100 €…

Donc vend balance withings 😉

Ce joujou est génial, mon taux de masse grasse est le même ici que sur la withings, donc logique que ma masse maigre soit également la même … Donc je ne remet pas en doute la précision de la withings, mais j’ai obtenu quelques infos supplémentaires.. Au pire j’irai me peser chez mon amie 😉

  • La masse hydrique, le poids du corps humain est compris entre 55 et 65 % d’eau
    Les plages moyennes de masse hydrique totale pour un adulte en bonne santé sont Femmes : 45 – 60% et Hommes : 50 – 65%
    Et bien je suis à 59,5 %, super je m’hydrate donc bien, j’avais peur car je bosse dans un milieu ou il est fais très chaud et je transpire beaucoup, on y rajoute la course à pied…
  • Masse osseuse, je ne me rapelle plus de la données, mais ceci n’a pas d’importance, le but étant de contrôler l’évolution dans le temps…
    Il a été démontré que le développement du tissu musculaire grâce à l’exercice physique permet de renforcer et de maintenir vos os en bonne santé.
    « Il est important de développer et de conserver des os en bonne santé en faisant du sport et grâce à une alimentation riche en calcium.
    Bien sûr, il n’y a pas de valeurs recommandées pour la masse osseuse, mais étant donné que les modèles Innerscan donnent des valeurs reproductibles, vous pouvez ainsi vérifier les changements au fil du temps. » (source tanita)
  • Type de corpulence : classé en 9 catégorie

  • Apport calorique
    La fonction Apport calorique journalier sur certains analyseurs de graisse corporelle Tanita est capable de calculer automatiquement le nombre de calories que vous devez consommer sur 24 heures pour conserver votre poids actuel, à chaque fois que vous contrôlez votre taux de graisse.
    Pour calculer vos besoins en apport énergétique, nous devons nous intéresser à deux aspects :
    – Le taux métabolique de base (BMR) : l’énergie dont votre organisme a besoin pour conserver les fonctions de base, comme la respiration, le rythme cardiaque et la régulation de la température.
    – L’énergie pour l’activité : l’énergie dont votre organisme a besoin pour bouger, en fonction de votre niveau d’activité physique (PAL).
    L’équation de base est la suivante :
    Vos besoins énergétique totaux = BMR + énergie pour l’activité
    Le BMR représente environ 60 % de vos besoins énergétiques journaliers. Il est calculé en fonction de votre poids, bien que d’autres facteurs tels que l’âge, le sexe, la taille et la composition corporelle doivent également être pris en compte.
    Vos besoins énergétiques restants dépendent de l’exercice physique que vous pratiquez chaque jour. Votre niveau d’activité physique est classé selon trois catégories, ci-dessous :
    NIVEAU 1 : Mode de vie inactif (vous êtes assis la majorité de la journée et prenez votre voiture pour quasiment tous vos trajets. Vous faites peu ou pas du tout d’exercice physique.)
    NIVEAU 2 : Mode de vie modérément actif (vous êtes assis la majorité de la journée, mais vous faites de l’exercice occasionnellement, d’une faible intensité).
    NIVEAU 3 : Mode de vie actif (vous faites de l’exercice régulièrement (4 à 5 fois par semaine) et/ou vous exercez un métier physique.)
    NIVEAU 4 : Mode de vie très actif/sportif (vous suivez un programme sportif intense de plus de 10 heures par semaine et avez un rythme cardiaque au repos inférieur à 60 battements par minute et/ou ou vous exercez un métier très physique.) (Mode athlétique de la balance withings).
  • Votre métabolisme : Mon préféré 😉 On obtient un âge, qui est l’âge de notre métabolisme… Je viens de fêter mes 32 ans cette semaine, et ooooohhhhhhh quel bonheur de lire cette valeur ! Mon métabolisme travaille comme une personne de 20 ans… Sachant que le métabolisme le plus haut est situé entre 16 et 17 ans, je suis assez content !!

Par contre je pensais que le calcul de la masse graisseuse n’etait pas précis mais je me rend compte que depuis le marathon, j’ai sans doute un peu abusé 😉 Mais bon, il faut aussi de temps en temps se faire un peu plaisir…

Pour ceux qui utilise la balance withings, voici les normes dans lesquels vous devez vous trouver en fonction de votre âge et sexe :


 Bon week end et bon régime 😉

Mai 20 2011

L’hydratation, quand boire ?

L’été, la chaleur et oui c’est de retour alors comment au mieux aborder la sensation de soif. Une pensée pour la souris qui ne bois presque pas…

Je suis tombé sur un article du dernier « Men’s Health » qui parle justement de jogging et hydratation. L’article aborde la question en 7 points clés

  • Quoi boire : Déjà inutile de recourir aux boissons d’efforts sous 1h de footing, pour ma part de toute façon je ne suis pas fan de ces boissons, je cours à l’eau… A l’arrivé, une eau chargée en minéraux, type St Yorre, ou alors sucrer son eau en y ajoutant 20 à 30 gramme de sucre et une pincée de sel au litre.
  • Eviter les boissons énergisantes : La canette de Red Bull, je l’ai vu faire ! Et bien au contraire de ce qu’on pense, cette boisson énergisante présente un inconvénients, car très sucré, elle augmente la sensation de déshydratation.
  • Eviter les sodas : Très sucré présente un apport glycémique trop rapide, à l’arrivé un coca pour recharger, mais l’alimentation solide est préférable.
  • Quand boire : Un défaut est de ne pas boire pendant l’effort, il faudrait au dessus de 30 mn boire toutes les 10 à 15 minutes.
  • Combien boire : Une à 2 gorgées quasi pleines
  • S’adapter aux conditions climatiques : En cas de chaleur, on peut augmenter la fréquence d’hydratation, mais pas la quantité…
  • Comment boire : ceinture, porte bidon…
  • Entretenir son matériel : Laver, rincer le matériel après chaque sortie, des pastilles desinfectantes existent également.
  • Quand passer à l’alimentation solide : Celle ci n’est nécessaire qu’au dessus de 2h d’effort, mais après l’entrainement un apport de glucides et de proteines.

7 questions, en 1 page d’un magazine !! Utile, pour les prochains jours et mois qui s’annoncent chaud.

    Mai 16 2011

    Avis de Recherche : dd2012

    Un petit article pour lancer un avis de recherche, mais où est donc notre DD ??

    Voilà depuis que le 11 février son blog reste désespérement sans nouvel article, un dernier article pour nous vanter le bonheur de courir avec Adrien !! Alors Adrien, si tu lis ce message bouge un peu notre bloggueur  😉

    Aux dernières nouvelles, via twitter il était à rome. Peux être pour faire bénir ses running par Benoit XVI 😉

    DD2012, on attend de tes nouvelles avec impatience 😉 Voilà également un de nos rôle de membre de la runnosphère, motiver nos amis virtuels pour qu’il ne perde pas l’envie de courir…

    Alors laissez tous un petit commentaire pour motiver notre ami…

    Mai 15 2011

    (85) Semi de Strasbourg ! Sous le signe du destin…

    Un dimanche matin surprenant. Mais avant la course revenons un peu en arrière…

    Je ne me sent pas en grande forme ces derniers temps, mais jeudi j’envoie un sms, pour tenter le destin ! Et le destin est au rendez-vous…

    Je gagne mon dossard et je peux choisir la course que je veux, je n’hésite pas un instant… Le semi…

    Mais pourquoi le semi, je n’ai presque pas couru, depuis le marathon, j’arrive difficilement à tenir 13 km !!! Mais le semi est une distance que j’aime…

    Vendredi

    Je décide de tester ma forme, et je galère grave à tenir 1h05 pour faire 14km, je sais déjà que 21 vont être difficile, jambe lourdes, respiration difficile… Aie aie

    Samedi

    17h je préfère récupérer mon dossard tranquillement ce soir, direction strasbourg, non pas au stand « remise des dossards » mais au stand de l’office des sports, dossard gagné et un privilège 🙂 Dossard 94, ce numéro me plaît j’ai l’impression d’être dans l’élite 😉 Et d’un côté ça me motive… On verra bien demain…

    Dimanche

    Je me rend compte d’un truc, alsacien de souche c’est ma première course dans ma région, 3 courses pour le moment et toutes à Paris !

    Je me reveille tranquillement vers 6 h 45, mange tranquillement mon gatosport sorti du congel, un café et je prépare mes affaires, gels, ceinture…. Je prend la route assez tôt pour éviter les soucis de parking, je préfère me reposer un peu dans la voiture… Sur le chemin, je me dis que je n’ai pas a stresser, j’ai gagné ce dossard, je ne me suis pas préparé !!! Pas de soucis, ce semi sera un semi pour le plaisir, pour le fun… Je vise 1h40, car je suis sans cesse en train de me demander comment je vais passer le cap des 14 km… Ces 7km me font peur…

    Avant le départ, je croise noostromo qui se dirige vers la ligne de départ, son téléphone à la main, nous nous dirigeons ensemble en discutant et en petite foulées vers la ligne.

    Nous sommes ensemble dans la foule, il n’y a qu’un sas préférentiel, le reste des coureurs partant en 1 coup… Ce qui est un peu normal vu que nous sommes environ 2000 sur le départ du semi. Mais j’entends que les dossard de 1 à 350 sont prié de rentrer dans le sas… ???? Oh merde, moi qui rigolait de mon 94, je me retrouve devant… La pression monte…

    Le départ est donné, mon rythme cardiaque explose… Durant le parcours j’ai mon rythme cardiaque max qui a explosé, j’avais testé 194, et aujourd’hui je suis à 200 !!! un rythme moyen de 185… je suis dégouté, comment je vais tenir ce rythme pendant 21km… Je décide donc de me lancer vite, histoire de gagner de l’avance, donc si je dois marcher un peu, je ne perdrais pas trop de temps… Les kms défilent vite, je suis surpris à certains moment quand je vois mes temps de passage sur ma montre.

    Je vois que j’ai du mal sur certains moments du parcours, les premiers km se font dans le centre ville de strasbourg, devant la cathédrale… parcours génial, le centre ville est à nous. Après le centre ville, direction le jardin des 2 rives, où nous quittons le bitume pour des passsage sur des chemins, mais là je suis bien, j’aime cette surfaces, moins dynamique certes, mais tranquille… Un petit tour en allemagne, puis retour sur nos pas pour franchir la ligne d’arrivé en 1h28m19s, mon nouveau record, je suis dingue… Aucune préparation et je fini mieux qu’à Paris, malgré les supporters un peu mou, et très espacé, je suis bien. Je me rend de plus en plus compte que j’aime cette distance et j’arrive vraiment à courir au mental… Même si à plusieurs reprises, j’ai failli m’arrêter pour marcher, mais j’avais bien préparé le coup, et j’ai du prendre plusieurs gel, gel qui m’ont également permis de tenir…

    Je passe la ligne d’arrivé, et je suis sur mes jambes mais je me plis et je me relache, j’ai beaucoup donné, surtout le truc écoeurant le dernier km se fait en monté… Horrible !!! Je donne tout ce qui me reste, et après l’arrivé, un bénévole vient vers moi pour me demander si ça va, je lui répond après avoir repris mon souffle que oui, mais j’ai besoin de respirer… Quelques secondes et je me dirige vers la sortie…

    Conclusion

    Un semi très mal préparé, de petites sorties depuis le marathon (85km en 10 sorties sur 1 mois)… 1 h vendredi pour tester !!! Un semi où j’ai vraiment utilisé le mental pour tenir… Vivement le prochain où je ferais une vraie préparation !

    Merci France bleu pour le dossard !!!

    Les autres runneurs de la runnosphère à Strasbourg

    Noostromo (1h39″21 sur le semi)

    Clara (52″02 sur le 10km)

    La Runnosphère court ailleur également :

    Vinvin20 : La ronde du Tram à Seyssins

    Let’sRun : Le marathon de la route du Louvre

    Franck : 10km handicap international, super temps de 36″16 bravo

    Et les autres que je suis

    http://izhonu.blogspot.com/

    [iframe_loader src= »http://connect.garmin.com:80/activity/embed/85739958″]

    Mai 12 2011

    Courses de Strasbourg et j’ai déjà gagné !!

    Dimanche se sont les courses de Strasbourg, 10 km, semi…

    Ne me sentant pas prêt après le marathon de Paris, je me suis décidé et résolu de ne pas y participer !!! Sans compter….

    Et bien oui, France bleu Alsace proposait ce matin de faire gagner un dossard pour ces courses… Je me dis soyons fou, j’envoie un sms mais biensûr je ne gagne pas… Et bien voilà que ce soir je reçois un coup de fil, la gagnante a renoncé et étant le 2e, c’est moi qui gagne…

    Je vais donc courir dimanche matin, le 10… noooon je suis un dingue et même sans la forme je tenterai le semi, et je porterai les couleur de france bleu car avec le dossard je gagne également le t-shirt et je devrais courir avec mon portable, car je serai le reporter de France bleu au milieu des coureurs. Je glisserai peut être un coup de pub pour la runnosphère 😉

    On verra quand même dimanche matin, je pourrais toujours changer pour le 10, mais je le sais je n’en ai pas envie 😉

    Bref Strasbourg me voilà, ma première course dans ma région…

    Mai 06 2011

    Une semaine surprenante

    Revenant sur la semaine entamée…

    Lundi je me lance dans une petite sortie de 45mn, et bien sortie encore difficile. Rythme cardiaque trop haut, mais j’arrive quand même à finir.

    5″05 /km pour un rythme cardiaque moyen de 172… Enorme, et ce n’est pas dans mes habitudes, sans doute dû à la fatigue, avec 30 km de vélo et 30 mn de footing sur tapis dimanche, peut être…

    Mercredi je me pose une question : fractionné ou pas… Moi qui ai horreur de ça, je me lance quand meme avec 20 mn d’achauffement et 8 x 30/30, suivi de 4 mn repos et encore 8x 30/30 et 10mn de repos.

    C’est une première, j’ai réussi une séance de fractionné, j’ai trouvé sur mon parcours en forêt une ligne droite bien plate et elle m’a permis de faire ce fractionné sans soucis. Mais je reste sur ma position, je n’aime pas ça, mais je pense que de temps en temps il est plus ou moins obligatoire d’en faire un peu. Et vu les bon résultat de la runnosphère ce dimanche sur 10 km, ça donne quand même un peu envie et je me force, bien que j’ai eu quelques moment de relachement sur quelques fractions.

    Jeudi : une suprise, je reçois un mail d’une association lyonnaise qui organise le 2 octobre quelques courses dont un marathon… Dans ce mail, je reçois le communiqué de presse « Run in lyon » et bien voilà… qu’est ce que je fais, ce marathon me fait de l’oeil, et j’aimerai bien confirmer mon 3h09, voir faire mieux… Mais je suis déjà inscrits pour les 20kms de Paris, je suis donc en pleins doute… je laisse tomber Paris et je tente ce marathon d’automne, surtout que logiquement septembre devrait être une période plus calme niveau boulot, ça me laisserait donc un peu de temps pour bien préparer ce marathon.

    Donc motivé, mais je regretterai de ne pas faire les 20km Paris, course que j’avais beaucoup apprécié en 2010 étant donné que ce fût ma première course officielle, j’avais enfin un temps… Mais bon j’ai pris goût au marathon, aux questions qu’on se posent avant le départ, le mûr, la force mentale qu’il faut pour le finir, j’ai vraiment adoré cette sensation de me dire je suis marathonien… Donc pour le moment les inscriptions sont a peine ouvertes, il me reste donc encore du temps pour me décider. Et le prix de ce marathon est également assez abordable 35 €, c’est loin des 60 demandé pour Paris, mais à Paris je n’ai pas de soucis d’hébergement, pour lyon ça risque dê me revenir plus cher !!! Mais quand on aime on ne compte pas, sans compter que j’ai eu une proposition de sponsoring, pour le prochain marathon de Paris, on me paie le train, le dossard et le t-shirt technique avec un peu de pub biensûr 😉 On m’a fait cette proposition sans que je le demande, je ne peux presque pas le refuser, mais dommage je ne vais de nouveau pas courir avec l’emblème Runnosphère. Je pourrais peut être demander si on me finance lyon au lieu de paris, on verra bien.

    Pour ceux que ça interresse : http://www.runinlyon.com/

    Deuxième surprise jeudi, le top wikio !!! Je suis passé sous le cap des 100, le marathon a sans doute aidé un peu 😉 j’ai donc fais un bon de 145 à 88

    Bref une semaine, qui commence bien et ça me motive… Demain sortie d’1h, le coup de fatigue marathon est plus ou moins passé, le moral est revenu… Et plein de course me tombe dessus 😉

    Mai 04 2011

    Test de la ceinture Salomon XR Energy

    Durant le marathon, j’ai porté la ceinture XT Energy de Salomon, je possèdais déjà une ceinture de chez salomon avec une gourde de 600 ml, mais je me suis rendu compte pendant le semi que la sangle m’a légèrement légèrement blessé. Rien de catastrophique mais avec le frottement, je me suis retrouvé avec une égratignure, et je me suis dit qu’il faut que je trouve une ceinture plus confortable pour le marathon.

    Je l’ai donc acheté quelques semaines avant le marathon pour pouvoir la tester un peu, et elle est super agréable à porter, légère, la sangle est d’un confort. La ceinture est fourni avec 2 gourdes de 200 ml chacune (une contenance faible pour une marathon, mais vu que j’ai profité des ravitaillements, la quantité était largement suffisante), une poche avec une fermeture éclair qui pendant le marathon à permis d’y glisser les différents gels, et une petite poche fermée à l’aide d’un scratch. La dernière poche, celle qui ferme avec un scratch, je n’y mettrais pas mon portable car je pense qu’il serai facile de perdre.

    Résultat après 42 km, la ceinture n’a pas bougé, elle est vraiment confortable et j’ai pu saisir les gels très facilement…

    En pleine nature 400 ml par temps chaud ne seront sans doute pas suffisant, mais cette ceinture sera très pratique pour mes prochaines courses… Sur le marathon les 400ml ont été suffisant, vu le nombre de ravitaillement et de points de rafraîchissement mis en place, je n’ai utilisé les fioles qu’une fois passé la ligne d’arrivé…

    Mai 03 2011

    (78) L’envie revient

    Voila 3 semaines que le marathon est passé et je n’avais vraiment pas envie de courir ces derniers jours : fatigue, déprime post marathon… Bref pas super enchanté, mais j’en ai profité pour faire quelques sorties vélo… Samedi fin d’après midi, je me lance dans enciron 30km, mais ma montre non chargé, j’ai n’ai donc pas la donné exacte, mais à mon retour je me dis qu’il serait temps de me remettre à mon sport fétiche et je branche ma montre.

    1er Mai j’ai un peu de travail le matin et je me décide quand meme l’après midi pour une petite sortie, mais voilà aujourd’hui tout le monde se décide à chercher du muguet en forêt, et je n’ai pas trop envie de courir entre les marcheurs, pas grave, j’ai de toute façon prévu une petite sortie, mais je décide de la faire sur mon tapis et par la meme occasion, vu que je ne vais pas sortir de chez moi pourquoi ne pas enfiler mes vibrams pour un petit temps.

    Après 8 mn d’échauffement avec des chaussures de running, je descend de mon tapis et j’enfile les vibram pour 15 mn… J’adore cette sensation, mais je sent vraiment une douleur au niveau des mollet au bout de ces 15mn et je fini par remettre mes chaussures normales pour finir mes 7 km.

    Et ce footing m’a permis de remettre mon sportband, depuis que j’ai la montre garmin, je ne m’en sert que sur le tapis. Le seul soucis fut de fixer le capteur sur les vibram, mais j’ai réussi à le glisser dans le scratch qui sert la chaussure.

    Heureux, cela faisait si longtemps que je n’avais pas couru, et je me sent bien… Sur tapis, j’ai toujours du mal à faire plus que 30 mn, mais vu ma sortie vélo d’hier et ma coupure, ces 7 km seront sans doute suffisant, je ne veux pas m’écoeurer…

    Me revoilà motivé 😉

    Mai 02 2011

    Test : Tensiomètre withings

    Tout runneur qui se respect doit connaître sa Fréquence Cardiaque au repos… Et si vous comme moi n’avez pas la patience de de vous prendre le pouls au réveil et le temps que je trouve mon pouls je suis tellement énervé que je dois avoir dépassé les 100…, donc un petit appareil est nécessaire… Après un peu de recherche je découvre qu’en tensiomètre va sortir chez withings, si je vais acheter un truc autant acheter un produit complet, et vu que la balance m’avait donné entièrement satisfaction, je me dis que ce produit ne peut etre que super.

    L’appareil se connecte sur l’iphone, ipad, ipod touch, et les données peuvent être consulté sur le terminal ios, mais seront également sauvegardé sur le compte withings sur internet.

    La précision d’après le mode d’emploi est de 2% pour la tension et de 5 % pour la fréquence cardiaque qui va d’une plage de 40 à 180 pulses.

    Je l’ai testé plusieurs fois, il s’enfile sur le bras gauche juste au dessus de la pliure du coude, mon bras est sans doute la limite minimal, car je le serre au minimum et je me retrouve avec un bout de sangle qui traine, dommage qu’on ne puisse pas faire le tour pour le fixer sur le reste du brassard.

    Une fois connecté, il suffit de lancer l’application withings et le menu apparait de suite, ; au premier démarrage on obtient une aide afin de bien positionner l’appareil… Une fois au bras, on appuie sur start et un peu de patience, et voici les résultats :

    – Pression sanguine (tension systollique et diastolique)

    – Fréquence cardiaque

    Mais si comme moi, vous dormiez durant les cours de bio et que vous n’êtes pas médecin… Et bien oui je n’y comprend rien, vu que vous avez paramètré votre compte, celui ci connait les valeur normal et une icone de couleur apparaitra à côté de votre mesure vert : OK, orange : un peu d’hypertension et rouge ouhla…. De plus un FAQ est également disponible dans l’application et celui-ci donne de bonnes réponses aux différentes questions :

    – Qu’est ce que la tension ?

    – Que signifie tension systolique et diastolique ?

    – Qu’est ce qu’une valeur normal

    – …

    Bref un petit appareil sympa, facile d’utilisation et on peut meme envoyer ses données par mail, à son médecin par exemple.

    Avr 30 2011

    Test du vélo Rockrider 8.2

    Je suis assez discret ces derniers jours, mais un marathon suivi d’une période de Pâques riche en boulot, ce n’est pas forcément l’idéal !!! Et pour preuve, j’ai extrêment du mal et je n’ai même pas l’envie de chausser mes running pour le moment… J’en profite pour faire quelques sorties vélo dès que j’en ai le temps, pour commencer j’avais fais 21km avec mon ancien vélo, mais une horreur, ce vélo est lourd et 21km ont été ressenti dans les jambes, j’ai donc décidé de me faire un petit cadeau qui me permettra de conserver un peu mon endurance, si durement acquis.

    Je me rend chez décathlon, histoire de me renseigner et en discutant avec un vendeur sur mes souhaits : un vélo polyvalent permettant de circuler sur sentiers, car j’aime me promener en forêt, ceci me permet de souffler un peu et me détendre… Mais il faut aussi que je puisse parcourir un peu de route, car comme en running, j’alterne et je me retrouve souvent à devoir emprunter quelques chemins goudronnés.

    Je vois donc le rockrider, un modèle haut de gamme de chez décathlon, qui me me plaît beaucoup, car il est léger, la suspension avant peut être bloqué à l’aide d’une petite mollette qui permet de circuler sur route, un bon compromis.

    C’est donc vendredi saint, férié en alsace et moselle, que je me lance après une matinée de boulot. Une petite sortie cool ne me fera pas trop de mal, malgré la fatigue du boulot. Résultat, je suis même surpris, avec ma montre gps, j’obtiens une sortie de 54 km en 2h30… Cette sortie est une première, je n’avais jamais fait autant de vélo, je suis inquiet quand à mes jambes pour le lendemain, mais non aucune douleur, j’ai moins de douleur que les 21km accompli avec mon ancien vélo. Le poids du vélo est un atout, et il me permet d’alterner facilement route et chemin.

    La seule douleur que je ressent est au niveau du genou, non pas articulaire, mais une petite écorchure 😉 Et bien oui, le seul soucis que me pose ce vélo est son système de pédale automatique, et il est vrai qu’il faut un temps d’adaptation. Sortir le pied du sytème est assez facile, mais en voulant aller vite… Je parcours quelques km, et je me retrouve sur route, à un rond point je veux poser le pied à terre, un véhicule de la gendarmerie arrivant à ma droite, et biensûr je pose le pied droit à terre, mais je perd un peu l’équilibre et je dois poser le pied gauche pour me rattraper… Mais biensûr en voulant faire vite, je me rate et me voilà couché par terre 😉 Pour dire j’ai l’air fin devant Messieurs les gendarmes, ceux ci s’arrêtent et me demande si ça va, je leur explique mort de rire pourquoi !!! Je me relève et je fini ma sortie, ce n’est qu’arrivé chez moi que je me rend compte que je saigne, et le bobo est pile sur le côté du genou… Douleur qui m’empêchera de courir, car elle se situe juste au niveau de la pliure et en marchant je sent déjà le mouvement, donc en courant ça risque d’être pire… Mais pas grave, je n’ai pour le moment pas envie de courir !!!

    La semaine après Pâques j’ai rencontré un représentant qui m’a dit qu’on peut mettre jusqu’à 2 mois pour bien récupérer d’un marathon et avec mon métier il me comprend et me félicite de mon temps, son meilleur temps à lui est de 3h08 et connaissant mmon rythme de vie, il me dit que c’est très bien ce que j’ai accompli… Et zou, ça faisait un bout de temps, mais je me retrouve sur mon petit nuage que j’avais quitté un peu 😉 Mais il rajoute, que si je n’ai pas envie de courir ce n’est pas grave, il faut que ça reste un plaisir et je ne dois pas m’écoeurer, le vélo est donc vraiment un bon compromis…

    Voilà, un article en 15jours, ce n’est pas dans mes habitudes, mais comme dit je n’avais pas trop eu le temps ni l’envie ces derniers temps, mais l’envie de courir commence à se faire ressentir 3 semaines après le marathon. Aujourd’hui samedi pour le dernier jour d’avril, je vais encore me faire une petite sortie vélo, et demain je vais devoir préparer un article sur un autre produit en test…

    Avr 22 2011

    En mode repos

    Je confirme qu’après un marathon, il faut du repos…

    Même si j’ai essayé de faire une sortie cette semaine, je n’ai pas réussi à dépasser les 30 mn, en plus semaine de Pâques oblige je me retrouve avec pas mal de travail…

    En conséquent je ne pense pas que je serais prêt pour le semi marathon de strasbourg, je le ferai donc en mode supporter pour noostromo et clara qui fera le 10km (viendra-t-elle me faire les bises durant sa course comme j’ai eu le culot de le faire durant le marathon)… Je pourrais également opter pour le 10 km, mais je sais pas je dois aoir un soucis, j’arrive pas à me motiver pour faire des 10 kms, j’aime les courses longues qui nécessite de la préparation 😉

    Mais pour le moment, vu que je suis en repos course à pied, et pour ne pas perdre mon endurance, je me suis trouvé une nouvelle passion… Je me suis remis au vélo, et j’ai même pris un certains plaisir avec ma petite sortie de 21 km hier avec mon vtt… C’est donc qu’aujourd’hui je me suis fait plaisir en m’achetant un nouveau VTT, certains me diront pourquoi un VTT et pas un vélo de course, car comme la course à pied j’aime courir et rouler en forêt. Je suis allé ce soir chez décathlon et je me suis fait un palsir avec un VTT Rockrider 8.2

    Je n’ai pas eu le temps de le tester mais il est assez léger avec son cadre en alu… Je ne compte pas me mettre entièrement au vélo, mais une petite période de calme ne pourra que me faire récupérer au mieux !!!

    Il y a juste un hic avec ce vélo, les pédales qui ont un systeme automatique !!!! Aie aie, j’ai fait le test et je sent que je vais ma casser la gueule, mais j’ai hâte de le tester.

    Avr 18 2011

    (75) Test des vibram five fingers

    Petit footing de récup, ou je me susi lancé dans le test des five fingers acheté sur la running expo…

    Le vendeur m’avait dit qu’une première sortie ne serait que de 15 mn, mais mon corps me dira déjà quand stopper… Et je suis assez heureux d’avoir fait mon petit circuit de 30 mn… Bien que la montée fût extrêment difficile, non pas à cause des chaussures, mais la fatigue… La foulée est extrêment légère, la sensation de sentir les pierres sous ses pieds est vraiment bizarre, mais on y prend goût très vite… Même si au départ je suis parti un peu vite, la légèreté des chaussures sans doute, j’ai essayé de caler mon rythme sur mon rythme cardiaque, mais j’ai souvent ce soucis, lorsque je suis fatigué j’ai du mal à garder une allure correcte, le marathon m’a bien fatigué…

    Fatigue que je ressent depuis ce matin, après le marathon j’étais extrêment en forme, ça me paraissait bizarre, mais l’après coup m’a foutu une claque, mais au moins je dors comme un bébé.

    Le lendemain de ma sortie, je ressent un forte douleur au mollet, et bien oui courir pied nu fait vraiment travailler les mollets… C’est même surprenant, douleur qui va disparaître, mais je ressent toujours cette fatigue, je ne ferai donc aucune autre sortie et je vais profiter de mon week end pour prendre du repos bien mérité avant Pâques…

    Peut être un peu de piscine ou de vélo cette semaine, nous verrons bien si j’en ai le temps, et puis après Pâques pourquoi pas un test VMA pour voir si l’entrainement marathon m’a servi à autre chose 😉

    Bonne semaine à tous

    Avr 15 2011

    MDP : L’heure du bilan

    Voilà presque 1 semaine que je suis « Marathonien »… Ca me fait tout drôle de dire ça, mais c’est bien vrai…

    Le choix de faire ce marathon fut au départ une envie de me dépasser et de me prouver que j’en suis capable, ce blog m’a permis de prendre ma décision grâce à certains commentaires… Je m’étais donc inscrits très vite, pour ne payer que 60 €, en me disant que nous verrons le moment venu.

    Mais début d’année, lors d’une de mes sorties, je me rapelle bien la date car j’étais attendu au restaurant (23 janvier), une violent douleur au genou m’ont obligé de finir ma sortie en marchant, les jours suivant rien à faire, dès que je dépassais 4 kms, la douleur était à nouveau présente… Une folle envie d’hurler à chaque fois, non pas de douleur mais de rage, car je ne savais pas !!! L’entrainement marathon devra-t-il être laissé de côté ??? Je consulte plusieurs médecins, et me retrouve avec pleins de radio, et mon chiropracteur découvre une spondolyse, un peu de manipulation, puis un passage chez l’acupunteur et un jour de repos…. Et une sortie de 12 km sans soucis… Sans oublier que mon chiropracteur m’a dit à bientôt, car il sait que je reviendrai, donc dès que la douleur se fait sentir, j’aurai une réponse.

    J’ai également testé le port d’une semelle, que j’ai abandonné, la preuve j’ai couru le Marathon, le semi sans aucun artifice…

    Je reviens également sur l’entrainement, vu la douleur j’ai du réduire mon entrainement et je me suis retrouvé à devoir prendre un entrainement 3 h 15 sur 8 semaines… Je lisais sur les sites de la runnosphère que les autres avaient commencé leur entrainement en 12 voir 10 semaines. Mais pour un premier marathon 8 semaines est ce que ca va suffir, surtout que le descriptif de l’entrainement disait bien, coureur expérimenté sur la distance… Il est vrai que le semi m’avait nettement rassuré…

    Mais le Jour J je me retrouve dans le sas 3 h !!! je me demandais encore ce que je foutais là, mon premier et je suis dans ce sas ou je vous pleins de coureur super motivé, moi qui visait 3h30, voir 3h15 vu l’entrainement que j’avais suivi… Surtout qu’en suivant les aventures de mes partenaires de la runnosphère, je constate qu’il respecte à fond leur entrainement, entre sorties au seuil, en endurance et fractionné. Sur les 2 premier pas de soucis, j’aime les sorties longues, je prend un malin plaisir à courir des heures, mais alors le fractionné ; je crois que de toute mes séances de fractionné, je n’en ai pas respecté une seule… Déjà que je n’ai pas de piste prêt de chez moi, et je n’ai pas envie de devoir prendre la voiture pour aller courir, je suis bien et libre dans ma forêt… De plus je n’ai jamais participé à un 10 km, je trouve ça trop court 😉

    Conclusion :

    – Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est la chiropractie, aujourd’hui un certains Vincent à laissé un commentaire sur mon blog, et son site est une mine de réponse : http://www.chiropratique-yonne.fr/

    – Le fractionné : pour gagner de la vitesse… Mais la je ne sais pas, si vous avez des solutions… Je me demande si je ne devrais pas m’inscrire dans un club, histoire de trouver des runners de ma région et peut être de futur membre de la runnosphère (j’avais promis à greg de me charger de ça, vu que je suis le seul membre de l’est, mais pour le moment je n’avais pas trop eu le temps avec la prépa du marathon), mais là aussi, me dire que je vais devoir courir avec un soir à telle ou telle heure, pfffff !!! Je prend un tel plaisir à courir seul quand le coeur m’en dit.

    – Trouver un coach, qui me permettra de m’aider à réaliser un plan d’entrainement en fonction de mon boulot, car se lever la nuit, dormir l’après midi !!! Ce n’est pas chose facile, et je me suis souvent retrouvé à court de jus durant l’entrainement, mais je suis quelqu’un de motivé et décidé quand je fais quelque chose qui me plaît. Les plans d’entrainements standards ne prennent pas en compte la vie personnelle de tout un chacun.

    – J’ai également découvert que j’étais légèrement pronateur du pied droit, le gauche est universel… La fatigue et ma spondylose font que je bascule à droite, d’où la douleur au genou… Le corps humain a normalement la faculté de s’adapter, mais avec l’amorti de nos chaussures il perd cette faculté, donc j’ai un peu craqué durant la running expo pour une paire de chaussure minimaliste, une paire de fivefinger. je l’ai testé hier, et je suis surpris de la sensation, mais j’en posterai un article plus précis.

    – Je cours principalement pour me défouler, et j’ai couru plus d’un an sans me soucier de la performance… Mais un jour j’entend parler des 20km de Paris… Je m’inscris et je me lance dans ce blog, ce qui m’a permis de trouver du soutien durant les différent moment de doute, je crois que je n’aurai rien accompli sans vous membres de la runnosphère et lecteurs anonyme.

    – Pour le moment rien de prévu, peut être le semi de strasbourg mi mai, mais je ne sais pas encore, en tout cas ce qui est sûr c’est une course de nuit « La nocturne du Hans », 12 km, ma plus petite course qui se déroule entre les vignoble et la ville d’Obernai. Des sentiers, comme j’aime 😉 Mais dommage les 3300 places ont trouvé preneur en 15 jours…

    Avr 13 2011

    Marathon de Paris : Mon défi !

    Avant le départ :

    Tout se passe bien, je me suis réveillé plusieurs fois dans la nuit et j’en ai profiter pour boire une gorgé d’eau à chaque fois, en prévision de la chaleur qu’il va faire. Bien que j’ai bu pas mal les jours précédent, mais en travaillant dans mon fournil, j’ai beaucoup transpiré et donc déjà perdu beaucoup d’eau !

    6h, je me lève pour de bon et je prend une bonne douche qui me permettra de bien me réveiller. Un bon petit déjeuner gatosport, du kit « Marathon d’Overstim ». Je me mets en tenue, enfile ma ceinture salomon xt energy (une ceinture dont je ferai le test dans un autre post, mais elle comporte 2 gourdes de 200 ml, une poche fermé et un filet, les 400 ml me serviront en cas de mur, car je ne vais rater aucun ravitaillement, une première)  prend la boisson d’attente et je part tranquillement, direction le métro. Un peu de trajet et me voilà déjà devant l’Arc de Triomphe, je passe devant les différents sas, pour me retrouver devant le rouge où des coureurs tournent en rond. De mon côté je me pose dans un coin tranquille, à me détendre, puis le moment est venu de faire quelques foulées légères afin de m’échauffer, mais pas trop lentenment, tranquillement… Le départ est proche,  et je décide de rentrer dans le sas en prenant soin de ne pas trop me mettre devant, car je me demande toujours si je suis dans le bon sas…

    Les différents sas s’ouvrent et je me retrouve entouré de coureurs en dossard jaune (3h15), et le coup de feu est donné.

    Avant le passage de la ligne de départ :

    Il n’y a pas grand chose à dire, vu que je passe cette ligne assez vite et j’enclenche mon chrono, mais il y a déjà pas mal de bousculade… Comme je l’avais penser, pleins de coureur ont des objectifs et font tout pour être devant, le regrettront-ils plus tard, partir trop vite est le plus grand soucis d’un marathon et je ne veux pas faire cette erreur.

    Le 1er semi :

    Le premier semi se passe tranquillement, les 15 premiers km sont en montées et je ne force pas, j’y vais tranquille ! Mais je me rend vite compte que mon cardio va être inutile, vu la chaleur je n’arrive pas à le stabiliser sous les 85 %, aie aie… Un rythme correct sur marathon devrait être de 80 %, mais je connais mon allure et je sais que je suis bien plus tranquille par rapport à mon semi du 6 mars, donc je continue comme ça, sans faire attention à l’affichage cardio. Après le 15e, je me rend compte que le parcours est bien en descente et je jette un oeil à ma montre et j’ai bien augmenté l’allure sans que mon rythme cardiaque s’affole, mais toujours à 85 % !!!

    La chaleur commence vraiment à se faire sentir, et vers le 17e km je vois un panneau rafraîchissement, ouf les pompiers arrosent, je passe dans le jet d’eau et plonge ma casquette dans un seau d’eau, chose que je vais faire à chaque point de rafraîchissement. Je me rend compte que mon corps ne s’est vraiment pas habitué à la chaleur, l’entraînement s’est passé durant l’hiver et maintenant je me retrouve à courir sous un soleil de plomb et une température qui augmente, je me dit que plus je vais mettre de temps et plus ça va être difficile, et j’ai une pensée pour Luc et son marathon par -14°, donc d’un côté je n’aime pas le froid alors je préfère être ici à Paris !

    Je continue, à chaque ravitaillement je prend une bouteille d’eau et mon gel, comme le prévois le plan overstims… Et le panneau « SEMI » est en vu, et je passe ce semi en 1h33″39′, bien 4 minutes de perdu par rapport à mon semi, pas de soucis, je pense que je suis bon, mais je redoute le fameux mûr et certains passages difficiles.

    Le 2e semi :

    La descente se prolonge jusqu’au 25e km et je continue d’en profiter pour courir légèrement.. Certains passage se révèleront plus difficile que d’autres, les passages dans les tunnels sont une torture, je me rend compte à quel point les cris du public donne des ailes, durant certains moment les gens sont également à nous regarder, pas un cris, rien… Mais dès qu’on entend un « Aller Mathieu Aller t’y es presque » les ailes repoussent, et ça me permet vraiment d’avancer, je regrette de devoir venir seul sur Paris, j’ai fais toute mes courses parisienne en venant seul, et je n’ai jamais vraiment eu de supporters réels, mais ces anonymes m’ont vraiment permis d’avancer et je ne peux que les remercier. Sans compter les enfants qui tendent les mains, ça me fait rire quand je vois leur sourire quand on leur tape dans la main 😉

    Maintenant les kilomètres continuent de défiler, mais je ne fais vraiment pas attention et après les tunnels arrive le bois de boulogne, moins fournis en publique, mais le peu de gens sont vraiment bien. Arrivé au 35e sans douleur, je commence à avoir les jambes lourdes, de plus en plus de personnes commencent à marcher, mais je continue toujours tant bien que mal !!! Mais voilà un évènement inatendu, au 37e kilomètre une astuce qui me redonne de quoi avancer, je croise noostromo, que je connais, accompagné de Clara, qui elle ne m’a jamais vu !!! Je n’hésite pas et je me dire vers elle, les bras tendu et je lui fais les bises en lui disant « Salut Clara », je vois sur son regard une sacré surprise « Mais comment il connaît mon prénom ??? », je serre la mainet un « Salut » à Noostromo et en repartant, j’entend Clara lui demander « c’est qui ??? »… Cette petite pause de quelque secondes m’a permis d’atteindre le 40e kilomètre, mais les 2,195 km qu’il me reste seront très très difficile, je cherche la ligne d’arrivée, je sais qu’elle est là, proche !!! Mais où, j’entends aller c’est plus loin, mais je n’en peux presque plus, je sent que je ralenti, je continue de courir… Puis je geste un dernier regard sur ma montre et je vois qu’elle est en pause, aie !! Je la relance, et je continue, il me manque 500 m !!!

    Un dernier virage et je vois la ligne d’arriver, j’essaie d’accélérer et je dépasse encore quelques coureurs qui marchent et qui n’en peuvent plus !!! La ligne est là : le chrono officiel 3h11m03s, ma montre indique moins de 3h08, mais je sais que mon réel est inférieur à 3h10 (Après vérification : 3h09m54s), je suis heureux, je marche et je fond en larmes… Un coureur qui est passé après moi me demande si ça va, je lui répond : « Oui je suis juste super heureux de faire moins de 3h10 pour mon 1er marathon ». Il est surpris de mon temps pour mon premier et moi je suis fier d’avoir accompli une telle performance…

    En prenant du recul, je calcule le temps de mon 2e semi : 1h36m15 donc une différence de 2m36s par rapport au 1er semi, ça va je trouve que j’ai bien assuré le mur 😉

    Après l’arrivé :

    Je continue de marcher, récupère, mange, bois récupère la médaille, et je me dirige vers la sortie, je ne vais pas directement au point de rendez-vous Runnosphère, car j’ai besoin de téléphoner, une cabine vite…. La première personne que je contact, mon Papa : qui a reçu le sms pour annoncer mon arrivé, il ne me félicitera pas (c’est normal, il est comme ça, mais j’entend sa joie au son de sa voix, plus tard maman me dira qu’il aura montré le sms à tous ses amis).

    Malgré 42,195 km mes jambes sont lourdes, mais je n’ai pas eu de crampes !!! Sans compter que mes pieds ne me font pas souffrir, et je marche sans problème. Mais je suis porté par une joie énorme, je suis marathonien, et je me sens capable de soulever des montagnes… Et je pense déjà à mon prochain marathon…

    Je me dirige maintenant vers le point de rendez-vous où je vois David qui aura fini en 2h58, Franck en 3h09 et des supporters comme philippe (qui m’accompagnera au métro) et Virginie. nous attondons un peu Greg, Seb et d’autres, mais nous devions nous quitter avant leur arriver !!!

    Jusqu’à 13h10 nous attendons, mais nous décidons de nous séparer, et je me dirige accompagné de philippe au Métro sur le quai nos chemin se séparent !!! J’arrive chez papy qui m’attendait pour manger, mais l’apéro à peu être un peu trop duré pour eux 😉 Et pour ne pas les faire attendre plus longtemps, je vais passer un truc plus tranquille et je prendrai ma douche plus tard…

    En me changeant j’enlève mes running pour enfiler mes pantoufles, et oh surprise, des pieds tout beaux !!! A croire que je viens de me lever… un bon repas, et une bonne sieste…

    L’après sieste :

    Et voilà, ça ne pouvait pas durer, j’ai les jambes lourdes !!! et je marche en canard…Mais pas grave ce soir ça sera très cool, et on fête vraiment ma victoire !!!

    Le lendemain et après :

    Après mon petit déjeuner, je décide d’aller un peu me balader dans Paris, une ballade tranquille de récup !!! Le plus dur est de mettre les jambes en mouvement, une fois qu’elles sont parti plus de soucis je marche bien, sauf ces satané escaliers 😉 et je croise pleins de personnes qui ont les même problèmes que moi !!!

    17h50 il est temps pour moi de reprendre le train, demain boulot !!!

    Le mardi matin quelques difficultés niveau escaliers, mais je bosse facilement et à midi je ne sent plus rien mes jambes fonctionnent super, je monte et je descend sans broncher… Prêt pour un nouveau footing, mais je préfère ne pas forcer et attendre, on verra jeudi… Après une telle distance je suis surpris de ma récup, même si je me sent physiquement encore fatigué, mais musculairement ça va !!!

    Remerciements :

    – L’organisation : au poil, super comme toutes les courses que j’ai faites sur Paris, rien à dire !! Merci à vous pour votre professionnalisme.

    – Les bénévoles : sans vous rien ne serai possible, bravo à vous pour tout et votre engagement.

    – Les anonymes : qui ont su me redonner la pêche jusqu’à la fin.

    – La runnosphère : qui bien que durant la course ne me connaissait pas, je la savais présente.

    Jiwok pour les plans d’entrainements et le systeme de coaching par mp3

    -Papy et son épouse : qui m’accueille comme un roi quand je viens à Paris, Merci à vous je vous adore !!! Mais je ne le répèterai jamais assez, pas d’alcool le samedi avant la course 😉

    Les supporters de la Runnosphère :

    Philippe (Jahom)

    Virginie (Vers l’infi et au-delà)

    Nicolas (Noostromo)

    Clara (Runningnewbie)

    Maya

    -…

    Les Marathoniens de la Runnosphère :

    Greg

    David (RunMyGeek)

    Franck (running solidaire)

    – Sebastien (Sebrom)

    -…

    PS si j’ai oublié quelqu’un merci de me faire signe 😉

    NOTE :

    Comme Vinrouxh l’a dit : Merci moi !!! C’est vrai que ça me choque car je viens de repenser à un truc, cela fait presque 2 ans que je cours, et en janvier 2009 pendant une dépression, mon médecin m’a donné des antidépresseurs, mais la volonté de ne pas prendre ces saloperies, m’ont fait découvrir le sport. Moi qui n’ai jamais, mais alors jamais fait de sport de ma vie, je suis allé à la piscine, puis les beaux jours arrivant, trop de monde à la piscine, j’ai découvert la course à pied courant juin… Et j’ai perdu 20 kg, actuellement mes amis ne s’en sont toujours pas remis, ni même moi vu ce que j’arrive à accomplir…

    Avr 12 2011

    MDP : Les jours avant !

    Et voici mon premier marathon fini, mais avant de vous parler de celui, il est important de noter l’état des jours précédents…

    Pas de stress apparant, sauf dans la nuit de mardi à mercredi une première insomnie qui va se prolonger jusqu’a vendredi. Impossible de fermer l’oeil avant 2 h du matin, à la limite pas trop catastrophique, sauf quand on travaille à 4 h !!! Ouhla les reveils sont de plus en plus durs, mais je termine le boulot vers 12 h 30, je rentre et je fais une sieste qui vu ma fatigue se passe bien. Après un peu de réflexion, je pense que mes insomnies sont dues au fait que je courrais souvent l’après midi et donc le soir fatigué de mon footing, et la mon corps en demandait, mais non je me l’interdit je suis sorti mardi pour 40 mn et jeudi pour 30 mn, pas plus…

    Vendredi soir, je prépare tranquillement ma valise, et comme toujours j’ai peur d’oublier la moitier, j’ouvre, je referme, mais tout me semble ok !!! Vers 19h, je m’en vais au boulot, bricoler quelques trucs pour que tout soit ok avant mon départ, de toute façon le vendredi soir j’y traine souvent assez tard, donc ça ne me changera pas vraiment. Retour chez moi et direction le dodo vers 22 h 30 et retour au boulot vers 2 h, et oui je sais fin de semaine c’est pas ce qu’il y a de plus reposant chez moi, ce n’est pas pour rien que j’avais de temps en temps du mal avec la séance du vendredi…

    Samedi matin, le boulot fini, les dernières recommandations laissées au personnel, je file chez moi douche et dodo à 9 h, mais vu que j’ai de la chance tous mes voisins décident d’allumer leur tondeuse en même temps 😉 Heureusement que Monsieur Quies a inventé ses fameuses boules, que je ne mets pas souvent, car j’ai peur de ne pas entendre le reveil mais je n’ai vraiment pas le choix, je dois dormir je part à 13 h… Je m’endors vers 10h30 et le reveil presque aussitôt, 12 h 45 !!!! Pffffff un repas pâte et saumon, et ding dong, mon chauffeur pour la gare…

    Le trajet vers la gare de strasbourg se passe bien, j’y suis bien en avance, et je me pose tranquillement en attendant de recevoir tel un geek mon push qui m’annoncera le quai de mon train… Quai 1 départ 14h15, et 2h20 de trajet, ipod sur les oreilles, des questions sans réponses…

    Je me demande si je vais tenir mon objectif, tiens d’ailleur je n’ai presque jamais parlé d’objectif et oui je n’aime pas parler d’objectif, même si on est obligé d’en choisir un, mais je trouve que la pression est déjà assez énorme comme ça dans la vie que je n’aime pas me stresser avec des objectifs… J’avais choisi 3 h 30, en prenant un entrainement 3 h 15, en 8 semaines, entrainement qui etait logiquement destiné à des coureurs expérimentés sur marathon, donc ces quelques semaines seront-elles suffisantes… Pourquoi avoir choisi un entrainement si court, et bien je n’ai pas vraiment eu le choix, je n’arrivais pas à courir plus de 4 km sans une douleur au genou, acupunture et chiropracteur on résolu le bobo, à 9 semaine du mdp, donc entrainements 8 semaines 3 h 15…

    2h20 de trajet, ou j’ai également pu fermer un peu les yeux, mon bagagiste est là me prend ma valise et de mon côté je file vers la running expo, gare de l’est porte de versailles ça fait encore un sacré trajet, avec tout ces déplacements comment vais-je être demain matin…

    A la running expo, une file énooooooooooooooooooooorme, je ne peux pas dire autre chose…Mais bizarrement elle avance très vite et en l’espace d’un rien de temps, je me retrouve mon dossard en main. Mais une envie me chatouille quand même, 3h30 alors que j’ai fait un entrainement pas toujours correct de 3 h 15, je vais tenter de changer de sas, avec mon papier du semi du 6 mars ! Le responsable du bureau me change de sas, sans soucis et me colle une étiquette rouge, rouge 3 h ??? Je me retrouve même avec un bracelet d’allure rouge, mais qu’est ce que je viens de faire !!! J’ai craqué, je visais entre 3 h 15 et 3 h 30 pour mon premier marathon, voilà que je me retrouve dans le sas des 3 h… La nuit porte conseil, et on verra bien demain, au pire il sera plus facile de se faire doubler que de doubler.

    Je continue donc ma ballade à la running expo, où biensûr je n’ai pu m’empêcher, le test pour les Fivefingers KSO TrekSport M4438 Rouge et noir…

    Ca faisait un bout de temps qu’une telle chaussure me faisait de l’oeil…

    Une autre paire m’avait taper dans les yeux mais heureusement ma taille plus dispo, heureusement mais je sais déjà la taille que je vais commander mais on va attendre quand mon banquier sera plus gentil avec moi 😉 Même s’il l’ai tout le temps en général…

    Je continue ma visite direction le stand xtenex, non pas pour des lacets, vu ma collection de chaussures, il m’en faudrait sans doute une paire de chaque couleur 😉 Mais je recherche Nicolas d’offrun, qui doit me remettre mon t-shirt officiel de la runnosphère, je le trouve sans bien que mal, vu que monsieur n’est pas sur le stand 😉 D’ailleur quel boule de nerf 😉 Mais très sympa !!!

    T-shirt que je ne porterai pas demain, vu que je ne l’ai pas testé ni laver, donc dommage mais demain tenu habituelle.

    Voilà fini la running expo il est temps pour moi de reprendre la route, vers mon lieu de résidence parisien.

    Repas, douche et dodo. Biensûr sommeil sans problème vu la journée que j’ai passé.

    Avr 08 2011

    Semaine 8 : le grand jour

    Cette semaine j’avais décidé de ne pas passer trop de temps devant le pc, vu que je n’ai pas pu prendre de congés, je devrais donc travailler jusqu’à samedi !!!

    Donc repos, pas de stress, et ce soir 22h30, je travaille à 2h du matin, mais je quitterai le boulot à 7 h, rien à foutre… il faut que je dorme avant de prendre le tgv…

    Mais voilà avant je voudrais noter un jour important dans mon calendrier, oui le 10 qui sera mon premier marathon. Mais je voudrai noter que le 9 avril est également assez important, en effet GREG fête son anniversaire en ce jour… Ainsi greg, je voudrai te souhaiter tous mes voeux pour ton anniversaire, et que ton 1er marathon soit une expérience magnifique… Je voudrais aussi te remercier pour tout ce que tu fais pour la runnosphère, bravo à toi pour tout ce temps passé entre l’organisation des pasta party, le gestion des tee-shirt…. bref tu donne un boulot de dingue, et encore bravo à toi…

    Maintenant J-1 !!! Je me sent bien, un peu stressé mais en forme… Mais comme souvent, un stress d’impatience !!!

    Personne n’en a parlé, mais pensez vous faire un point de rendez-vous avant et après ?? Car dimanche je vais courir à l’ancienne, et pas de portable. Non pas que je ne veux pas, mais j’ai une nouvelle ceinture (le post arrivera, mais pas eu le temps) et cette ceinture ne comporte qu’une poche et 2 porte gourdes. La poche sera dédié aux gels, comme je l’ai fais aux entrainements, mais j’ai failli perdre plus d’une fois le téléphone que j’avais également mis dedans. Donc par prudence et pour éviter de faire demi tour, pas de portable…

    Bonne chance aux marathoniens de dimanche : Paris, Rotterdam, et ailleurs

    Et avis aux supporters, une cuillère de miel le matin c’est bon pour la gorge, ça permettra de crier plus fort 😉

    Avr 01 2011

    Semaine 07 : absence virtuelle

     

    Vous l’avez peut être constaté ces derniers jours je ne suis pas trop présent sur le net…

    Il y a une raison qui ne m’étonne pas d’ailleur et c’est toujours comme ça quand j’ai prévu un truc, à croire que tout le monde le fait exprès.

    Bref j’ai du boulot par dessus la tête, on me demande de faire des trucs que je ne fais presque jamais, sans compter que je me suis farci pour le boulot 400 km hier après midi après une nuit de boulot, donc pas beaucoup dormi hier et moi qui n’aime pas rouler, en plus ça me fatigue ! Pour me fatiguer, pas la peine de me mettre au défi nuits blanches, je vis la nuit 😉 mais alors me faire rouler, j’ai horreur de ça.

    Et aujourd’hui ça me tombe dessus, semaine de boulot intense et ce déplacement font que ma sortie longue de ce soir 1h20 j’ai pas le moral et la force de la faire, mais je préfère faire celle de demain qui aura presque la même durée mais comptortant quelques passage au seuil. Ne pas forcer quand le corps dit non, éviter tout risque de blessure dû à la fatigue… C’est dingue ce qu’on peut devenir prudent à l’approche d’un évènement important.

    Donc pour le moment, pas de stress : je dors comme un bébé, ce qui n’est pas le cas de greg (courage on y est presque). Quand je rate une séance à cause de la fatigue, je ne panique pas. Je sais que je suis prêt et que je vais les faire ces 42,195 km je me suis préparé pour et je vais tout faire péter, bref j’ai la rage… Si ça c’est pas un moral au top, et une soif de victoire, motivé à fond !!!

    Bref bonne dernière semaine à tous reposez vous bien c’est la dernière ligne…. bleue en l’occurence 😉

    Et merci d’avoir suivi mes haut et mes bas et de m’avoir redonné courage durant ces quelques semaines.

    Mar 25 2011

    Semaine 06 : En panne

    Pas trop envie de m’attarder sur la semaine en court, mais je suis vidé…

    Lundi ma séance 45 mn à 75 %, sans problème particulier malgré les 32 km de dimanche… Mais depuis mardi je ressent une fatigue de dingue, le soir je suis au lit à 20 h, je dors… Mercredi où je devais faire une séance, je ne tente même pas, premièrement pas eu le temps, j’ai dû bosser plus longtemps et deuxièmement je suis fatigué et je n’ai pas l’envie de faire du fractionné. Je tente donc la sortie fractionné jeudi et pareil je ne sent pas la forme et ma respiration est difficile, j’opte pour une autre séance 45 mn tranquille.

    Vendredi sortie longue, semaine de boulot de dingue, ça ne peux me faire que du bien ! Et bien 1h40, j’abandonne au bout de 27 mn, j’avais pourtant misé sur une sortie plus lente que d’habitude et même si je ne tiens pas les 75 %, j’essaie de rester à 70 %, mais les jambes ne veulent plus. Je préfère ne pas forcer et risquer une blessure, ça sera une semaine récup avant la vrai semaine de récup, et on tentera une sortie longue d’1h40 avec des allures au seuil dimanche… A ben j’avais zappé le truc, on change d’heure et j’ai biensûr une commande pour 7 h donc 1 h plus tôt.

    Arg préparer un marathon c’est pas facile, et cette semaine est sans doute la plus difficile !!!! Et un autre truc qui me travaille, je ne comprend vraiment pas pourquoi, mais j’ai pris du poids depuis quelques temps, et pas du bon poids, je me sent balloné et lourd…

    Repos et on verra bien dimanche

    Mar 24 2011

    Semaine 05 Préparation Marathon #17 #18 #19 #20

    Je suis grave en retard, mais préparer un marathon ce n’est pas de tout repos, surtout qu’en ce moment je suis un peu fatigué, boucoup de boulot, soucis avec papa qui nous refais un passage à l’hopital…. Bref pas trop le temps, l’énergie et l’envie, mais je me force… Mais là revenons vite sur ma semaine dernière

    Séance 56 :

    Cette sortie aurait dû une sortie de fractionné avec 20 mn d’&chauffement et 10 x 2 mn à 90% !!! Mais je ne sais pas je ne sent pas cette séance, je décide de faire une sortie tranquille de 40 mn… Je tenterai demain sans que cette séance ne soit inscris dans mon plan, mais un plan se modifie 😉

    La vraie sortie du plan 57 #17MDP

    Et bien comme je le sentais hier je n’ai pas réussi à faire cette séance, je ne m’inquiète pas… Il est vrai que la farine n’est pas une poussière facile et celle ci me recouvre les bronches et à chaque changement de saison j’ai quelque soucis de respiration, j’avais eu de même en septembre… Je tente la sortie mais après la 3e accélération j’ai vraiment énormément de mal à respirer, un genre de crise d’asthme. Qui ne dure pas, mais je sais que durant quelques jours des sorties tranquilles seront à prévoir… Le temps de m’habituer au polen, et oui rhume des foins quand tu nous tiens et puis d’un côté ça m’arrange je n’aime vraiment pas le fractionné…

    Séance 58 #18MDP

    Sortie 45 mn à 70/75 %. Je ne sais pas pourquoi, mais je décide de courir plus lentement afin de respirer tranquillement, mon rythme cardiaque moyen 156, donc même pas 75 % et je suis à 4″37/km… Bref une séance bien, sauf mon lacet qui c’est défait, une première depuis que je teste le nouage que greg nous a trouvé sur le net  😉

    Séance 59 #19MDP

    20 mn échauffement – 30 mn à 80/85 % et 10 mn tranquille. Comme souvent le vendredi, fin de semaine et la fatigue se fait ressentir.

    Séance 60 #20MDP

    Sortie très longue 2 h 30 et 32 km, un nouveau record pour moi et oui cette séance est ma sortie la plus longue

    Je suis super heureux, je ne pensais pas faire autant en 2h30, et je fini la séance bien. Même si vers 25 km j’avais envie de lâcher, mais le moral était présent et j’ai réussi à finir. Pas d’ampoules, pas de douleur, juste les jambes un peu lourdes.

    Bilan :

    70,57km cette 5e semaine, et la semaine 6 est encore chargée, mais après on commencera à revenir vers des séances plus calme, afin de récupérer avant le JOUR J qui approche.

    Mar 14 2011

    Semaine 04 Préparation Marathon #13 #14 #15 #16

    Cette semaine a été légèrement modifié par rapport à mon plan d’entrainement !! Il m’a fallut un peu de récupération, suite à mon semi et mes ampoules douloureuses.

     Ainsi la séance #13 de lundi a été modifié par une séance de récupération d’environ 10 km, mais n’ayant pas activé le gps dès le début il doit me manquer un peu plus de 2 km.

    Sortie 53 : #13mdp

    Mardi matin je me lève à 7 h et je parts à jeun, ce que je n’aime pas faire mais n’étant pas chez moi, je me dirige donc vers le canal de l’ourcq près de la vilette que j’avais repéré la veille en me disant tiens ça pourra être sympa de courir par ici. Je lance donc mon chrono dès que je suis sur place, je m’élance tranquillement et je rencontre pleins d’autres runneurs, qui n’ont pas dû faire le semi vu l’allure que certains maintiennent ! Petite sortie tranquille t je rentre sans arrêter mon chrono, et pas évident de courir à Paris avec cette circulation, les baisses d’allure étant dues au passage piétons. Ma campagne et mes sous bois me manque 😉

    Mercredi devait être la séance #14mdp mais je la laisse tomber, et vu la marche que j’ai fais ces derniers jours je pense que la récupération est bonne, et de toute façon cet après midi je reprend le tgv pour rentrer. Et il est temps, j’abue trop quand je suis à Paris, apéro, vin, repas….. J’ose même pas me peser à mon retour.

    Sortie 54 : #15mdp

    40 mn à 70/75 %

    15 mn à 80/85 %

    5 mn tranquille

    Sur cette séance je trouve qu’on ne voit pas vraiment l’augmentation d’allure, mais je le sent encore dans les jambes, sans doute un reste de fatigue, sans compter que mon rythme de sommeil à été perturbé ces derniers jours ! Mon organisme est vraiment habitué à faire une sieste l’après midi, ce que je n’ai pas fait durant mes quelques jours à Paris. En plus mon rythme cardiaque est assez haut. Tachons de reprendre mon rythme de vie normal. Sans compter la sortie longue de 2 h de dimanche, faudra être en forme.

    Sortie 55 : #16mdp

    La sortie longue de 2 h, que biensûr j’ai dû faire le lendemain de la séance de vendredi et oui un impératif professionnel font que je suis obligé de me rendre à Verdun dimanche matin, et 300 km en voiture ce n’est pas forcément beaucoup, mais rouler me fatigue et je n’ai pas l’habitude. Donc prenant des précaution et faisons cette sortie samedi.

    Et même si je ne suis pas à mes 160 puls de moyenne, j’en suis proche et en forme donc je cours un peu plus vite que les 75 % recommandé, et après 26 km je suis encore bien, peut être un bon signe pour le marathon car à 4’45 » au kilomètre de moyenne, je pourrais finir mon marathon en (calcul rapide) un peu plus de 3 h 20, je serai assez content de ça pour mon premier marathon. Mais je n’ai pas envie de trop m’attarder sur des calculs, car je cours toujours à la sensation, et pour le semi j’ai vu salvio préparer des tableaux excel de fou, bravo à lui pour ça motivation, mais pour moi la course à pied est et restera du plaisir avant tout, même si en ce moment je me bats un peu, mais cette bataille est un peu un défi, tout comme papa qui se bat contre sa maladie, ce marathon me permettra de mon côté de me battre avec lui !

    Bilan :


    Le bilan de la semaine en ayant laissé tombé une séance et en en modifiant une autre.Et je me rend compte que la moitié des 8 semaines est passée, ça approche…. lentement mais sûrement.

    Mar 11 2011

    Semi Marathon de Paris 6 Mars 2011

    Je dois être le dernier à poster mon article, mais il faut un premier et un dernier ! Comme en course à pied…
      
    Samedi 5 / 3
    Réveil à 1 h 30 pour aller au taff, ouhlala une nuit blanche avant mon semi, hmmmm ! Pour les 20 kms de Paris pas eu de problème particulier, mais j’avais papa qui était là et j’ai pu glander au boulot, mais là je ne peux pas ! Je rentre chez moi à 12 h, sans avoir dormi… Une douche et vers 13 h 15 direction la gare, où je m’aperçois que je n’ai pas mangé, non pas à cause du stress, mais tellement l’habitude d’aller dormir à cette heure ci que je n’y ai pas pensé. On ira se rabattre sur un sandwich à la gare.

    14h15 TGV vers Paris et j’arrive sans retard à 16h35, en ayant dormi 10 mn à tout casser dans le train. Heureusement on m’attend à la gare pour récupérer mes bagages, ce qui me permettra de me rendre vite au Parc Floral pour récupérer mon dossard.

    Au Parc floral, je découvre ! Je crois que c’est la première fois que je viens ici, mais assez facile de trouver, il suffit de suivre la masse de la foule. Je rentre dans le batiment, je vois la table avec « Certificat Médical » et bien j’aime quand tout est carré, et oui pas besoin de m’arrêter ici, je l’avais envoyé par la poste, et vu qu’ASO est également l’organisateur du marathon, mon certificat a également été validé pour ce dernier, un souci de moins 🙂 Je continue et me dirige donc fièrement avec mon papier, et je reçois une enveloppe avec le dossard 6702 et la puce.

    Avec ce numéro, je ne peux que faire honneur à mon 67 😉

    Puis un beauuuuuuuuu tee-shirt, ouais bof, ça me servira pour dormir.
    Je quitte sans tarder le Parc floral et retourne vers le métro pour me rendre à l’Hôtel 4*
    Et comme d’habitude la première question « Qu’est ce que tu veux boire ? » AH non papy, pas ce soir !! Demain après la course, mais bon ne pouvant pas refuser un bon verre de rouge, je m’en autorise un me disant qu’il est plein d’antioxydant et pour accompagner mon repas de pâte, un fruit, un café (quoi du café le soir, tu va pas dormir me diront certains ; je vous rapelle juste que je suis debout depuis 1 h 30, le sommeil arrivera facilement) et dodo…

    Comme je l’avais prévu je m’endors facilement .

    Dimanche 6/3 : Le grand jour !! Mon premier semi

    Malgré le stress, je dors facilement et je me reveille sans reveil à 7 h !!! arg et voilà, une nuit trop longue, j’ai dormi plus de 10 h de suite et comme toujours dans ces cas là, j’ouvre les yeux avec un mal de tête, je pense également que la nuit, ou journée blanche d’hier y est pour quelque chose (Donc avantage semi, on teste et j’ai testé, si je ne peux pas venir vendredi pour me reposer samedi, il faudra que je vois la forme du dimanche matin). J’espère que ce mal de tête aura disparu d’ici 10 h.

     

    Une douche fraiche, pour bien me reveiller !!!! Dolliprane, café et gatosport (Encore café, ben oui je sais mais ça ne m’a jamais posé de problème et faisont comme d’habitude, il ne faut pas changer une équipe qui gagne)… Que mettre ??? Le soleil est prévu, mais un vent froid souffle, mais vu que je ne suis pas loin du metro et qu’un changement à faire, je me dis allons directement en tenu : short, tee-shirt de compression manche longue, un tee shirt par dessus et ma casquette !!! Sans oublier le sac fourni par ASO que je vais trouver très inutile à cause de l’ouverture des bras trop grande et qui laisse s’engouffrer le vent.
    En marchant et me dirigeant vers le metro, je vérifie ma montre, ok la charge est à 100 %, je le sais, mais j’ai besoin de vérifier. Allez j’entre dans le métro direction bastille, pour mon unique changement. Metro Bastille, une station en extérieur me fait constater que le vent est vraiment très froid et que j’aurais vraiment dû mettre quelque chose d’autre. Mais trop tard pour faire marche arrière. Le métro arrive et au fil des stations, de plus en plus de coureur s’engoufre dans la rame, coureurs facilement reconnaissable.

     

    J’arrive et je marche un peu long en large pour ne pas avoir froid, en passant devant les points de rendez vous : le A du pArc ou du florAl, et le point gps de greg, mais je ne vois personne, mais pas facile vu que je n’ai vu que je ne connais que greg, noostromo, djailla et runmygeek (ce dernier ne courant pas je sais qu’il ne sera pas là)… Je me dirige donc frigorifié vers le sas de départ, en espérant que la foule me réchauffera… Et j’ai bien raison !!! J’en profite pour discuter un peu avec mes voisins qui parlait marathon, j’aime prendre l’expérience de coureur qui ont déjà couru cette distance. Et par la même occasion j’essaie d’oublier mon mal de tête qui est toujours là, mais l’excitation me permet de l’oublier un peu.

    10 h le coup de feu se faire entendre et on avance et je passe la ligne de départ assez vite… Je me lance et me retrouve bloqué par une ligne de coureurs, mais j’en profite et ça me permet de ne pas partir trop vite et j’essaie de rester tranquille durant les premiers kilometres. Mais mon mal de tête est là, et me concentrer sur le meneur d’allure n’arrange rien. Le fait de me concentrer sur son allure et essayer de le suivre ne font qu’aggraver mon mal et je stress car j’ai l’impression qu’il part très vite et j’ai du mal à le suivre, et je préfère donc courir selon mes sensations sans plus faire attention à rien… Je m’enferme et ne prête qu’attention à mon souffle, ma foulée et en me motivant mentalement : « c’est pas la premiere fois que tu cours cette distance (à l’entrainement, mais jamais pour une course) » « fais le facile » « fini c’est le plus important » « bats toi n’abandonne pas, papa sera fier » « … »

    Les kilomètres passent, mais je fais vraiment pas attention, je note juste certains endroit clé, comme la sortie du bois, la place de la bastille… et les indications kilometrique… N’étant pas souvent sur paris je ne suis pas un habitué du parcour, je le découvre pour la première fois et je parcours donc ce semi marathon à l’aveugle.

    J’évite également les ravitaillements, vu que j’ai ma ceinture et ma gourde, mais au 10e km des coureurs me coupe le passage, pour aller à gauche… Grrr…. le 15e km est là, vu que je suis assez proche, je tend la main et je prend une bouteille d’eau, j’ai vraiment soif !!! Manque d’hydratation ces derniers jours ?? Encore une raison de mon mal de tête, je ne sais pas, pourtant je n’ai pas forcément moins bu…

    Après ce ravitaillement, je sais que maintenant c’est la dernière ligne droite… J’essaie de profiter des spectateurs, des encouragements. Je n’ai aucune idée du temps car j’ai zappé ma montre depuis le début, et meneur d’allure 1h35 doit être loin, mais je jette un regard furtif à mes voisin et vois que des dossard rouge ??? Je regarde ma montre en position FC, un clic et je passe sur la distance et la durée…. J’hallucine j’avais couru plus de 50 mn sans m’en rendre compte, je continue et oublie mon mal de tête motivé d’avoir dépassé tellement de monde sans m’en rendre compte.

    Au 15e km, je ressent une douleur au pied, dans ma chaussure gauche !!!! Merde, non !! Je me force, je continue avec mes pensées positives !!! Je suis si proche, le pied brûle !!! Mais courage je ne peux plus abandonner si pres du but.

    17 …. 18 …. 19 …. 20 …. et la on hurle plus que 600 m, plus que 300 m, je vois la ligne d’arrivé, j’accélère pour finir… ouf !!!! Par rapport aux 20 kms de Paris j’ai vraiment eu beaucoup de mal à finir, déjà que j’avais prévu les 20 kms par un plan d’entrainement de 8 semaines, pour ce semi rien de particulier, et je n’ai fais que 3 semaines de mon plan d’entrainement marathon.

    Je regarde ma montre 1 h 29  » 22 (temps de ma puce 1h29″16′) !!! En voyant ça, ma douleur disparait, je flotte sur un nuage, je suis heureux, j’en oublie presque ma douleur au pied, sans compter que le mal de tête lui aussi a disparu, rien de tel que l’endorphine !!!! Je me dirige vers la sortie en mangeant banane, orange, raisins sec, et de l’eau…
    Et oh super, un pancho pour me protéger du froid, ça c’est bien ASO : top !!!
    Je me rend donc vers le points de RV, mais personnes, j’attends, d’autres doivent avoir fais le même temps, il ne devraient pas tarder… Mais je n’en peux plus j’ai froid, et je me rend vers le métro. J’ai raté la runnosphère, tampis !!! Mais j’ai suivi leur résultat, et bravo à tous.
     

     

    Je décide donc de rentrer tranquillement et je ferai la fête avec papy, qui m’attend une bouteille de champagne à la main, merci à lui !!! Un de mes plus grand supporter…
    Une coupe et à la douche… C’est là que j’enlève mes chaussures, oh merde !!! Et je le redis OH MERDE, 4 ampoules dont 1 injecté de sang et ça que sur le pied gauche celui qui me faisait le plus souffrir… Encore une question, les chaussures ??? Je ne pense pas, je les avais testé et pas eu de problème particulier… Le terrain peut être, sans doute un manque de pratique sur route… Il faudra y remédier dans les prochaines semaines….
     
    
    Conclusion :
    Cette course a été dificile, non pas niveau musculaire, mais un petit soucis qu’on ne pas forcément prévoir, un mal de tête ça peut arriver au meilleur. Mais cette course m’a permi de mettre en évidence quelques problèmes :
    – venir sur Paris le samedi sans dormir n’est pas forcément une bonne idée, il faudra que je trouve un moyen de venir vendredi…

    – les chausettes, plus épaisses pour éviter les ampoules

    – préparer mes pieds avec de la crème NOK (bizarre car je n’ai jamais eu ce problème, alors pourquoi maintenant, encore et sûrement la fatigue)

    -les chaussures, non normalement pas de soucis ! le vendeur m’a dit que vu mon poids je ne devrais pas avoir trop de problème d’amorti, mais la fatigue d’après lui font une foulée plus lourde… Et je les avais également portés avant…

    Donc durant les quelques jours à Paris, repos et je laisse un peu de côté les sortie, juste mardi une petite sortie de récup. Mais j’ai également fait beaucoup de marche en faisant les boutiques (surtout l’apple store où j’ai craqué), rien de tel pour remettre les jambes d’aplomb.

    Me voilà donc rentré, heureusement parce qu’à chaque fois que je reste à Paris c’est abus !!! Comment voulez vous que je sois sage, quand on me propose apéro, vin, et de bon repas. C’est pire que dans un hotel 4*, j’ose même pas me poser sur la balance.

    Donc j’ai zappé le plan d’entrainement durant 2 sorties, même si mardi je fais une petite sortie, de 10 km le long du canal de l’ourcq (dont j’ai pas tout enregistré vu que je n’ai pas activé la montre de suite).

    Mais maintenant sage et on reprend les bonnes habitudes, et je continue donc mon plan d’entraînement en attendant le départ du marathon.

    Compte rendu :
     

     

     

     

     
     

    Mar 10 2011

    Semaine 03 Préparation Marathon : #09 #10 #11 #12

    Oui je sais je suis très très en retard, maic omme dit j’ai décidé de profiter un peu de mes vacances, et je n’avais donc pas emmené mon pc ! Même si j’aurais pû me débrouiller, mais pas envie 😉 Profitons un peu de ces moments de repos.

     Revenons donc maintenant sur la 3e semaine de ma préparation Marathon.

    Sortie 49 : #09MDP

    30 mn échauffement à 70/75 %

    10 x 1 mn à 80/85 % avec 1mn de récup

    10 mn tranquille

    Sortie 50 : #10MDP

    

    40 mn échauffement à 70/75 %

    2 mn de marche

    8 x 15 secondes à 90 % avec 45 secondes de récupération

    Sortie 51 : #11MDP

    40 mn échauffement à 70/75 %

    15 mn à 80/85 % (je reste assez facilement à 85 % rythme semi)

    5 mn tranquille

    Ces 3 sorties avant le semi me réconforte, je suis bien !! Mais je redoute un peu le trajet et la nuit de boulot avant…

    Sortie 52 : #12MDP (et semi marathon de paris)

     Bilan de la semaine :

     

    Mar 04 2011

    Déterminer son allure marathon

    Rien à rajouter, tout est dit dans la vidéo 😉

    Mar 01 2011

    Semaine 02 Préparation marathon #07 #08

    Sortie 47 : #07MDP

    Oui je sais, je suis en retard dans mes articles, mais poster après chaque séance devient fastidieux, surtout que je me repose beaucoup en me couchant de bonne heure… Donc pas trop le temps, et puis ce week end j’étais invité et je ne pouvais refuser…

    Vendredi la séance d’1h, ce décompose donc ainsi : 30 mn à 75 %, puis 10 mn à 80/85 % et pour finir 20 mn à 70/75 %

    12,41 km – 162 bpm

    Séance que je trouvais facile, mais vu mon rythme bizarre je me demande pourquoi j’ai de telle variation, mais je pense savoir vendredi, fin de semaine la fatigue est là, d’où depuis quelques jours ma légère absence de mon blog et mon besoin de repos en prévison du semi de dimanche.

    Sortie 48 : #08MDP

    Sortie longue de dimanche, 1h30 mais je tenais la forme et j’ai prolongé de 10 pour arriver chez moi. Séance que je trouvais facile, malgré un rythme cardiaque un peu haut par rapport à ce qui était demandé, mais j’ai emprunté des routes et des sentiers avec un peu de dénivelé, mais je suis assez content d’avoir tenu l’allure durant les montées. Bon je reconnais que ce n’est pas les montées alpines, mais faut bien prendre ce qu’on a sous la main, et là je n’avais qu’un D+165, et je crois avoir quelque chose de mieux sous la main…

    Mon rythme est ici beaucoup plus régulier, beaucoup de repos samedi après le boulot et une bonne nuit et la séance c’est très bien passé.

    20,5 km – 165 bpm

    Bilan de la semaine 02

    4 sorties : 57,56 km – 162 bpm

    Bonne semaine, ou je me rend compte que la fatigue et le manque de sommeil sont des données vraiment importante… Donc heureusement que nous sommes en période de congés, les apprentis n’ont pas cours et sont présent au taff, ce qui me permet de souffler un peu.

    Fév 23 2011

    Semaine 02 Préparation Marathon #06

    Sortie 46 : #06MDP

    Aujourd’hui 6e séance :

    Je ne sais pas pourquoi, mais je suis bien !!! j’ai l’impression d’être sur un nuage, mais un nuage dynamique 😉 … D’autant que je commence ma séance en essayant d’être tranquille à 75 % comme prévu, mais je me sent bien et je ne fais plus attention au cardio. On dit bien que courir à 75 % c’est un peu une course tranquille aux sensations, et bien c’est vraiment ce que j’ai fait pendant 50 mn…

    Puis 10 x 15s en courant vite 85 % avec 45s de récup.

    Mais voilà, j’ai été un peu haut niveau coeur, car durant les 50 mn, j’etais régulièrement vers 80 %, j’ai essayé de rebaisser, mais au feeling aucun soucis particulier, profitons en ! Le seul hic c’est au moment de faire mes accélérations, j’avais un peu mal aux cuisses, douleur musculaire qui ne vient pas de la course à pied, mais hier je suis allé faire une petite séance de fitness, qui n’a pas été de tout repos. Mais comme dis ça ne peut pas faire de mal, et la coach qui connait mon objectif me soutien pas mal et me fait faire souvent des exercices de détentes et d’étirements pour mes jambes, mais hier je ne sais pourquoi elle était motivée…

    Mais je l’ai quand même un peu ressenti, mais un bon massage et plus rien n’y paraitra demain.

    Sur mes 10 accélérations il y en a une qui pose problème, la 6e ??? Ce n’est même pas la douleur, mais des clients qui m’ont reconnus, ça n’arrive pas souvent vu qu’en tenu de travail et ici en tenu de running et sans lunettes les gens ont du mal à me reconnaitre ! Et biensûr, ils veulent connaitre le secret de ma perte de poids, grrrrrrrrr ça m’a fichu ma ligne en l’air… Mais Monsieur a vite compris, que j’avais un objectif et a vite poussé Madame à me laisser courir !

    En tout cas, si le reste des séances se passe comme celle la !!!

    Y a des jours comme ça ou tout va, et par rapport à la semaine dernière, cette semaine commence bien et même très bien

    Fév 22 2011

    Semaine 02 Préparation Marathon #05

    Sortie 45 : #05MDP

     

    Ma première semaine n’a pas vraiment bien commencée !! Fatigue, boulot, enfin bref pas mal de prise de tête cette semaine qu’il vaut mieux oublier, en plus j’ai baclé mes sorties ainsi que mon article. Et oui il y a des moments comme ça où on a besoin de repos, et de pas se faire chier 😉

    Bref me voici plus en forme ce lundi, et je me lance malgré la neige qui est tombé cette nuit… Et oui biensûr cette semaine s’annonce froide dans l’est, mais je pense à Luc et son Winterman Marathon , on ne peut que lui dire bravo pour son temps et les conditions extrêmes auxquelles il a été confronté. Et bravo à Vinvin20, qui l’a soutenu moralement en courant quelques km avec lui à 6 000 km de distance 🙂 Le monte virtuel est magnifique, car il réduit les distances et dissout les frontière.

    Ma sortie de lundi, commence bien, la neige est tombé mais les routes et les sentiers dégagés, je pars donc pour 30 mn d’échauffement à 75 %FCM. J’emprunte mon circuit habituel dans les bois, motivé et un pic cardiaque vers la fin de l’echauffement est dû à une grande montée, que j’aime monter vite, et je me rend compte de mes progrès en arrivant en haut de la côte… A mes début, je sais qu’il me fallait plus de temps pour le faire, mais je ne peux vous dire combien, vu que je fais ce circuit régulièrement, et au début je n’avais pas de montre… Mais depuis que j’y prête attention, il me fallait 30 mn, et durant cette sortie je suis arrivé en haut après 24 mn…

    C’est après cette côte que je suis obligé de changé de chemin, car si je continue : les 7 kms du circuit seront fini avant la fin de mon entrainement de ce jour… Donc je change et j’en profite pour rester un peu sur la route et habituer mes pieds au bitume. Après 30 mn d’échauffement, j’attaque directement 10 x 45 secondes à 85 %FCM suivi d’1mn15 de récupération à 65 %. Et finir par 10 mn à 70/75%…

    Motivé durant les premières séances, mais j’ai eu beaucoup de mal à les gérer… La fatigue et le moral font beaucoup, il faudra que je trouve un moyen de me détendre et me reposer la semaine qui précède le marathon… On verra bien d’ici là, mais cette 5e séance m’a fait du bien… De plus j’avais peur de faire un entrainement en 8 semaines, mais je crois qu’avec mon rythme de vie, mon rythme de boulot, un entrainement trop long aurait pû trop me fatiguer.

    Et maintenant, on attaque la ligne droite vers le semi de Paris qui sera un bon test. Et je vais profiter de quelques jours de congés pour prendre un peu de repos sur Paris !!! Me changer les idées, et voir autres choses, mais il faudra que je me touve un endroit pour courir lundi et mercredi : La runnosphère devrait pouvoir me conseiller 😉

     

    Fév 21 2011

    Semaine 01 Préparation Marathon #01 #02 #03 #04

    Sortie 42 : #01MDP

    Sortie prise de tête car il me manque une partie des kilomètre, car biensûr manque de batterie !! Et sans compter le fait que je suis rentré le matin à 2 h et relevé vers 3 h 30 pour taffer !!! Mais je me suis autorisé une dernière grosse sortie avec les amis, et je les ai prévenu, que pendant 8 semaines je serai sage…

    Sortie 43 : #02MDP

    Sortie où je ne me sent pas très en forme, et ça se voit au niveau de mon allure… Surtout que le début de semaine fut agité : entre le taff, le soucis de pc de mardi, sans compter qu’avant de partir j’ai du patienter 5 mn pour avoir un signal satellite… Je n’ai même pas reussi à tenir les 75 % FCM qui se situe au alentour des 160 alors qu’ici je suis à 150.

    Sortie 44 : #03MDP

    Sortie que je tente à midi, oui une première pour moi !!! Courir directement après le boulot… Et bien je suis assez content et 75 %FCM à une allure moyenne de 4″43/km. J’ai du mal pour tenir mon allure, une courbe assez irrégulière le montre, mais la fatigue due à ma nuit de boulot, 3 jours sans apprentis, seul avec l’ouvrier……. Crevé, en plus je crois que ma sortie entre pote de dimanche soir a laissé des traces 😉

    Sortie 45 : #04MDP

    Sortie de ce dimanche matin, difficile !!! Sol trempé, je me suis retrouvé à faire du trail, sans compter le vent froid, mais quand je dis froid !!! J’ai même eu le droit à quelques flocons… Le temps que je déteste le plus, le froid, et la aussi vraiment pas eu envie de sortir, mais bon le moral est là, et puis allons y tranquillement.

    Bilan de la semaine :

    Semaine de merde, vraiment pas en forme cette semaine pour attaquer l’entrainement, mais la motivation est là !!

    4 Sorties pour 44,47 km, mais il doit me manquer 3 à 4 kms de lundi, allure moyenne 5″02/km.

    Fév 19 2011

    WALdok

    Tiens j’ai découvert un outil en cours de création pour nous heureux possesseur d’iphone, d’ipod. Il s’agit d’un dock, avec haut parleur, qui se branche directement sur la prise mural… Je le trouve assez sympa

     

    http://kck.st/g3wnn7

    Pour  finaliser on vous promet de vous en envoyer un pour un Don de 69 $, si la somme nécessaire est reuni…

    Qui se laisse tenter ???

    Fév 18 2011

    RIP

    Non je vous rassure, je ne vous écris pas de l’au-dela !!! Mais mon pc a failli le rejoindre…

    Plantage, blocage, redemarrage sans arrêt !!! et rien a faire, un formatage s’impose…..

    Formatage reussi, mais depuis mardi rien ne veut, toujours un systeme lent….. grrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

    Windows 7, je te déteste… Le pire c’est qu’au boulot le pc lui aussi fait des sienne, et biensur Win7… Alors la je commence à regretter xp, vista c’etait de la merde mais alors là, je trouve qu’on a gagné en puissance…

    En plus j’ai reinstallé training center et même lui ne veut plus fonctionner correctement, j’ai le droit à un message d’erreur sans arrêt…

    AAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHH….

    Bon en tout cas, après quelques bidouillages, j’ai l’impression que ça va mieux aujourd’hui ! Donc après mon genou, le pc… Ca va être quoi après ???

    Rendez-vous ce week end pour la première semaine entrainement marathon, qui a débuté par une première séance très courte (panne de batterie sur ma garmin, ben oui si on la branche pas correctement, donc séance au feeling)

     Je réédite ce post car la je suis éclaté de rire !!! lol, mdr enfin bref la totale…. Je surf sur le site d’apple et me renseigne sur l’imac, je me créer une config d’un appareil pour voir le prix, je valide et je le rajoute à mon panier, puis un Pong et un message d’erreur :

    Et ben tu parle d’une modification, l’autre il me dit que ma licence n’est pas correct !!! La modif c’est que je vais passer sous nunux ou mac… Sacré Bill !!!!

    Fév 13 2011

    (40) (41) En attendant l’entrainement Marathon

    Vendredi soir motivé par ma sortie (39) et mon absence de bobo… Je m’élance pour une sortie d’1h, malgré la fatigue d’une semaine, j’ai un peu de mal à tenir le rythme mais assez content à la fin et je commence à bien reprendre mon rythme d’entrainement à 75 % FCM.

    Bilan : 1h05:16 – 13,07 km – 5″00/km

    Aujourd’hui sortie longue, un besoin de me rassurer avant d’attaquer mon entrainement spécifique marathon de 8 semaines, surtout que je n’ai pas vraiment fait de sortie longue ces derniers temps. Maintenant c’est bon, même si je ne sais pas si j’aurai pu courir plus d’1h30 aujourd’hui, mais je suis ravi de ma régularité.  Et je viens de me rendre compte que pour le même rythme cardiaque, je suis plus rapide de quelques secondes par rapport à mes sorties longues de préparation 20 km de paris ! Motivé, mais anxieux !!! Maintenant c’est la ligne droite, demain on attaque 8 semaines spécifique et plus le droit aux excuses, j’aurais bien voulu faire cet entrainement en 12 semaines, ce qui m’aurai permis de laisser tomber au début quelques sorties, mais la je n’ai vraiment plus le choix. Mais ce résultat me réconforte, sachant que je n’ai pas fait de fractionné depuis un bout de temps et j’ai repris une bonne allure entrainement !!! On peut dire Merci le repos et d’un côté merci la blessure qui m’à forcer à rester calme sur les sorties !

    Bilan : 1h30:54 – 18,32 km – 4″58/km

    Ce soir sortie resto avec un dernier abus, et puis à partir demain on va tâcher de faire attention 🙂

    J’en profite également pour ouvrir une nouvelle page spécifique MDP 2011…

    Fév 10 2011

    (39) Bonne nouvelle

    Je me lance j’y vais ou j’y vais pas !!! L’acupunteur m’a dit une petite sortie mercredi ou jeudi…. Mais je n’ai pas pu attendre, donc mercredi, histoire de voir mon bobo… Même si je ne suis pas trop motivé, un brouillard qui traine depuis toute la journée me déprime un peu… Mais je me dis d’autres en altitude, ont carrément la tête dans les nuages, pour moi à 160 m d’altitude ça va encore 😉

    Mais cette fois prudent, j’emmène mon téléphone et ça ne manque pas 1 coup de fil, grrrrr j’ai un  don pour recevoir des coup de fil quand je cours ! Donc le premier pique c’est quand je m’apercois que mon tel sonne, le 2e c’est quand je me décide de répondre par sms, le 3e ça je sais pas trop…

    Mais en tout cas 10,28 km en faisant attention à ma foulée et en faisant attention que mon pied attaque bien par l’extérieur et bien je peux dire merci l’acupunture… Oui j’ai couru sans les semelles et bien rien, sauf une légère douleur mais qui c’est fait oublié quand j’ai refais un peu attention à ma foulée…

    Bref super heureux, et juste un peu déçu d’avoir mis 135 € dans des semelles qui ne me servent à rien, donc maintenant je sais si je ressent une douleur « chiroprateur » et « acupunture » et pas besoin d’artifice. Chiropracteur qui m’a de toute façon dit : « A dans 6 mois, de toute façon vous aller ressentir quand vous devrez revenir ».

    Voilà donc lundi, je vais donc tenter un entrainement 8 semaines marathon de jiwok, même si j’aurais voulu faire un entrainement plus long, mais il fallait vraiment que je m’occupe avant de ce genou douloureux. Et comme dis, je tente car on verra bien par la suite…

    De plus pour cette sortie, maintenant que je me retrouve comme une nana devant son dressing, je ne savais pas quelles chaussures porter 😉 J’ai donc opté pour la nike Free Run+

     

     

     Et bien super léger, agréable et sais se faire oublier !!! Encore une fois, merci nike, je suis conquis… Même si ce n’est pas encore vraiment une chaussure pied nu, c’est déjà un bon début, et le sporter pour de petites sorties comme ça pourquoi pas… Et oui je sais j’aime nike, mais bon c’est grâce à eux que j’ai découvert la course à pied et je n’ai pas envie de changer, je m’y sent bien…

    D’ailleur dès mon retour on m’attendait devant la porte, mon meilleur pote, mon petit frère pour dire était devant chez moi et à voulu enfiler une de mes running, et bien sa réaction : Sur le cul, chaussure hyper légère, il est dingue, peut être un prochain adepte du running 😉 D’ailleur il voudrait bien venir avec à Paris début mars, non pas pour courir mais aller rendre visite à son grand père, grand père chez qui je dors quand je viens dans la capitale, voilà pourquoi je dis mon petit frère, vu que son grand père me traite comme un petit fils d’adoption…

    Cette sortie de 10 km m’a redonné confiance en mon genou.

    PS : Pourquoi tu cours : pour guérir les petit bobos 😉 et le prochain qui me parle de semelles, je l’envoie chez mon chiro…

    Fév 08 2011

    (38) Test FCM et VMA

    Malgré mon bobo, je me lance dans une sortie longue histoire de rajouter quelques kilometres au passage de relais de Sebrom et je viens de passer le relais à Maya.

    Mais voilà après environ 4 km j’ai ma douleur au genou, donc une idée me vient et je tente le test FCM VMA que j’avais téléchargé sur jiwok, des passages de marche ne peuvent qu’empêcher ma douleur d’apparaitre et j’avais raison. Le test fini, je marche un peu et je me dit pourquoi ne pas continuer en courant, et paf environ 4 km à la suite et hop la douleur est là. Donc douche et là je tente une nouvelle approche l’acupunture… Oui je sais encore une médecine alternative, mais je ne supporte pas les anti inflammatoires, et je me soigne souvent avec les remèdes de grand mères, homéopathie et huiles essentielles… Donc pour commencer après la douche massage du genou avec  un mélange d’huiles essentielles de gaulthérie et Genevrier (idéal pour les articulations) et je vais chez l’acupunteur… Et bien dingue, la première aiguille pique ma peau et je ressent directement une relachement du genou… Après quelques aiguilles, je reste couché la tranquille en attendant le retour du docteur, je me suis même assoupi un peu. Séance fini, il me conseille une sortie sans les semelles (pour lui c’est nul) mercredi ou jeudi mais en faisant attention à ma façon de poser le pied, pour lui c’est l’organisme qui doit se corriger de lui même, pas besoin d’artifice… D’un côté il n’a pas tord, ça fait 2 ans que je cours et je n’avais pas besoin de semelles au départ.

    En tout cas je suis assez content de rajouter 12,1 km a la 2e équipe runnosphère. Maintenant à qui le tour ?…

    Ma séance de test VMA :

    Un échauffement aux sensations pendant environ 20 minutes.

    Marchez et étirez-vous ensuite pendant environ 2 minutes

    Puis, 6 lignes accélérée de 20 secondes, suivies d’une récupération en marchant de 40 secondes.

    Puis, 3 minutes d’étirements en respirant bien.

    6 minutes courues le plus vite possible en faisant la plus grande distance possible (Les pulsations à la fin de ces 6 mn sont la fréquence cardiaque maximale).

    3 minutes de récupération sur place ou en marchant.

    Pour finir 5 minutes de retour au calme en trottinant à 60/70 FCM, puis 2 minutes de marche. 

    Les pulsations à la fin de l’exercice, correspondent à votre FCM plus ou moins 5 pulsations.

    La distance parcourue durant les 6 minutes courues le plus vite possible est à multiplier  par 10 pour obtenir une évaluation d’environ 95% de VMA. ex: 2 km parcourues pendant les 6 minutes = 20 km/h = 95 % VMA.

    Pour ma part : durant les 6 mn j’ai parcouru 1.67 km donc 16,7 km/h représente donc 95 % de ma VMA alors 17,6 km/h représente donc 100 % de ma VMA…  et j’ai une FCM de 194 (+-5). Par contre j’ai fais ce test en forêt, l’idéal serait de le faire sur piste, mais pas évident de trouver ça à côté de chez moi, et biensûr j’avais mal calculé mon coup, lors des 6 mn j’etais arrivé à la fin du sentier et  je me suis retrouvé au bord de la route avec une circulation de dingue, mais j’ai reussi un demi tour de main de maître 😉

    Je n’avais jamais vérifié ma VMA, mais ma FCM. Laquelle lors d’un premier test j’avais obtenu 188.

    Pour ceux qui utilise une montre garmin voici l’entrainement à télécharger grâce à training center : http://blog.mathes67.com/dl/testvma.tcx

    Fév 06 2011

    (37) qui sera le suivant dans le passage de relais ?

    Aujourd’hui dimanche après ma semaine docteur, je décide de tester ma douleur au genou !!

    Sans vouloir forcer j’essaie une sortir d’environ 30 mn !

    Et bien rien à faire la douleur est encore là, mais bon peut être dû aux semelles que je porte depuis vendredi, mon corps ne s’y est pas habitué… Je vais donc continuer de les porter durant quelques jours, mais il est vrai que dans la nuit de samedi, où j’ai une nuit assez agité au taf, j’ai ressenti une douleur au genou droit, sans doute à la nouvelle posture que les semelles me font prendre.

    Le podologue m’avait prévenu qu’il me faudrait quelques temps pour m’y habituer… Donc pour le moment aucune certitude quant aux semi marathon de paris, et si je ne fait pas le semi, je ne ferai donc pas le MDP, mais comme dis le genou, je préfère ne pas forcer et reposer ça un max pour repartir correctement et pourquoi ne pas tenter un marathon plus tard dans la saison.

     Ensuite actuellement nike oragnise une course de relais, le principe est que chaque concurrent parcours plus de 3 km et synchronise sa course pour une équipe, Djailla a créé l’équipe runnosphere, et SebRom me passe le relais mardi après sa sortie, j’aurais donc 72 h pour courir plus de 3 km, faisable même avec ma douleur…

    Plus d’info sur  THE GLOBAL EKIDEN RELAY – RUN Fwd

    Qui sera le suivant ??? Merci de me faire signe en me donnant votre NikeID pour que je puisse vous passez le relais.

    Fév 04 2011

    Spondylose

    Le terme spondylose, issu du grec lusis signifiant dissolution, est la rupture des isthmes des vertèbres, le plus souvent non douloureux sauf si ce phénomène est le résultat d’un traumatisme.
    La spondylose du sportif entraîne la survenue d’une fracture de fatigue le plus souvent concernant la cinquième vertèbre lombaire ou la première vertèbre sacrée.
    La spondylose du sportif intéresse en particulier le gymnaste, le danseur, footballeur ou encore le tennisman entre autres.

    Pour faire simple une fracture d’une lombaire. Mais sans doute pas dû au running, mais à mon métier… car le chiropracteur m’a dit qu’il soigne beaucoup de boulanger et sur mes radios, on voit déjà des signe d’arthrose sur cette lombaire signe que la fracture date déjà.

    Et dans un état de fatigue, et de stress, la douleur se sent plus…

    Et la chiropractie veut que chaque organe est relié à un élément de la colonne vertébrale, le nerf siatique pour la L4, et le genoux pour la L3, voilà sans doute la cause de ma douleur. Me voilà débloqué par le chiropracteur pour quelques mois, même si aujourd’hui la douleur est vraiment présente, mais avec ce qu’il m’a fait craquer c’est normal. Et puis avec de la chance je récupère mes semelles aujourd’hui.

    Jan 31 2011

    C’est mal parti !

    A 10 semaines du marathon de Paris, une douleur au genou depuis plusieurs sorties, malgré une semaine de repos, rien à faire et ce matin docteur !

    Donc rendez vous vite fait pour des radio mercredi et jeudi rendez vous chez le chiropracteur !!!

    En attendant rien d’autres à faire qu’attendre, en portant une genoullière quand je bosse, et le médecin m’a conseillé d’aller marcher un peu !

    Le pire c’est que ma douleur n’est pas présente, elle ne me fait pas mal… Mais dès que j’attaque un footing, c’est parti pour 24 h de douleur puis plus rien.

    Jeudi après midi j’aurais une réponse, mais que c’est long d’attendre.

    Jan 30 2011

    (36) Sortie test

    Je suis épuisé !!! Il n’y a rien d’autre à rajouter à celà… Ma douleur de dimanche dernier, m’a donc obligé à une semaine de repos, mais j’en ai profiter pour changer de chaussures… chaussures avec un S… Car cette semaine a été également très chargé, biensûr quand tu as une période de malchance, on dirait que le sort s’acharne vraiment, et biensûr mardi matin !!! Maman qui tombe et se fait une déchirure musculaire…. Mardi j’étais sur le point de craquer, je m’étais promis de ne pas courir mais j’en aurais vraiment eu besoin, alors direction un magasin et chauffage de CB !!!

    Donc j’avais acheté au mois d’octobre les lunarswift de nike, j’avais fait les 20 km paris avec, et j’en étais content donc zou je reparts pour la même !!! au moins je pourrais alterner durant mes entrainements. Cette fois je les ai pris en jaune fluo, entre le orange et ce jaune flash on risque de me voir 😉

    Maintenant une paire de chaussure pour les distances longues, et je suis tombé sur la lunarelite+, encore plus légère et dans le même style, avec un bon dynamisme, l’amorti je ne sait pas vu que mon poids me permet de ne pas être trop regardant.

    Et puis grosse déprime, donc grosse dépense 😉 et donc jamais 2 sans 3 !!!

    Une chaussure nike FREE RUN… Une bonne chaussure pour démarer dans le minimalisme, avec un article complet chez noob

    En tout cas un peu de shopping, ça fait du bien !! et puis avec les soldes je n’ai donc payé que 2 paires. Et non je ne suis pas actionnaire chez nike, mais le vendeur m’a dit pourquoi changer de marque si vous êtes bien dedans.

    Et ce dimanche matin, je décide de tester ma douleur et je me m’élance donc pour une petite sortie !!! En portant les lunarswift quasi neuve des 20 km de paris, chaussure que je connais et je sais que je n’avais pas de douleur en faisant 20 km. Donc je me lance pour une petite sortie près de chez moi, au cas où.

    Et bien au début tout ce passe bien, par contre la douleur reviens, une pause et je repars avec une sacré accélération, mais la douleur est là et reviens… Mais la douleur n’est pas la même dimanche dernier elle me tirait tout le côté droit, mais là j’ai juste le genou qui me fait mal…

    Je vais arrêter et ne pas forcer plus, je rentre, une douche et la douleur est la… hmmmmm Quand j’étais chez mon chiropracteur, ce dernier m’a fait un papier pour faire des radio des lombaires… Donc demain matin vu que mon médecin passe voir papa, je pourrais lui donner ce papier afin qu’il me fasse une ordonnance pour faire ces radio, et au pire un avis de sa part sera bien venu… En espérant qu’il ne s’agisse pas d’un spondolysthesis, comme pensais le chiro, parce que la je pourrai renoncer à pas mal de courses. De toute façon, je vais me faire prescrire une genoullière, maintenir mon genou pourra peut être bénéfique.

    En tout cas pour l’instant, je reste dans une période d’attente ! Demain médecin, rendez vous pour des radios, et retour chez le chiro…  Puis je serais fixé, en tout cas je serai sur Paris pour le semi, même si je ne le court pas, papy a déjà cherché la bière à la cave, donc ça risque d’être des vacances arrosé 😉 et ça me changera les idées.

    Bref avec ça je ne sais pas si je pourrais me lancer dans l’entrainement marathon… J’aurais des réponses d’ici quelques jours.

    Après quelques recherches sur le net, j’ai trouvé TFL ou syndrome de l’essuie glace, pour faire simple une tendinite, et dimanche dernier ma douleur partait de la fesse vers le genou, et il y a bien un tendon qui fait ça :  le tendon Fascia Lata !!! Bon je crois que c’est foutu…. arrêt, kiné, et podologue…. On verra ce que mon médecin dira demain.

    Jan 24 2011

    (34) (35) Le sort s’acharne

    Vendredi soir une sortie tranquille histoire de se vider la tête en cette fin de semaine…

    Bilan : 1h12 – 13,89 km – 5″12/km

    Par contre dimanche matin, pendant que la runnosphère se réuni, de mon côté avant d’aller à mon repas de famille, je me motive pour une sortie longue par un vent du nord. Mais mon haut est top, je ne sent pas le froid même s’il paraît pas très épais.

    Mais je ne sais pas une sensation bizarre, mais je me lance quand même ! Quand tout d’un coup une douleur violent de la fesse vers le genou, impossible d’avancer (et biensûr je n’ai pas emmené mon téléphone). J’ai de suite arrêté mon chrono et je passe quelques minutes à m’étirer un peu la jambe, la douleur semble disparaitre et je tente en oubliant mon chrono, mais rien à faire !! Je rentre donc en marchant tranquillement, mais le vent froid est vraiment horrible, et au bout de 30 mn j’arrive chez moi, gelé !! Par contre en marchant je me rend compte que le haut UNDER ARMOUR tiens chaud en courant, mais pour la marche ce n’est vraiment pas le haut idéal.

    La douleur dure et un peu de crème, je ne vois vraiment rien d’autre à faire. D’où peu venir cette douleur, accumulation de fatigue ? Chaussure vieillisante ??? Je ne sais pas, mais en tout cas ce matin la douleur à presque disparu et histoire de ne pas la forcer, un peu de PPG et de la relaxation ce soir me font constater que la douleur est là, mais moins aggressive.

    Bilan : 58m31 – 11,02 km – 5″18/km

    J’ai vraiment l’impression que le sort s’acharne, et ma coach me fait remarqué que j’ai vraiment l’air épuisé et qu’il me faudrait du repos !!!… Mais on va se motiver encore un peu plus et demain soir après une petite sortie avec mes autres running, j’irai faire un peu de shopping pour m’acheter une nouvelle paire de running, fan de nike, me laisserais-je tenter par une autre marque.

    Sinon j’esperai une période calme niveau taff, je me retrouve à devoir me lever 1 h plus tôt… Et oui encore du boulot supplémentaire et toujours pas de repos en vue.

    PS : Juste une question rapide, vos running vous les changez tous les combiens de temps, où kilomètre ??

    Jan 17 2011

    (33) Bon là ca suffit

     

    Maintenant ça suffit !! Après une bonne nuit, j’ai pris conscience que j’ai toujours bossé comme un malade et que j’ai toujours réussi ce que j’entreprenais !!! Ce n’est pas cette période de merde qui va m’empêcher de réaliser mon but…. Non mais !!!! 

    Bref lundi soir, et oui encore un jour à courir, et la 13,7 km pour 4″56/km… 

    Les kilomètres augmentent et ma vitesse et endurance commencent à revenir !!! De quoi être super motivé, mais promis demain pas de sortie, ça sera PPG !!!

    Jan 17 2011

    (31) (32) Dur dur

     

    Week end chargé, avec 10 km vendredi, 10 km samedi et 15 km dimanche !

    Dimanche matin, réveil de bonne heure je me dis je vais tenter une sortie longue. Heureusement que j’ai emmené des barres de céréales, je n’aurais pas tenu les 15 km ! Peut être trop 3 sorties en 3 jours, ou un certain manque d’énergie, je ne sais pas ! Mais en tout cas je suis assez content de ma sortie, rythme cardiaque moyen de 155, soit environ 75 %, pour un rythme de 5″35/km.

    Cette sortie fut un régal car le soleil tellement absent ces derniers temps était présent, oh le bonheur. Car moi qui bosse de nuit, le soleil est quelque chose qui me manque énormément en hiver, et cet absence me pèse toujours, toute mes dernière sorties se sont fait de nuit, peut être aussi une raison pour laquelle je n’avais pas envie de courir plus de 10 km. Je me demande si je ne vais pas tenter des sorties vers 12 h quand je termine le taff, je tenterai ça cette semaine, mais pas toujours facile quand tu as passé au minimum 8h sur les jambes.

    De plus maintenant que  la galette c’est fini et on arrive dans une période plus tranquille niveau boulot et je vais pouvoir attaquer les choses sérieuses.

    Bilan de la semaine : 46,18 km

    Je vais commencer à augmenter le kilomètrage, mais bon pas toujours facile avec un taff qui me prend énormément de temps, et cette semaine même si elle est calme, je me retrouve 2 jours sans apprenti, super tu prend 2 apprenti pour permettre de souffler un peu plus et en fait les 2 ont cours les mêmes jours !!! Mais le marathon ne sera qu’un autre défi dans ma vie et j’aime relevé des défis, la vie ne serait que trop monotone.

    Jan 14 2011

    (30) 10 km sans grande forme

    Le corps humain est une machine formidable, qui peut fonctionner avec la pensée positive 😉 

    Ce soir je me motive et je me décide de partir, pour une séance sans but et sans durée précise… Même si me sent vraiment fatigué de ma semaine et de ma PPG d’hier, mais j’ai vraiment envie de sortir un peu, même si mes jambes me font mal. 

    Mais voilà, une séance qui débute difficilement, j’ai beaucoup de mal à tenir mon rythme au début, mais durant ma séance j’ai une pensée pour papa qui se bat contre sa maladie et rien que cette pensée me donne la force de continuer ma séance sans rebrousser chemin. De plus j’ai un peu changé d’itinéraire sans vraiment savoir combien de kilomètre j’allais parcourir. 

    Résultat à mon retour, je n’en pouvais plus ! La fatigue et un petit coup de blues de cette semaine n’aident pas, mais une surprise me remote le moral. En synchronisant ma course je découvre avec stupeur, qu’une course difficile  peut être surprenante, pour rapelle lundi j’avais fait 10 km à 5″25/km, et ce soir pas en forme 5″23/km et un rythme cardiaque moyen plus bat 156 contre 159. 

    Je suis vraiment surpris de cette séance, et je découvre que la pensée positive dont parle le dernier livre que j’ai lu est vraiment utile.  

     Un livre facile à lire, mais j’y ai découvert que le mental à vraiment une importance capitale, et je m’en suis vraiment aperçu ce soir. 

    Pour toutes nos épreuves, trouvez vous ce qui va vous faire gagner, et ce qui vous fera avancer. 

    Cette séance a été très bénéfique pour moi, et je sais maintenant qu’en cas de moment difficile, garder le moral est une arme magique qui donne des ailes !!!

    Jan 11 2011

    (29) 10 km

    Rien de tel que commencer la semaine par une bonne sortie, ce lundi après midi je m’élance donc pour 10 km dans le cadre de ma remise en forme ! Remise en forme qui s’annonce bien vu que ma vitesse qui s’améliore !!! Je me rapelle mes dernières sorties, beaucoup de mal à tenir, mais ça commence à aller mieux, et je reprend de plus en plus mon rythme d’entrainement.

    Donc une sortie de 10 km, à un rythme moyen de 5’25/km et une fréquence cardiaque de 159 pulsations.

    Jan 10 2011

    (27) (28) 2 sortie fin de semaine et test du haut UNDER ARMOUR

    Ma deuxième sortie de la semaine, la neige à fondu, et maintenant plus tranquillement je m’élance tranquillement pour 52 mn, résultat 9,36 km !!!

    Je me rend de plus en plus compte que l’arrêt que je me suis imposé durant 2 mois ont été long, et j’ai encore du mal à tenir la distance. Mais la forme reviens.

    La deuxième sortie le lendemain, je me sent motivé pour faire une sortie encore plus longue et 12 km pour 1h07 !!! J’ai sans doute forcé et mes jambes m’ont rapellés à l’ordre le soir…  Mais m’aperçois que je commence à retrouver un rythme régulier, il me faudra juste accélérer un peu.

    Pour ces 2 sorties, j’ai utilisé mon nouveau haut UNDER  ARMOUR, qui une fois lavé sèche vite, ce qui permet le lendemain de pouvoir le remettre. Super léger, il se porte facilement et sait se faire oublier, je l’ai testé par temps humide et venteux, avec une température de 8 à 10 °, et bien résultat on se sent bien au chaud.

    Le col montant est aussi agréable, ne gêne pas les mouvements et protège bien du vent.

    Il est également assez long et ne remonte pas, donc pas de risque de se retrouver le nombril à l’air.

    La matière permet une bonne circulation de l’ai, et une bonne évacuation de la chaleur.

    Une petite folie de 65 €, mais ravi…

    Le seul soucis, c’est que j’ai opté pour une couleur sombre et il n’y a aucune bande réfléchissante. Et vu mes sortie tardive, j’ai du me méfier au moment de passer des axes de circulations

    Bilan de la semaine : 28,74 km en 2h42 ! Une reprise bien mérité…

    Jan 06 2011

    (26) On s’y remet

    Après une petite sieste, je m’élance pour une petite sortie où le rythme n’est pas facile à tenir, car beaucoup des passages que j’emprunte sont couvert par la neige, et cachent de sacré plaques de verglas et j’ai failli faire le cascadeur plus d’une fois. D’ailleur un rythme cardiaque un peu élevé qui doit venir du fait que je fais extrêment attention à la neige en faisant des bons de droite à gauche pour éviter le verglas.

    Donc prudemment et sans forcer, je m’élance sur une portion de mon parcours en forêt pour une petite sortie d’un peu plus de 7km, pas d’objectif pour le moment !!! Donc vraiment très tranquille en évitant biensûr une chute.

    C’est également le moment de repenser aux objectifs prochain qui s’annoncent doucement, début mars le semi marathon de paris, puis biensûr le 10 avril le marathon, et plus la date approche et plus je commence à me dire que je suis cinglé, mais d’autres sont passé par là.  D’où l’avantage de ce blog, amis lecteurs, vous qui avez fais votre premier marathon, comment avez vous vécu les 3 mois précédents ???

    De plus le plan d’entrainement que j’ai en vue prévois 8 semaines avec 4 sorties par semaine, donc pour le moment ça sera de petites sorties, histoire de bien me relancer. Donc début de l’entrainement au alentour du 7 février. J’espère que d’ici là, la neige aura fondu. Autant je déteste le froid, mais alors la neige, je ne m’y ferai pas 😉 Et pour parer au froid et en prévision de mes prochaines sorties obligatoires, je me suis fait un cadeau, après le maillot isolat de chez decathlon, qui me donne entière satisfaction d’ailleur vous trouverez un billet chez runmygeek. Mais entre les 4 sorties par semaine, la machine à laver risquerai de surchauffer, j’ai donc craqué pour un maillot « UNDER ARMOUR Maillot Compression Fusion Noir ML », qui devra être testé par grand froid. Je l’ai eu aujourd’hui et pas eu le temps de le tester, mais je l’ai juste enfilé pour voir la taille et ça se porte bien, c’est même choquant de me voir porter des trucs tellement serré ! Je vous ferai part du test dès que j’aurais eu l’occasion de sortir avec, mais sûrement pas avant fin de semaine. Mais mon premier avis rien qu’en le portant quelques minutes, on sent bien la chaleur.

    Maintenant que je suis prêt niveau équipement, il me reste à prévoir mes billets de trains, d’ailleur je me demande si je ne vais pas opter cette année pour la carte « escapade » de la sncf. Carte qui vaut 75 € mais qui permet d’avoir 50 % de remise sur les billet de trains à condition de passer la nuit de samedi à dimanche sur place, chose que je ferai sans aucun doute. Je pense également à une pasta party qui devra se dérouler avant le semi, mais mon emploi du temps sera sans doute assez délicat, étant donné que je pense avoir une semaine de vacances juste après je ne pourrais pas aller sur Paris avant samedi après midi, sans compter que papa pour son traitement risque de passer quelques semaines en chambre stérile pendant cette période… Super période et super vacances en prévision, mais la course me permettra un temps de penser à autre chose. D’ailleur je pense de plus en plus au parcours de Franck qui a collecté des fonds contre le cancer, et moi qui suis confronté à cette saloperie de maladie, je respect de plus en plus son action, et je ne peux qu’encore une fois lui dire merci pour son geste.

    Jan 03 2011

    Récapitulatif 2010

    Comme beaucoup en ce début d’année, voici mon récapitulatif 2010…

    Pour ma première année de running, je n’avais pas vraiment pu en faire un étant donné que je me suis à courir sans appareil de mesure, juste des envies de sortir prendre l’air, mais en 2010 équipé comme un taré, tout comme noostromo qui nous donne un peu plus le prix de notre passion 😉

    En plus, merci nike qui me donne un récapitulatif assez simple, c’est encore plus facile à faire.

    Bref suis assez content de moi pour ma première année entière de course à pied…

    Maintenant pour 2011, l’heure des bonnes résolutions, garder mon poids 😉 au moins de juin cela fera 2 ans que j’ai perdu 20 kg, même si cet hiver j’ai repris un peu mais rien de dramatique mais le stress de ces derniers mois a été un peu dur à supporter et j’avais besoin de me defouler sur du sucre…

    L’entrainement pour le marathon m’aidera à perdre ce petit excédent. Le seul soucis, c’est la douleur à la hanche que j’ai ressenti au mois d’octobre me fait des signes depuis ma dernière sortie, pas douloureux mais je sent en me relevant que ça coince… Je pense que je ne vais pas attendre et faire au plus vite des radios, afin d’être fixer et de pouvoir commencer un traitement de chiropractie.

    Bref début 2011 s’anonce encore un peu difficile, vu que je suis de près la maladie de papa qui devra passer plusieurs semaine en chambre stérile, donc je ne sais pas si j’aurais vraiment le temps qu’il faudra pour préparer sereinement le marathon, en tout cas je serai fixer après le semi, si je ne me sent pas d’attaque je laisserai tombé… Je préfèrerai y renoncer plutôt que partir mal préparer…

    Jan 02 2011

    (22) (23) (24) (25)

    (22) Après plusieurs semaines de calme dans mes sorties, noël passé !!! Je profite enfin du 26 décembre pour me lancer dans une toute petite sortie histoire de relancer mes jambes !! Résultat 2,26 km ! Pas beaucoup… Mais surement pas encore remis de mon mois de décembre… En plus j’avais un mal fou à trouver mon rythme, j’augmente sans cesse !! Bref une séance pour redécouvrir ma vitesse, mes running et mes sensations.

     (23) Le 27 décembre, je me sent motivé mais pas trop envie de sortir, je me lance donc pour 45 mn sur tapis… Histoire de me défouler un peu ce lundi avant cette dernière semaine de l’année qui sera encore agité, moins que Noël, mais il faut bien bosser… résultat 45 mn et 7 km, un rythme bien tranquille mais il est sans doute préférable de ne pas forcer.

    (24) Le 29 décembre, soyons fou, je n’arrive pas à faire ma sieste de l’après midi, autant en profiter. Petite sortie de 30 mn qui ne peux que me changer les idées sans trop me fatigué, et qui permettra de mieux dormir ce soir. résultat 6 km et 5’27/km…

    (25) Et en prime ma première sortie de 2011, le 1/1/11 à 11h11 !!! Tiens c’est même pas volontaire, mais peut être un signe du destin… Certains me diront ouhla déjà levé, et motivé pour partir courir, et bien il faut juste savoir que le reveillon pour moi c’était dodo, j’ai éteind mon téléphone, et je ne suis pas sorti de chez moi, j’étais trop crevé avec une migraine pas possible, donc il me fallait vraiment un nuit de sommeil pour récupérer. Mais biensûr une bonne nuit et  donc pourquoi ne pas aller courir un peu… Je me lance, mais biensûr la fatigue se fait sentir et la douleur que je sentais au mois d’octobre est à nouveau là !! Sans doute une douleur dû à la fatigue, mais si elle se reproduit je ferai les radio que mon chiropracteur m’a conseillé de faire… Résultat 4,46 km

    Bref pas de sortie géniale, mais comme en 2009 je n’avais pas couru beaucoup en décembre, il est vrai que courir avec un rythme de boulot soutenu c’est pas évident mes nuits se comptaient sur les doigts de la main. Et courir pour risquer une blessure n’est pas forcément une idée génial, donc du repos pour repartir du bon pied en 2011. Maintenant il me reste la période de la galette, où comme d’habitude j’ai envie de me dire merde pas de nouveauté cette année, mais je ne peux pas m’en empêcher et cette année je cherche une nouvelle recette, et une bonne idée de recette en mélangeant une recette qui me vient de mon mois à Macao… Une galette fourré d’une frangipane à la noix de coco et à l’ananas confit…. Mais bon pas forcément un goûter idéal pour nous autres runners, et bien oui sans doute un peu gras 😉

    Je vais m’y remettre doucement en prévision de mon plan d’entraînement marathon qui debutera début février, encore un bon mois de petite sortie pour reprendre un peu de souffle, et en profiter pour faire un peu de PPG.

    Jan 01 2011

    Bonne et Heureuse année 2011

    Je vous souhaite une bonne et heureuse année 2011. Santé bonheur pour vous tous…

    Que 2011 permette de réaliser vos rêves les plus fous, bon run et tous…

    Déc 24 2010

    Joyeux noël !

    Avec ces quelques lignes, je vous souhaite un joyeux noël !!

     

    Pour ma part enfin une des périodes les plus agitée de mon emploi du temps professionel se termine enfin !!! Et je songe déjà à mes running qui m’attendent au placard 😉

    Déc 17 2010

    Ah l’hiver !!

    Ce matin quelle ne fût ma surprise au reveil, météo france ne s’est pas trompé !!! Entre 15 et 20 cm, même si je suis à la base de la fourchette, mais quand même un sacré bordel ce matin…

    Déc 13 2010

    (21) Sortie qui n’est pas vraiment la 21e

    Oui je sais j’ai fais quelques kilomètres depuis ma 20e sortie mais je n’avais pas vraiment le temps de poster et j’ai fait une petite pause !!!

    Mais l’appel de mes running devait vraiment très fort et j’avais un gros besoin de me vider la tête…

    Mais encore un dimanche de taff, vivement que cette année se finisse car je commence vraiment à être naze, mais après avoir bossé un peu ce matin, en rentrant je me décide à partir, même si en partant je ne savais pas si j’allais poster…

    Et même si je suis crevé, mon homéopathe m’a prescrit un traitement afin de me donner un petit coup de fouet…

    Bref, j’enfile ma tenue d’hiver et je parts en prévision d’une petite sortie dans la forêt, mais biensûr lancé par le vent et le bonheur de courir, je m’élance en forêt et je continue le long de la moder (rivière qui passe chez moi) et avec la fonte de la neige ces derniers jours, le niveau de l’eau a pas mal monté, et à même recouvert le sentier qui m’a obligé à faire quelques accrobaties. Le seul truc qui m’a gêné, mon casque qui n’est pas vraiment adapté quand on porte un bonnet, et bien voilà mon nouveau cadeau de noel 😉

    Je me sent bien, et même si j’ai du un peu souffrir pour finir ces 12 kms, mais comment dire « Que du bonheur » !!!

    Nov 20 2010

    Un petit message pour vous annoncer mon arrivé chez les schtroumpfs

    oui je sais en ce moment je ne court vraiment pas beaucoup, et donc je ne publie pas grand chose non plus… Mais j’essaie au moins de sortir 1 fois par semaine au moins 30 mn….

    Bref bien bossé cette nuit et crevé je me suis dis, vais faire un gros dodo et demain je serai en forme pour courir, et ben biensûr sans compter sur sa maman qui m’a bêtement appelé sur mon fixe, et paff plus possible de dormir, donc profitons en pour courir un peu…

    Et ben la belle surprise en synchronisant ma course, il me manque moins d’1 km pour atteindre le bleu !!! et bien soyons fou encore un tour 😉

     

    Petite sorties après petite sorties, je viens d’arriver au niveau bleu, moins de 15 mois après m’être acheté le kit nike+… Et bien encore motivé pour atteindre le niveau suivant, encore 1497 kms 😉

    Nov 10 2010

    Pause

    Une grosse période de boulot s’annonce pour moi, en effet Noël pour un boulanger est un période pleine de boulot pour nous.

    Je vais donc prendre un pause quand aux publications sur mon blog, de plus le moral n’est pas au rendez vous depuis l’annonce du problème de santé de mon papa, qui commence sa chimiothérapie afin de bloquer l’évolution des symptomes ! Dans cette épreuve, notre famille a besoin d’être plus uni que jamais, et mon papa compte énormément sur moi pour gérer au mieux son entreprise, afin que lui puisse se reposer un max. De plus étant dans une grosse incertitude quant aux effets secondaires de son traitement, je n’arrête pas de penser à cette saloperie de maladie. Mes footing me permettaient d’oublier mes tracas, et me permettaient de me libérer, mais dimanche j’ai tenté une sortie, mais rien à faire je n’arrivais pas à me concentrer…

    Ainsi dans les 2 mois à venir, je ne publierai rien ou pas grand chose sur mes petites sorties qui ne seront sans doute pas nombreuses… Mais j’espère, et je le veux, courir le marathon de Paris, et je le ferai pour mon papa.

    Je vous remercie de m’avoir suivi sur mon blog très récent, et je vous donne rendez-vous l’an prochain pour la préparation de mon marathon. Mais peut être aurez vous des nouvelles de moi avant au cas où une envie de publier me prend. !!

    Nov 05 2010

    (20) 30 mn sur tapis

     En ce moment pas trop le temps de publier, ni même de courir !!! Mais le 1er novembre après un bon repas, trop bon même ! Une envie de courir, mais sortir, pffff, je décide donc de rebrancher mon tapis, pour 30 mn tranquille, mais bon la motivation n’est pas vraiment là, courir sur un tapis c’est monotone !!! En plus j’ai l’impression que nike+ n’aime pas le tapis, la courbe est vraiment bizarre surtout que la vitesse est censé être constante, faudra un jour tester avec le garmin foot pod, mais pour l’instant cet achat de fait pas parti de mes priorités.

    Heureusement le week end se profile tranquille, j’espère que je serai motivé par un grosse sortie… Et puis il me reste du temps avant de débuter l’entrainement de ma prochaine course, autant en profiter pour me reposer.

    En parlant de ma prochaine course, je viens de me lancer un défi qui ne pourra que me motiver, j’avais prévu le semi marathon de paris avec un dossard violet donc 1h50, ne sachant pas comment je cours en condition de compétition j’ai préféré ne pas prendre de risque, mais voilà après les 20km de paris, et un besoin de me motiver j’ai décidé de changer de temps. Un petit mail à aso, et une reponse rapide et voilà mon numéro de dossard changé pour du jaune avec le numéro 6702 et un temps d’1h35… Soyons fou, et ce temps ne pourra que me motiver.

    Nov 02 2010

    Spiruline

    Aujourd’hui sur facebook, je découvre la question du jour de jogging international : Petite question du soir : quels sont vos aliments « miracles » ? Pour l’effort, pour la récup, pour le bien être … quels sont vos aliments bannis ?

    En lisant un peu les commentaires des autres runneurs, je découvre plusieurs fois la spiruline…. Qu’est ce que c’est que ce truc ? Moi qui prend du ginseng pour la forme pourquoi ne pas chercher un peu !!

    Avec la spiruline vous bénéficiez d’un apport complet en vitamines, minéraux, oligo-éléments, enzymes, acides gras essentiels, protéines essentielles (acides aminés), pour faire face aux moments difficiles. Découvrez cette algue extraite des lacs des hauts plateaux andins 100% naturelle, sans additifs, sans conservateurs, ni colorants et cultivée en eaux douces…

    La voie des Andes…

    La spiruline est considérée depuis des années comme un complément alimentaire sain et efficace par un nombre grandissant de personnes, convaincu par les résultats obtenus à la suite d’une cure. Cependant son utilisation remonte à des temps beaucoup plus anciens. Ainsi, les incas en consommaient déjà comme un aliment à part entière.
    Connaissant la difficile existence de ses populations, (agriculture, altitude…) perchées à des altitudes moyennes de 2500m, on peut se faire une idée de leur besoin énergétique pour lutter contre la rudesse de leur activité.
    La spiruline est extraite des lacs puis séchée à l’air sec et pur de la cordillère des Andes et bénéficie d’un ensoleillement constant de 12h à une température douce (40°c). Cet ensoleillement favorise la photosynthèse optimisant la concentration et la préservation des vitamines et phytonutriments qui en fait la qualité première de la spiruline.

    Composition de l’algue spiruline

    Véritable concentré d’énergie, la spiruline par son apport en fer, en vitamine B12, en bêta-carotène sera d’un grand intérêt pour les sportifs(ves) notamment sur le plan de l’oxygénation des muscles, les acides gras essentiels intervenant quand à eux dans l’intégrité des cellules, indispensable au bon fonctionnement du système immunitaire.
    Les vitamines : A (provitamine A), B1, B2, B3, B5, B6, B8, B9 (acide folique), B12, E (biotine) couvrent une grande majorité des besoins nutritionnels journaliers, de surcroît lorsque ces besoins se trouvent augmentés, comme c’est le cas lors de régimes minceur, chez la femme enceinte ou chez les végétariens.
    Des minéraux et des oligo-éléments tels que le fer, le magnésium, manganèse, phosphore, molybdène, sélénium, zinc, cuivre pour éviter les carences nutritionnelles.
    Les pigments comme la chlorophylle, le bêta-carotène, les caroténoïdes, superoxyde dismutase : Ces sont de puissants antioxydants qui luttent activement contre les radicaux libres responsables du vieillissement des cellules et qui s’accumulent abondamment lors des efforts physiques intenses, amplifiant les courbatures et les crampes.
    Consultez nos dossiers minéraux et oligo-éléments

    Dosage

    Conseil d’utilisation : doser progressivement, avant les repas en une ou plusieurs fois dans la journée.
    – les 2 premiers jours : 1 comprimé/jour
    – le troisième et le quatrième jours : 2 comprimés/jour
    – Ensuite tous les 2 jours un comprimé en plus, jusqu’à ce que la dose souhaitée de 3 à 6 comprimés/jour soit atteinte.

    Il existe de la spiruline sous forme d’aiguillettes, plus savoureuse que les poudres ou les comprimés. 


    Minceur
    En support d’un régime minceur prendre la spiruline une demi-heure avant le repas avec un grand verre d’eau.
    Adultes : 3 à 6 comprimés/jour
    Enfants : 1 à 3 comprimés/jour

    Précaution d’emploi
    En cas de traitement anticoagulant, la spiruline peut aggraver les effets du traitement.
    Pour les diabétiques : la spiruline à un effet régulateur sur le taux de glycémie et peut renforcer les effets de l’insuline ou du traitement hypoglycémiant de synthèse. Dans les deux cas prévenir votre médecin.

    Autres bienfaits de la spiruline … 
     – Faire le plein d’énergie
     – Nettoyer son corps des impuretés
     – Augmenter l’endurance
     – Améliorer sa résistance
     – Éviter les carences alimentaires
     – En période de convalescence
     – Retrouver la vitalité
     – Redonner de l’éclat aux cheveux à la peau et aux ongles
     – Mieux supporter les règles, la ménopause et la grossesse

    Source : http://www.nutri-site.com/dossier-nutrition–spiruline–1–93.html

     Et me voilà plus au courant d’un produit qui m’a l’air pas mal pour les coups de fatigue, surtout maintenant avec l’arrivé de l’automne et le changement d’heure.

    Mais en surfant un peu sur le site de nutri-site, je trouve également un article sur les placébos, et il s’avère qu’un cachet sans aucune molécule peut avoir un effet bénéfique, encore ne faut-il pas le savoir…

    Les pillules miracles du sportif : Le placébo, champion toute catégorie

    Ce n’est ni un complément ni un médicament et encore moins un produit diététique et pourtant ses effets sont dévastateurs et terriblement efficaces sur la performance !!
    Ne cherchez pas loin, l’effet placebo est ancré au plus profond de chacun de nous : notre psychologie.

    Le placebo distribué au travers d’expériences médicales ou dans le cadre sportif permet parfois de réaliser des exploits à moindre coût. A l’égale de la méthode « coué » qui permet à chacun de nous de se motiver en trompant temporairement son pessimisme ou son manque de confiance en se convaincant malgré un contexte peu favorable de se dépasser, le placebo lui est administré sous forme de pilule à effet inerte (ignoré bien sûr par le patient).

    C’est une sorte de  » dopage mental  » qui est sans effets secondaires sur la santé mais qui ne marche pas non plus à tous les coups et sa réussite dépend aussi de nombreux facteurs aléatoires (sensibilité psychologique du patient/sportif, environnement et contexte d’administration, force de persuasion du prescripteur…);

    De nombreuses anecdotes viennent alimenter son pouvoir sur le psychisme des sportifs très sensibles mentalement. Pas de gélules ici mais un pouvoir de persuasion tout aussi efficace et utilisé par nombres d’entraîneurs de médecins et autres préparateurs mental pour tromper et motiver le mental de leur  » poulain  » sans les gaver de comprimés. 

    Source : http://www.nutri-site.com/dossier-nutrition–pillules-miracles-sportif-placebo20–1–171.html

    Donc faut-il vraiment prendre quelque chose ??? Avec mes coups de fatigue, il est vrai que le repos seul ne suffit pas toujours, mais prendre quelque chose peut également nuire au repos (excitants qui empêchent de dormir, donc mauvais repos)…

    Et vous votre remèdes miracles ????

    Oct 30 2010

    (19) Sortie

    Une sortie où je n’ai pas grand chose à dire, juste que j’en avais envie et que le fait de courir 1 h m’a fait du bien !!! Pas bien ces derniers jours vu les soucis de santé de papa, et la fatigue qui me suis depuis quelques temps !!! Fatigue que j’ai essayé de guérir en bouffant tous les comprimés possible et imaginable, vitamine, ginseng,…. mais rien toujours le même état d’esprit, c’est alors que ma coach m’a fait remarquer que ma fatigue n’est peut être pas physique mais morale et que j’ai besoin de me vider la tête. Chouette moi qui me vide la tête en courant super, donc ce soir walkman (en souvenir d’un objet qui va bientôt faire ses adieux et je ne suis pas parti avec, vive mon ipod shuffle) à fond, et je suis parti pour une sortie qui ne devait me mener nulle part, enfin si j’avais prévu de courir un peu avant d’aller au taff…

    Je part, je cours cours cours, je change mon itinéraire pour ne pas tomber dans une routine, et biensûr la nuit tombe, pas grave vu que j’ai mon coupe vent jaune fluo, j’avais prévu… Et puis maintenant que je suis parti faut que je rentre, et me voilà devant le boulot, et je m’arrête en tenu histoire de voir si tout va bien avant de rentrer… C’est marrant mais je bosse à 700m de chez moi et j’ai fait 13 km pour y aller.

    Bref une sortie tranquille ou j’ai pu me ballader en dehors de mes sentiers habituels.

    Oct 28 2010

    Ballon suisse – Swiss Ball

    Qu’est ce qu’un ballon va foutre ici ? Et bien sachez que je suis fan de ce ballon, on peut faire pleind ‘exercice avec afin de renforcer ses abdos, ça change du traditionnel crunch.

    Pour commencer, avant ma perte de poids j’avais souvent des douleurs au dos, soulevant souvent de lourde charge, je me suis sans arrêt dis que ceci venait de ma posture quand je soulève. Mais j’ai découvert que mon soucis venait de mes abdos, qui ne sont pas assez costaud. En effet quand on soulève, ce n’est pas le dos principalement mais ce sont les abdos qui prennent le plus la charge… Ainsi lors de mon nouveau sport favori,  avoir une bonne posture implique de bon abdos. Et je suis même fier de moi quand ces fameux abdos sont apparents, moi qui avait,  il y a encore quelques temps, une sacré brioche 😉

    De plus muscler ses abdos ne prend pas beaucoup de temps, quelques minutes suffisent… Et moi qui suis en pleine période de pfffffffffffffff, c’est bien de faire autre chose que courir !

    Voici donc quelques exercices avec ce fameux ballon, pour les anti crunch. Mais les exercices ne sont pas limités, j’ai également un petit pdf avec quelques exercice ici : http://blog.mathes67.com/dl/swissball.pdf

    Mais attention comme tous les exercices physiques, le risque de blessures est présent, et il n’est pas nécessaire de forcer, chacun sont rythme… Faites quelques répétitions, vous progresserez au fur et à mesure

     

    Rotation du buste

    Ce que vous devez faire : Assis sur le ballon, les pieds posés au sol et légèrement écartés pour trouver une position bien stable. Les genoux sont fléchis et les jambes forment avec les cuisses un angle d’environ 90°.

    Les bras sont tendus de chaque côté des épaules, les paumes des mains sont orientées vers le sol.

    Sans lever les épaules et en gardant les bras toujours tendus durant l’exécution de l’exercice, tournez les épaules vers le côté droit. Ensuite, faites de même de l’autre côté.

    Respiration : en effectuant cet exercice respirez le plus naturellement possible et en expirant profondément et régulièrement.

     

    Rotation du buste

    Ce que vous devez faire : Assis sur le ballon, les pieds posés au sol et légèrement écartés pour trouver une position bien stable. Les genoux sont fléchis et les jambes forment avec les cuisses un angle d’environ 90°.

    Les bras sont tendus devant soi et ils sont parallèles au sol, les paumes des mains sont orientées vers le sol.

    Descendez le buste lentement vers l’arrière tout en levant le bras droit tendus et en le basculant également vers l’arrière.

    Tout en contractant vos muscles abdominaux, revenez lentement et progressivement à la position de départ, puis faite le même exercice du côté gauche.

    Respiration : en effectuant cet exercice expirez (vider les poumons) en remontant le buste et inspirez (gonfler les poumons) en descendant le dos vers l’arrière.

     

    Relevé du buste

    Ce que vous devez faire : Allongé(e) sur le dos, les genoux fléchis, le ballon est coincé entre les deux genoux, les pieds sont posés à plat sur le sol et les mains derrière la nuque.

    Relevez le buste le plus haut possible en direction des genoux. Lors de la montée du mouvement ne tirez pas sur la nuque avec les mains car cela pourrait provoquer une blessure au niveau des vertèbres cervicales. Pour éviter ce problème, vous pouvez garder les bras tendus le long du corps pour effectuer ce mouvement.

    En serrant le ballon entre les genoux durant l’exécution de l’exercice, vous travaillez également les adducteurs (muscles situés à l’intérieur des cuisses).

    Redescendez le dos au sol en déroulant doucement et progressivement les dos. Pour compliquer ce mouvement et le rendre encore plus efficace ne reposer pas complètement le dos lorsque vous redescendez.

    Respiration : en effectuant cet exercice expirez (vider les poumons) lorsque vous décollez les épaules et tendez les jambes et inspirez (gonfler les poumons) lorsque vous revenez à la position de départ.

     

    Relevé du buste bras tendus contractés

    Ce que vous devez faire : Allongé(e) sur le dos, les genoux fléchis, le ballon est coincé entre les deux genoux, les pieds sont posés à plat sur le sol et les bras sont tendus au dessus de la tête.

    Tout en serrant le ballon avec les genoux, décollez le haut du dos du sol en soulevant les épaules en direction des genoux jusqu’à ce que vous soyez en position assise.

    Redescendez lentement en déroulant le dos progressivement au contact du sol puis recommencez cet exercice.

    Respiration : en effectuant cet exercice expirez (vider les poumons) en remontant le buste et inspirez (gonfler les poumons) en redescendant le dos au sol.

     

    Relevé du buste bras en haut

    Ce que vous devez faire : Assis sur le ballon, les pieds posés au sol et légèrement écartés pour trouver une position bien stable. Les genoux sont fléchis et les jambes forment avec les cuisses un angle d’environ 90°.

    Les bras sont tendus devant soi et ils sont parallèles au sol, les paumes des mains sont orientées vers le sol.

    Descendez le buste lentement vers l’arrière tout en levant les bras au dessus de la tête (alignez vos deux bras dans le prolongement du corps).

    Lorsque le haut du dos sera en contact du ballon, contractez vos abdominaux et revenez lentement et progressivement à la position de départ en enroulant votre dos.

    Respiration : en effectuant cet exercice expirez (vider les poumons) en remontant le buste et inspirez (gonfler les poumons) en descendant le dos vers l’arrière.

     

    Relevé du buste avec extension

    Ce que vous devez faire : Allongé(e) sur le dos, les genoux fléchis, les pieds coincent le ballon au niveau des chevilles et les mains derrière la nuque. Décollez le haut du dos du sol en soulevant les épaules et tendez les deux jambes (en même temps que vous relevez le buste).

    Redescendez lentement en déroulant le dos progressivement au contact du sol et en repliant les genoux pour revenir à la position de départ.

    Respiration : en effectuant cet exercice expirez (vider les poumons) lorsque vous décollez les épaules et tendez les jambes et inspirez (gonfler les poumons) lorsque vous revenez à la position de départ.

     

    Relevé du buste bras tendus

    Ce que vous devez faire : En position assise sur le ballon, les genoux fléchis, les pieds légèrement écartés pour trouver une position bien stable, les bras sont tendus devant vous et forment un angle de 90° avec le buste. Les fessiers sont positionnés sur l’avant du ballon.

    En contractant vos muscles abdominaux (les pieds doivent rester en contact du sol durant l’exécution de l’exercice), descendez le buste vers l’arrière en faisant rouler le ballon sous vos fessiers (éloignez le buste des cuisses). Revenez lentement à la position de départ en enroulant le dos.

    Respiration : en effectuant cet exercice expirez (vider les poumons) en remontant le buste et inspirez (gonfler les poumons) en descendant le dos vers l’arrière.

     

    Flexion du buste sur ballon

    Ce que vous devez faire : En position assise sur le ballon, les genoux fléchis, les pieds légèrement écartés pour trouver une position bien stable, les bras sont pliés à 90° devant soit, les mains tiennent la corde au niveau du front.

    Le buste est droit, en contractant vos muscles abdominaux ramenez la poitrine au contact des cuisses tout en gardant les mains au contact du front. Revenez lentement à la position de départ en enroulant le dos.

    Respiration : en effectuant cet exercice expirez (vider les poumons) en remontant le buste et inspirez (gonfler les poumons) en descendant le dos vers l’arrière.

     

    Flexion du bassin sur le buste

    Ce que vous devez faire : Allongé(e) sur le dos, les genoux pliés, le ballon est coinçé entre les mollets et les fessiers. Pour obtenir une meilleure stabilité, placez les deux bras tendus de chaque côté du buste, les paumes posées à plat sur le sol. Décollez le bassin et le bas du dos du sol en ramenant les genoux en direction des épaules.

    Revenez lentement à la position de départ en déroulant le dos progressivement au contact du sol et recommencez.

    Respiration : en effectuant cet exercice expirez (vider les poumons) lorsque vous décollez le bassin du sol et inspirez (gonfler les poumons) lorsque vous revenez à la position de départ.

     

    Enroulement du bassin

    Ce que vous devez faire : Allongé(e) sur le dos, les bras sont tendus le long du corps, les paumes des mains sont posées au sol. Les jambes tendues, le ballon est coincé entre les deux jambes (il faut le coincé avec les chevilles).

    En enroulant le bassin, ramenez les jambes par dessus le buste (derrière la tête), en gardant les jambes complètement tendues et en gardant le contact des chevilles sur le ballon. Revenez lentement à la position de départ (les jambes doivent être perpendiculaires au buste).

    Respiration : en effectuant cet exercice expirez (vider les poumons) lorsque vous enroulez le bassin et inspirez (gonfler les poumons) lorsque le dos redescend à la position de départ.

     

    Crunch jambes tendues

    Ce que vous devez faire : Allongé(e) sur le dos, les jambes tendues, les pieds coinçent le ballon au niveau des chevilles et les mains derrière la nuque. Décollez le haut du dos du sol en soulevant l’épaule gauche et amenez le coude gauche en contact du genou droit.

    Redescendez lentement en déroulant le dos progressivement au contact du sol. Ensuite faites le même exercice de l’autre côté (soulevez l’épaule droite et amenez le coude droit en contact du genou gauche).

    Précautions : En début d’entraînement il est possible que vous n’arriviez pas à réaliser cet exercice complètement. N’essayez pas d’atteindre le genou avec le coude en forçant et en tirant sur la nuque avec les mains.

    Cet exercice se fera naturellement au fur et à mesure que vous abdominaux se renforceront, l’exercice vous paraîtra plus facile à réaliser.

    Respiration : en effectuant cet exercice expirez (vider les poumons) lorsque le coude monte en direction du genou et inspirez (gonfler les poumons) lorsque le dos redescend à la position de départ

     

    Crunch contracté

    Ce que vous devez faire : Allongé(e) sur le dos, les genoux fléchis, le ballon est coincé entre les deux genoux, les pieds sont posés à plat sur le sol et les mains derrière la nuque.

    Décollez le haut du dos du sol en soulevant l’épaule gauche et tendez le bras gauche en direction du genou droit.

    Serrez le ballon entre les genoux durant l’exécution de l’exercice, afin de travailler les adducteurs (muscles situés à l’intérieur des cuisses).

    Redescendez lentement en déroulant le dos progressivement au contact du sol puis recommencez cet exercice de l’autre côté.

     Respiration : en effectuant cet exercice expirez (vider les poumons) en remontant le buste et inspirez (gonfler les poumons) en redescendant le dos au sol.

     

    Ciseaux avec roulé du ballon

    Ce que vous devez faire : Allongé(e) sur le dos, les bras sont tendus le long du corps, les paumes des mains sont posées au sol. Les jambes tendues, le ballon est coincé entre les deux jambes (il faut le coincé avec les chevilles).

    Ramenez la jambe droite vers le buste en la gardant complètement tendue et en gardant le contact des chevilles sur le ballon. Durant l’exercice il faut garder les lombaires (le bas du dos) en contact avec le sol.

    Ensuite, effectuez un mouvement de battement avec les jambes toute en restant au contact du ballon : veuillez également lors de cet exercice contracté les muscles abdominaux.

    Réalisez vos mouvements de chaque côté en alternant une fois la jambe gauche, une fois la jambe droite. Cet exercice appelé « les ciseaux » travaille vos grands droits abdominaux.

    Pour que cet exercice soit efficace, faites de longues séries (jusqu’à ressentir une brûlure au niveau des vos muscles abdominaux).

    (Source : http://www.easygym-shop.com/exercice-fitness-swiss-ball-abdominaux.html)

    Et voilà encore un article sorti du brouillon 😉

    Oct 27 2010

    Mise à jour

    Je sais mon blog est récent, mais je n’arrivais pas à trouver un thème qui me plaisait !! Après plusieurs tests et un bon nombre de recherche je suis tombé sur « Graphene »… Et après une petite recherche d’image et voilà, je pense que maintenant j’y suis 😉

    Vous en pensez quoi ?

    Oct 25 2010

    (18) Par envie

    Aujourd’hui j’avais vraiment envie de sortir, mais on voit que la forme n’est pas top mon allure baisse régulièrement !! Je n’ai pas prévu de distance,  ni de temps, mais ce matin une association de marcheur a pris notre forêt d’assaut et j’ai utilisé leur parcours de 10 km pour commencer mon footing. Et biensûr à cause de cette association j’ai encore du bosser aujourd’hui, donc j’en suis à 7/7 de boulot depuis au bail, j’ai juste eu du repos pour les 20km de paris, mais je ne pense pas que l’on peu considérer ça comme du repos.

    Résultat je viens de découvrir des coins de ma forêt que je ne connaissais pas, je suis un peu sorti des sentiers battus que j’ai l’habitude de parcourir. Et bien même si je ne suis pas arrivé à faire les 10 kms, car j’ai soudain ressenti un genre de migraine, fatigue ??? J’ai préféré marcher les 3 kilomètres restant. En tout cas me suis retrouvé dans un mini trail bien boueux, mais je me suis amusé et le resultat se voit sur mes chaussures…

    Elles ont besoin d’un gros nettoyage ! Même si je n’ai pas reussi à faire ce parcours de 10km, la fatigue l’aura emportée. Mais la motivation est là, depuis hier, vu que papa est sorti de l’hopital et il a bonne mine, il devra juste suivre un traitement, rendez-vous mercredi pour savoir comment se déroulera son traitement, mais son medecin lui a dit qu’il peut prendre sa voiture et y aller seul, ouf un traitement qui lui permet de rouler, donc rien de fatigant. Maintenant pour moi, il me faut un peu de repos, chose qui ne sera pas évident, mais je suis déjà fier des kilomètres que je fais ! Mais mieux vaut courir bien un peu que de se forcer et s’écoeurer à vouloir courir beaucoup… Et puis petit à petit je m’approche du 3e niveau dans nike+, le niveau bleu me fait de l’oeil 😉 Et je suis assez content de ma progression, ma première course synchronisée dont je connais la distance, vu qu’avant je n’avais qu’un chrono et je ne savais pas la distance parcouru, était le 29 août 2009 avec 13,39 km. Donc presque 1000 km en 14 mois.

    En conclusion, pour l’instant je vais donc limiter mes sorties pour pouvoir récupérer tranquillement et pourquoi ne pas aller un peu à la piscine pour changer et profiter de ce sport moins agressif. Maiscomme toujours, en espérant être en super forme pour l’an prochain et tenter l’entrainement marathon !! J’ai également contacté ASO (l’association qui gère l’organisation du marathon) pour savoir si je peux changer de sas de départ, et il m’ont confirmé que oui ! J’étais parti pour 4 h tranquille, mais je pense pouvoir le faire plus vite… Le calcul est simple si je tiens compte des 20km de paris à 4,37mn/km j’aurais fait 21,1 en 1h37/1h38, pour un marathon ont multiplie le temps du semi par 2 et en rajoute environ 10/15 mn je devrais pouvoir le faire en 3h30. Mais pour mon premier marathon, je me pose plusieurs questions, dois je le tenter en 3h30, ou moins sachant que je n’ai pas vraiment pu tout donner aux 20 kms, ou rester dans le sas de 4h et tenter la prudence ??? Des questions qui trouveront surement leurs réponses dans les mois qui viennent…

     

    Oct 23 2010

    20km de Paris 2011 – 9 octobre 2011

    Juste un post très court pour vous annoncer que les inscriptions pour les 20 kms de Paris 2011 du 9 octobre 2011 commenceront le 6 mars 2011.

    Pour info, j’ai adoré cette course en 2010, et pouvant bénéficier d’un dossard préférentiel l’an prochain j’en serai 😉

    http://www.20kmparis.com/web/index.asp

    Ben voila, encore une course à Paris 😉

    Et vous, vous en serez  ??

    Oct 21 2010

    (17) Sortie tranquille 65 %FCM

    Après plusieurs jours de repos, ce soir j’avais besoin de me défoulé et je me suis lancé dans une petite sortie courte de 35 mn avec un rythme cardiaque tranquille de 65 % de moyenne (143 battements), le seul hic c’est que sur ma garmin je lis bien que mon %FC tourne au alentour de 65 %, mais une fois connecté sur garmin connect, j’ai un % moyen de 75 %, pourtant entre ma montre et les paramètre du site les paramètre sont les mêmes !!!

    Bizarre, de toute façon je suis obligé de revoir mes paramètres, en plus ce soir en rendant visite à papa à l’hopital (pour info il va bien, il a le droit à des examens tous les jours, puis il faudra attendre les résultats), je suis passé et une grosse flèche m’a fait de l’oeil : TEST D’EFFORT !!! Je me demande si ça ne serait pas bien de faire ce test un jour. Mais un vrai test, celui qui nous donne les plages cardiaques réélles, pas celui qui vérifie jusqu’au tient notre coeur, il faut faire attention au test qui est pratiquer quand vous prenez rendez vous…

    Bref, même si je suis pas encore très motivé par la course, je me dis 65 % et je fais du 5’26/km je me dis que ca va, et je peux continuer avec un peu de repos, qui ne me sera que bénéfique… Et puis j’ai envie de reprendre un entrainement jiwok du genre courir plus vite 😉

    Au fait vous avez vu, jiwok a publié un témoignage sur les 20 kms de paris, le coaching mp3 un vrai régal http://blog.jiwok.com/entrainement-20-km-paris-1-h-30-un-regal/ 

    Bref, je suis content de ma petite sortie, elle m’a permis de me vider un peu la tête et ne penser à rien pendant un certain temps, j’en avais besoin et je viens de redécouvrir pourquoi j’aimais tellement courir !!

    Oct 17 2010

    (14) (15) (16)

     

    Mes dernières sorties ne sont pas top !! la 14 j’ai à peine tenu 2 mn avant de faire demi tour, la 15 7mn et aujourd’hui super motivé, j’avais envie de courir, déjà que je n’ai pas pu faire la strongman. Eh oui j’ai du bosser ce matin et je ne suis rentré que vers 11 h et avec 2h de route je ne suis pas certain de pouvoir récupérer mon dossard à temps, j’ai donc laissé tombé.

    J’ai fait une petite sieste et cet apres midi j’ai décidé de me lancer un peu, je m’habille chaudement, vu qu’il fait frais…. Mais voila paff comme toujours ces derniers jours, perte d’énergie 15 mn et un gros coup de j’ai plus envie….

    Ce n’est même pas un coup de fatigue, c’est vraiment « j’ai plus envie » et puis quand je regarde ma course, je me demande même si je ne suis pas parti un peu vite, pas la moindre idée vu que je n’avais pas mon cardio…  Je rententerai une sortie d’ici quelques jours, histoire de me reposer encore un peu, et en prenant mon cardio, et en faisant une sortie très très tranquille.

    Mais d’un côté heureusement que je n’ai as fait la strongmanrun, je n’aurais pas eu la force de faire ces 13 km que je fais facile d’habitude…

    Bon je me dis également que ça commence à changer, de 2 mn je suis passé à 15 mn ! Serais-je en train de redécouvrir le running, j’ai l’impression de me revoir à mes débuts !

    Côté soucis, demain papa ira faire son bilan de santé quelques jours à l’hopital et toute la famille qui vivont actuellement avec un gros poids, nous en saurons plus !!!! Mais il nous reste quelques jours avant les résultats… Je prie pour que les mauvaises nouvelles, qui me minent le moral, arrêtent de nous tomber dessus…

    Oct 15 2010

    Pas la joie

    Depuis mon retour de Paris, je viens de me prendre un gros coup dans la gueule qui me travaille beaucoup et qui m’empeche de courir !!! Rien à faire, je n’y arrive plus j’ai essayé cette semaine, j’ai fais demi tout au bout de 2 mn, et ce soir j’ai tenté une sortie, résultat 7 mn !!! J’ai plus la pêche, j’ai plus envie !!!

    Dimanche je devrai faire la strongman, et bien je ne vais pas la faire… Je n’ai pas la pêche et mieux vaut ne pas forcer le destin

    Bref mon état d’esprit n’est pas top, même si je suis heureux d’avoir fait un bon chrono à Paris, mais la vie est parfois faites de mauvaise surprise… Avant les 20 kms de Paris j’ai eu un gros coup de fatigue, mais la ce n’est pas une fatigue physique et le repos m’a fait du bien, mais la j’ai vraiment un fatigue moral, et je ne suis pas bien….

    Oct 12 2010

    (12) et (13) 10/10/2010 20km de Paris

    Sortie (12)

    Petite sortie tranquille de 35 mn, même si j’ai un peu eu du mal à respirer, je tenais à faire cette sortie, et je me demandais si j’allais pouvoir faire la course de dimanche, mais un coup de de menthe et eucalyptus dans la nuit de vendredi, histoire de bien déboucher mes voies respiratoires… Mais je sent déjà l’excitation des 20 kms qui monte doucement………

    Sortie (13) désolé pour les superstitieux 😉

    Samedi 9/10 15:15
    Me voilà dans le TGV en direction de Paris… Impatient et inquiet, assis tranquillement mon iPod sur les oreilles, je profite du trajet pour me reposer un peu et dire que dans moins de 24h je pourrais dire que j’ai participé à ma première course et non moins des moindre 20km dans les rues de Paris. Moi qui il y a encore quelques temps n’était pas sportif et me voilà prêt à relever un défi….

    2h19 plus tard, me voici donc dans la capital. Bien le TGV, Strasbourg ce trouve dans la banlieu parisienne, mais comme toujours je déteste le train !!! Je préfère l’avion, mais question pratique le TGV est plus simple pour se rendre à Paris, et encore, et puis vivement que la ligne rapide soit fini, car le trajet sera encore plus court.

    Bref je je me dirige vers le métro m’achète quelques tickets et direction le trocadero pour directement récupérer mon dossard, au moins pas besoin de stresser dimanche matin… Ouhla ça fait 2 ans que je suis pas venu, et j’ai plus l’habitude du métro, heureusement que j’ai ma petite application métro sur mon iPhone. Application très pratique pour le touriste que je suis 😉

    Je suis devant le stand 12001 à 14000 pour prendre possession de mon dossard 12528, et biensûr coup de bol, c’est le stand où la file est la plus longue…. Dossard et Tee-shirt en poche, je me balade un peu histoire de me détendre et reprendre le métro vers mon hébergeur. Où comme à l’accoutumé je suis accueilli comme un roi, super repas (le fils de papy a déjà fait le marathon de Paris et donc j’ai eu le droit au repas sportif par excellence), et j’ai eu le droit a mon verre de vin, le champagne est au frais pour le lendemain…

    22h je tombe de sommeil, car pas beaucoup dormi la veille, donc une douche et au lit, et d’un sommeil de plomb j’ai passé la nuit idéal avant d’aller courir. Juste un réveil vers 4 h pour une pause pipi et boire un verre d’eau.

    Réveil tranquille 7h30,  un brin de toilette et petit dej café et gatosport, qui tiens bien au ventre… Je regarde si j’ai tout !!!! Ok c’est bon je part. il est 8h20, quelques minutes de marche pour me rendre à la station de métro la plus proche et assis dans la ligne 5, je vois grâce à un tweet que noostromo est déjà sur le stade en plein échauffement, hmmm suis-je à la bourre ??? J’arrive station république et pleins de coureurs sont là à attendre le métro, comme moi ; je me rassure, non je ne suis pas en retard…Sur la ligne 9, le métro est rempli de coureurs, et j’ai un sourir, car je pense au retour !! Et oui les pauvres passager vont souffrir avec l’odeur qui risque de se dégager ;). Et je me dit également que je suis hyper tranquille car je n’ai qu’à suivre les autres coureur, même pas besoin de chercher suivont la masse. Nous sortons tous au même arrêt, et je me dirige de suite vers la ligne de départ où pleins de monde attend déjà le départ,oups j’ai oublié un truc :  m’echauffé ???? Pourquoi, il fait frais et le temps de partir, l’echauffement n’aura servi à rien, je préfère donc sautiller sur place et me chauffer comme ça, déjà qu’il est 9h40 !!!!

    Un tube de gel et quelques instant plus tard, 10h08 je passe sous la ligne de départ et j’active ma montre. Dans un premier temps difficile de dépasser les autres coureurs, mais j’essaie (j’ai compris maintenant pourquoi, runmygeek est allé si tôt sur la ligne de départ, on perd un temps fou à essayer de dépasser). D’ailleur je m’enfou dans un premier temps, car je suis bien et heureux d’être là !! Aucun soucis pour respirer, pas de stress, les premiers kilomètres défilent, et arrivé au premier ravitaillement, je me rend compte du kilomètrage, car je n’y avais pas porté attention !!! Je passe le premier ravitaillement, grâce à mon bidon, je n’ai pas besoin, surtout que beaucoup de coureurs font l’erreur de se précipiter au premier ravitaillement et ceci donne un sacré bordel, de plus à l’entrainement quand je parts pour 1 h, j’emmène rarement de quoi boire, donc logiquement je n’ai pas besoin du 1er ravitaillement…

    La course se prolonge, ne me demandez pas où je suis, je ne suis qu’un touriste perdu 😉 Je n’ai pas vraiment le temps de lire les panneaux non plus, mais je m’aperçois que courir à Paris c’est top et ça me motive encore plus pour le marathon de Paris…

    Arrivé au 2e ravitaillement, toujours le même problème déchet et sol glissant, je jette un coup d’oeil à ma montre pour voir où j’en suis 49 mn, je suis légèrement déçu et là il faut que je booste un peu, je prend un tube (overstim antioxydant). Après le 10e km la foule s’étoffe et j’ai pu en profiter pour dépasser un peu, sauf à un moment le chemin rétréci et beaucoup de coureurs sont gênés dans leur élan et certains hurlent. Puis arrive les tunnels, une descente et une montée, une descente et une remontée….. assez contraignant quand il faut tenir le rythme, mais je profite pour monter sur le petit trottoir pour dépasser, car beaucoup on sans doute peur de tomber, mais je connais ma foulée qui n’est pas large et je sais que je tiens facile là dessus. Je jette un coup d’oeil à ma montre et je sais que je suis presque à la fin 1h20 il me reste un petit bout de chemin à parcourir, et je me dis que j’ai encore un tube, autant le prendre, histoire de bien tenir le rythme…!!! D’ailleur overstim conseille le gel antioxydant pour les épreuves de moins de 2 h, avec un gel au départ puis 1 toutes les 30 à 45 mn. 

    Les encouragements des gens au bord de la route, les différents musiciens mettent de l’ambiance, et honnêtement vraiment pas besoin de musique sur les oreilles l’ambiance est trop top, et il faut vraiment profiter de ses moments, qui me donnent envie de finir.

    Résultat de la course, je fini d’après ma montre à 1h33m52, oh mince je suis ravi. J’avais constaté mon retard au moment du 10e km, mais après je n’ai plus vraiment porté attention, vu que je n’avais pas d’objectif temps j’ai donc continué dans mon élan et profité des petits trous pour dépasser !

    Ensuite, je suis content d’avoir emmené mon bidon, j’étais rassuré d’avoir de l’eau et de pouvoir boire quand j’en avais envie… J’ai pu éviter toute la cohue du ravitaillement, sauf celui du 15e km qui était assez tranquille et j’en ai profité pour prendre une bouteille d’eau et m’arroser avec.

    La course fini, je me rend vers le pillier est de la tour Eiffel, vu le tweet de djailla !!! Mais ne connaissant aucun autre coureur de la runosphère, je passe et j’aperçois les toilettes, aaaaaaahhhhh ça c’est une bonne idée !!! Puis je remonte et je retourne vers le pillier et j’aperçois des pieds bizarres, voilà je les ai trouvés 😉 Une petite discusion rapide, mais nous pensons tous à la même chose, une bonne douche !!! Et une pensée à greg de mon1ermarathon qui doit grave souffrir de n’assister qu’aux arrivés, la déception se lisais sur son visage, il aurait tellement voulu participer, je ne peux te dire qu’un truc soigne toi, prend soin de toi et tu nous rejoindra bientôt…

    Je ne peux rajouter qu’une chose sur cette course : organisation super, et je suis ravi de l’avoir testé comme première course officielle ! Et maintenant j’ai également un temps officiel, sur lequel je peux me baser…

    Ce lundi soir de retour chez moi, je n’attend qu’une chose, connecter et télécharger les données de ma course, je constate maitenant une sacré régularité, sauf que je m’aperçois grâce à garmin connect que j’ai eu un rythme cardiaque max de 102 %, ah ben voilà la semaine prochaine après un peu de repos, je pourrais refaire un test cardiaque, je me demande même si je ne vais pas aller faire un test d’éffort (très précis), d’ailleur c’est même conseillé d’en faire un au moins une fois par an, nous qui mettons notre coeur à rude épreuve. D’ailleur mon rythme moyen était de 94 %, alors que je n’ai vraiment pas eu de soucis pour tenir mon rythme…

    Cette semaine un peu de repos, enfin façon de parler, vu que je suis déjà passé au boulot et mon carnet de commande est déjà bien rempli…. pffffffff Pas grave dimanche je vais faire la strongmanrun histoire de me taper un bon délire et me défouler un peu, surtout que je bosse dimanche matin !!! argh, mais rien de méchant…

    Oct 06 2010

    (11) Sortie 10 km et test HydroBelt 45

    Et voilà j’ai fait mon 10 km de Paris centre, mais à 500 kms de Paris 😉

    Même si j’ai essayé de garder le rythme, diffcile !!!!! Je ne sais toujours pas si je serai capable de tenir 20 kms, même si je parait en forme, pleins de personnes atour de moi me trouve fatigué. J’espère juste qu’à paris, l’excitation et la motivation me donneront des ailes 🙂

    Durant cette sortie, j’ai pu tester le porte bidon Salomon Hydro belt 45

     

    600 ml pour des sorties, contenance suffisante pour mes sorties par temps frais !!! Même si j’ai également acheté le twin belt (celui avec 2 bidons) je pense que celui la me suffira pour les 20 kms de Paris.

    Il se laisse vite oublier, le seul hic le bruit de l’eau, qui se laisse oublier. Mais ce soucis est général des portes bidons.

    Il dispose d’une petite poche pour y glisser quelques tubes.

    Quand à la gourde, elle tient bien en place grace a un élastique, de plus le bidon est super ergonomique, et tiens bien en main…

    Le twin belt est quant à lui fourni avec une sacoche amovible à l’avant, que j’ai glissé sur la sangle qui même si elle est moins large, une fois attaché, et bien serré, il se maintient en place.

    Bref en conclusion, porte bidon pratique, malgré le manque de poches… Car glisser un ou 2 tubes dans la poche et ce qu’il faut quand on fait des sorties longues (telephone, argent…) risque d’être ennuyeux (risque de perdre quelque chose en voulant prendre un tube), mais avec la sacoche amovible, ce problème sera règlé.

     

     Quand à la météo de Paris ce week end….. Non je vous rassure, mais une pensée à notre chère Clara de Running Newbie qui aura ce temps sur Limoges 🙁

    Mais nous sur Paris, un dimanche ensoleillé, de quoi se faire plaisir…

    Bonne chance à tous les participants de la Boucles de la porcelaine, Clara nous sommes tous derrière toi !!! Et bonne chance à tous ceux qui participeront aux 20 kms de Paris sous le soleil (Clara tu aura du mal à tous nous suivre en même temps 😉 )

    Le temps à Paris 🙂

    Oct 05 2010

    (10) Sortie cool

    Histoire de ne pas trop me fatiguer cette semaine et me mettre en peu en jambe, j’ai commencer par une sortie courte d’environ 30 mn, à 75 % de ma FCM, sortie quand même difficile vers la fin car je n’avais rien mangé à midi et avant de partir  vers 16h je n’ai bu qu’un verre d’eau, mais ayant prévu une petite sortie je me suis dis « ça devrait le faire ». Attention ceux qui vont me dire, faut pas sauter de repas, je leur repond que j’étais au dodo à midi, besoin de ratrapper un peu de sommeil. Résultat de ma sortie 6.28 km ce n’est pas dans mes habitudes, mais de temps en temps un telle sortie histoire de ce remettre dans le bain sans trop ce fatiguer ça fait du bien, surtout après la nuit blanche de ce week end.

    Pour les fétards, juste une précision, non je n’ai pas fait la fête toute la nuit et non je n’ai pas bu, c’est juste que j’ai dû bosser à cause du rally de france qui c’est déroulé près de chez moi.

    Donc même si la distance n’est pas énorme, et en courant tranquille j’ai reussi un 5,19mn/km, ca va je reste dans mes normes. En effet une de mes sortie 20 km à ce rythme je l’ai fait à 5,18… Et puis même si cette sortie n’était pas énorme, je me suis lancé sans musique, moi qui court toujours avec mon mp3 sur les oreilles, et bien ça m’a changé, j’ai pu profiter un peu des bruits de la forêt.

    Ah ben tiens, j’ai également fait attention à ma foulée, ce qui n’est pas forcément évident, mais je n’ai pas l’impression de directement taper avec le talon, mais j’ai l’impression que tout mon pied se pose en même temps. Je pense que l’idéal serait de mettre unecaméra derrière mon tapis et me filmer quand je court… Je ferais l’expérience…

    Et dire que dans quelque jours je ferai le touriste à Paris avec mon gros appreil photo à la japonnaise 🙂 Le seul hic c’est que je pensais ne rentrer que lundi dans la soirée et me faire le salon de l’auto dans la journée (j’ai un billet modifiable pour dimanche soir) et bien avec le préavis de grève pour mardi j’ai intérêt à partir assez tôt dans l’après midi de lundi… On verra bien, d’ici là….

    Oct 04 2010

    Votre foulée ??

    Depuis quelques temps, je me pose des questions sur ma foulée, car je me suis aperçu lors de ma dernière sortie que j’avais tendance à courir en ne posant presque pas le talon au sol !!

    Et en cherchant un peu sur le net, je découvre l’avantage de courir pied nus… Bon, je ne suis pas prêt à me lancer à l’extérieur dans ce style de course, mais c’est surtout la foulée qu’on adopte qui m’intéresse.

    En effet, avec nos running nous avons tendance à poser le talon, puis l’avant du pied, d’où l’amortie de nos chaussure qui est souvent très recherché. Mais pieds nus, ce reflexe s’inverse et on pose l’avant charnue du pied (pas les doigts de pieds) puis le talon qui ne touche presque pas le sol. Je me suis mis à la recherche de plusieurs liens afin de valider les avantages de ce type de foulée (oui aujourd’hui repos, donc j’ai fais du surf et un peu de ménage).

    Un article que j’ai trouvé en cherchant un peu, nous vante l’avantage de ce type de foulée.

    http://www.lematin.ch/guide/sante/courez-pieds-nus-258212

    Le choc serait donc moins brutal avec ce type de foulée.

    De plus l’article nous dit aussi que marcher pied nus, nous fait également prendre le même réflexe.

    Lors de ma dernière sortie au bout de 30 mn je me suis aperçu que j’avais cette foulée, mais je ne sais pas si je l’ai tout le temps, je ferai attention à ma prochaine sortie, mais déjà je pense qu’il y a un avantage dans ce type de foulée surtout que lors d’achat de chaussure l’amortie est en général le dernier de mes soucis, d’après un vendeur et d’après mon poids. Mais là ça me donne envie d’essayer des vibrams parce que comme je l’ai dis plus haut courir pied nus, je me vois mal dans les rues courir ainsi, ça va encore faire parler de moi 😉

    Et vous, quelle est votre foulée ???

    Je rajoute une ligne après la publication de cet article, car juste à l’instant je viens de jeter un coup d’oeil dehors et j’ai vu passer une demoiselle qui faisait son footing, et j’ai bien observer sa foulée, aie, j’avais vraiment mal pour elle, en effet elle lève bien haut les genoux et pafffff le talon direct au sol !!!! Effectivement c’est pas forcement la bonne foulée à adopter. J’aurais bien couru sur mon tapis histoire de filmer mes pieds et voir mieux ma foulée, mais vu le temps, je vais surement sortir un peu ce soir, en essyant de faire attention.

    Oct 01 2010

    (9) Reprise après un peu de repos

    Aujourd’hui, après quelque jours de repos et une séance de chirothérapie, je décide de me lancer dans une petite sortie d’1h, histoire de tester ma forme avant les 20 kms de Paris. Et pour tester mes nouvelles nike…

    Je mets mon cardio mais sans vraiment me soucier de lui, j’ai décidé de courir au feeling, comme je l’avais fait au départ…

    Je me lance dans un circuit que je connais et que je fais au environ 1h15, voir moins de temps en temps. Arrivé chez moi je me rend compte que ma montre n’affiche même pas 59 mn ??? je vérifie donc tout m’a l’air ok, le chrono ne c’est pas arrêté. je branche ma montre… Et quelle surprise 4’49, je n’en reviens pas moi même, comme quoi le repos ne peut être que bénéfique, de plus je pense que le déblocage de mon dos y a été pour quelque chose. Bien que la séance de chiroprathie ne soit pas remboursé par la sécu, ma mutuelle me donne 25 € par séance (pour une séance de 50 €) et au maximum 3 fois par an. C’est pas énorme, mais bon j’y suis allé une fois, et même si j’avais encore mal le lendemain, aujourd’hui plus rien !!! Comme dit je ne connaissais pas cette thérapie mais je suis concquis. Et si ma douleur reviennait, je ferai des radios, en plus j’ai un papier qui dit exactement où les faires (bassin et lombaire L4/L5), et là le doc aura vraiment la certitude de mon problème.

    Bref aujourd’hui je me sent renaître et je me sent capable de soulever des montagnes !!! Il me reste 1 semaine, avec quelques sorties tranquille, histoire de garder cette forme 😉

    Oct 01 2010

    Assurances complémentaires

    Mon assureur étant un ami, je me suis permis de lui poser quelques questions concernant les assurances lors de la pratique de mon sport favori…

    Une sortie, y a aucun risque !! Mais lors d’une manifestation officielle, il est bon de savoir que votre résponsabilité civile (habitation, voiture…) ne vous couvre pas, en effet une exclusion stipule que l’assurance ne rentrera pas en jeu en cas de pratique de sport lors de manifestations officielles. Donc que faire ??? Mon assureur me répond donc que si lors de l’inscription rien n’est stipulé, l’organisateur à souscris un contrat de groupe, donc jeserai couvert par cette assurance, mais si on me demande de souscrire à une assurance… Sa réponse, prend la !!! C’est peut être cher, mais si il arrive quelque chose tu ne sera pas couvert…

    Donc pour le semi marathon de Paris, il vaudrait mieux prendre l’assurance proposée.

    Attention cet article ne s’applique qu’aux coureurs non licenciés, car dans leur cas le club à une assurance. Mais nous, qui couront pour le plaisir, il existe également la carte « pass running » à 25 € par an. Pour moi qui vais tentr le semi de paris et le marathon, l’assurance serait de 2*15 € = 30 €, donc le pass running sera rentable pour moi, mais je vais attendre avant de souscrire, pas la peine d’être assuré si je n’ai pas prévu de course dans les prochain temps.

    J’espère que ce post, simple à pu répondre à certains concernant l’assurance complémentaire souvent proposée.

    Ah ben tiens quand je parle de mon assureur, il me rapelle à l’instant pour me préciser que lors d’une course l’organisateur à souscrit obligatoirement une assurance responsabilité civile, donc si vous blessez quelqu’un c’est cette assurance qui prend le relais, pas la votre…

    Pour l’assurance complémentaire, c’est : si vous vous blessez vous recevrez un peu plus, mais la sécu et votre mutuelle vous couvre déjà !!! Mais après ca dépend de votre cas… Pour le mien, c’est plus compliqué, j’ai souscris une assurance complémentaire en cas d’accident, n’étant pas affilié à la sécu. Et bien sûr cette complémentaire ne me couvre pas en cas de sport en compétition, donc je devrais sur ses conseils prendre l’assurance complémentaire !!

    Pour le semi de paris, c’est l’article 9 du règlement de la course 😉

    voila post corrigé

    PS : Pour le semi marathon de paris le 6 mars, vous trouverez la notice ici : http://blog.mathes67.com/dl/AssuranceSMP2011.doc

    Sep 29 2010

    Chiropratie

    Alors sur les conseils d’une amie sage femme, elle m’a envoyé voir un chiropracteur !! Qu’est ce que c’est que se truc !! Bon il est réputé, allons y, on vera bien !! Le seul hic rendez vous le 14 octobre, mais il m’a pris entre 2 rendez vous ce soir ! Et bien, même si j’ai du faire 1 h de route pour me rendre à son cabinet, ce truc est génial. Il faut savoir qu’il s’agit d’une médecine dite douce, et donc pas remboursé par la sécu, mais comme je suis un fervant adepte des médecines douces (je fais souvent de l’acupunture), ce n’est pas 50 € qui vont me retenir.

    Dans la salle d’attente je vois des diplômes exposés, ouhla le type à fait ses études aux USA. Je comprendrai pourquoi plus tard.

    Dans son cabinet, en remplissant mon dossier, il me demande également si je pratique un sport, ben oui le running et je lui parle aussi de mon intention de faire le marathon de Paris, là moment de réflexion et ^me dit « attention à pas trop forcer vous êtes jeune pour un marathon », ma réponse lui convient en lui expliquant que mon but n’est pas le chrono, mais le finir tranquillement. Ensuite ne connaissant pas son metier,  il m’explique ce qu’est la chiropractie, et qu’elle n’est reconnu médecine en france que depuis 2002, alors qu’aux USA elle est la 3e profession de santé et qu’elle existe depuis la fin du 19e siècle (donc voila pourquoi il a fait ses études aux us). Je me mets torse nu et pied nu, puis il m’observe debout et hallucinant, j’ai mal à la hanche droite et mon problème vient de la gauche. Il m’appuie sur des points à droite, puis à gauche et bien à gauche j’ai mal, tourner la tête à droite puis à gauche, la résistance est à gauche…

    Résultat sans radio, il penche pour une spondylolisthesis (je vous rassure c’est aussi difficile à prononcer qu’à écrire), il s’agit en fait d’un décalage d’une lombaire vers l’avant, dans mon cas la L5. Quelques massages et quelques cracs plus tard, je plane à moitier, oh merde super soulagé…

    Et quelques conseils plus tard, boire beaucoup et ne pas s’assoeir les pieds croisés, les pieds doivet etre en appuie au sol… Et ben tiens moi qui suis souvent assis dans des positions bizarres avec mon portable sur les genoux.

    Donc je repart avec un papier pour faire des radios (attention car ce papier ne fait que préciser les endrois où faire les radios, car il faudra passer chez son médecin traitant pour que la sécu rembourse) au cas où la douleur reviendrai.

    Donc voila, ce soir je suis crevé, ce massage m’a fait du bien mais m’a également détendu, donc encore un peu de repos et je vais pouvoir courir !!! Et si la douleur revient, je saurais maintenant quoi faire.

    PS : je vais quand même consulter un podologue, histoire de contrôler également mes pieds.

    Sep 26 2010

    (8) Sortie écourtée

    Là ras le bol !!! Même si je ne ressent pas la fatigue directement, mais j’en suis sûr : je suis crevé !!!!

    Pendant ma sortie d’aujourd’hui, une violente douleur à la hanche droite !!! Je m’en rend compte qu’avec la fatigue mon pied droit part en sucette. Cette douleur je l’ai déjà ressenti mais là j’ai préféré arrêter et me dire stop, ça serait idiot de te faire trop mal à 15 jours de Paris, résultat un peu plus de 7,6 kms !

    En plus ca se voit bien au niveau de l’allure, elle baisse continuellement !!! La premier creux c’est le moment où j’ai vraiment ressenti la douleur j’ai ralenti et ça allait mieux puis une montée ne voulant pas forcer, j’y suis allé tranquille, et le retour ce faisant en pente, j’ai pu accélérer sans trop de tracas.

    Il faut absolument que je consulte un podologue, et que je me repose !!! Je suis un taré du boulot et je trouve le temps de courir, je suis légèrement cinglé mais bon… En plus ce week end où j’aurais pu me reposer un peu je me suis engagé à aider des amis qui ont un restau et on besoin d’un coup de main… Et le week end prochain rally d’alsace et là encore boulot…. pfffff j’ai repris le taff depuis le 23 août et je crois que je n’ai pas eu un jour de repos correct.

    Moralité cette semaine le stricte minimum au taff et pas de sortie, si ce n’est pas de sortie longue !! Et je vais me reseigner pour trouver un podologue du sport, je sais qu’il y en a un réputé sur strasbourg, vais passer quelque coup de fil dans la semaine. Et rien à foutre j’irai à Paris, avec un peu de repos avant !!

    Sep 25 2010

    10 Postures de yoga pour runners

    On nous le répètera jamais assez, les étirements ont une importance capitale : Ils permettent entre autre d’augmenter la souplesse, d’améliorer les performances et de relaxer le corps. Mais attention, pour être efficaces, ils doivent être bien réalisés, c’est-à-dire en fin de séances, en tenant la position un certain temps et en les reproduisant 2 fois.

    Certains pensent que les étirements ne servent qu’à être un peu plus souple, ce qui est très réducteur ! En effet, en plus de l’amélioration de la souplesse, le stretching a de nombreux bienfaits pour le sport en général, et la musculation en particulier :
    – Amélioration de la force du muscle
    – Amélioration de la récupération
    – Réduction du risque de blessures
    – Soulager les tensions musculaires et articulaires suite à la séance de musculation
    – …

    Pour ma part, je pratique souvent du stretching, à l’aide d’une coach, qui me guide et me conseille, j’ai découvert l’importance des étirements par hasard, comme beaucoup je disais pour courir quelques kilomètres, pas besoin d’étirements, mais plus les kilomètres défilent et plus je m’aperçois que je progresse, sans réélle douleurs.

    Voici ici 10 positions de yoga idéal pour nous runners :

    1.  
      Essayer de former un angles droit
      Tenez la position entre 5 et 10 respirations
    2.  
      Dans votre dos attraper vos avant bras
      Pieds écartés à la largeur des épaules, reculez votre pied droit et incliné le pieds d’un angle de 60° environ vers la droite
      Avancer le dos, en laissant la colonne droite
      Tenez entre 5 et 10 respirations
      Répètez avec l’autre jambes

    3. Debout jambes écartées, pieds parallèle avec les orteils qui regardent légèrement vers l’intérieur
      Main sur les hanches, vous vous baissez..
      Appuyer vos mains vers le sol et tenez entre 5 et 10 respirations

    4. Tenez entre 5 et 10 respirations
      Ne vous relevez pas, laisser glisser vos mains au sol pour atteindre l’autre jambes et rester entre 5 et 10 respirations.

    5. Appuyer avec vos main vers le sol, jambes et colonne vertébrale alignée
      Tenez entre 5 et 10 respirations
      Et inverser les jambes pour refaire le même exercice

    6. Attention au sens des mains tenez 5 à 10 respirations !

    7. Assis contre un mur, joingnez la plante de vos pieds et essayez de pousser sur vos cuisses, comme pour les poser au sol

    8. Commencez à quatre pattes sur une couverture ou une natte avec les genoux et les pieds légèrement écartés, les tibias parallèles les uns aux autres.
      Asseyez-vous sur les talons avec le dessus des pieds touchent le sol.
      Levez le bras droit et pliez le coude droit. Attrapez la main droite avec la man gauche qui sera passer derrière votre dos.
      Utilisez une chemise ou une serviette si les doigts ne se touchent pas. Maintenez pendant 5 à 10 respiration
      Effectuez de même en inversant les mains.

    9. Commencez par les mains et les genoux sur une couverture ou un tapis, les genoux et les pieds légèrement écartés, les tibias parallèles les uns aux autres.
      En pliant les pied, assyez vous sur vos talons, soufflez en montant et expirez en déscendant ! 5 à 10 respirations
      Un bon équilibre est de rigueur, mais l’équilibre est tout aussi important !

    10. Commencez sur le dos avec une serviette pliée sous la tête et du cou. Pliez les genoux et laissez les épaules sur le dos.
      Placez les mains sur les côtes. Et visualisez votre respiration, Inspiré…. et expirez….
      Après environ 2 minutes ou 20 respirations, les bras s’étirent sur les côtés, les paumes face au plafond, et détendre le cou et les épaules.
      Étendre les jambes une à la fois
      Restez  5 à 10 minutes vraiment relaxer et détendu.

    Voila quelques exercice pas trop difficile pour vous détendre d’une petite sortie

    Source : http://www.iyogalife.com/slideshows/slideshows/The_10_Best_Poses_for_Runners.php

     

    Sep 23 2010

    (7) Sortie longue 1h37

     

    Après mon petit coup de fatigue et un peu de repos hier, je me lance cette après midi dans une sortie longue. 

    Histoire de tester ma forme, qui selon moi, avant de partir, n’est toujours pas au top, je part courir environ 1h30 ! Arrivé au temps de mon plan d’entraînement, et pas encore arrivé chez moi, je me force à continuer pour finir à 1h37. J’ai du forcer un peu, FCM pendant 15 min à 70/75 % pour un échauffement, puis je me lance à 80 %, mais j’ai souvent dépassé ce rythme !! Entraînement fini, je transfert mes données, et oh quel surprise : Résultat 5’05″/km !! Ca change de mon 5’18 » de mardi ! Super content de ma sortie… Je suis vraiment surpris de mon résultat, si j’arrive à tenir ce rythme aux 20 km de paris, je ne pourrais être que fier de moi.. 

    Heureusement que j’avais emmené de l’eau, car depuis quelques jours la chaleur et le soleil sont revenu, et tenir 1 h 30 sous 25 ° sans eau aurait été impossible… Et je pense que cette petite hausse de température est la cause de mon FCM assez haut. J’espère que le 10/10 il ne fera pas trop chaud, au pire un peu de pluie 😉 Oui je sais je vais me faire engueuler, car pas facile de courir sous la pluie, mais de mon côté c’est une chose que j’adore faire… Autant je préfère la pluie au froid, d’où ma prochaine difficulté qui sera  de m’entraîner pour le marathon de Paris en plein hiver… Un défi de plus ! Mais rien ne m’empêche de courir de temps en temps sur mon tapis, un petit joujou que je me suis payé pour mon anniversaire l’an dernier, mais je l’avoue je ne m’en sert pas souvent, la motivation n’est pas la même. Et puis un VRP qui passe chez moi et qui court le marathon de Berlin dimanche, une pensée pour lui  (Marathon de paris en 2010 en 3h19, respect) m’a dit que courir en hiver, c’est la meilleure période pour progresser !!! On verra bien !!! 

    Et puis étant parti assez vite je n’ai pas pensé à emmener une barre de céréales et vers la fin, j’ai du vraiment tenir pour ne  pas craquer avant d’arriver chez moi !! L’inconvénient de partir courir vers 17h30, le repas de midi est digéré depuis un bout de temps… Tiens justement dans le magasin de running que j’ai testé hier j’ai vu des barre « Mulebar » dont j’ai entendu parler, mais je n’en ai pas acheté !!! je préfère lire quelques posts sur des retours d’expériences… Sur le comptoir était posé des petites barres, mais j’ai également lu sur leur site internet qu’il y a des barres de 65 g, ouhla c’est pas un peu beaucoup ?? 

    Pour l’instant, je suis content des mes barres gerblé noisettes et de temps en temps des gels overtim’s… Et l’avantage c’est assez petit et je peux en glisser une dans ma poche, au moins pendant une course, pas besoin d’attendre le ravitaillement ! Une autre chose qui me fait peur, car attendre tous les 5 km pour boire une gorgée, hmmmm moi qui ai ma bouteille d’eau dans mon sac et je peux boire quand je le veux, ou quand mon corps en a besoin… C’est dingue ce qu’on peut se poser comme question lors de sa première course, mais je crois qu’au moment de l’excitation durant le parcours, les ressentis risque de ne pas être les mêmes. 

    Bref la dernière ligne droite, dans 16 jours à cette heure ci je serais à Paris en plein stress !!! je suis pas certains de passer une bonne nuit, même si je sais que je suis capable de faire ces 20 km, mais pleins de questions me trottent dans la tête. 

    PS: En feuilletant un peu dans les différents blog, j’ai découvert Clara sur « Running Newbie »et j’ai adoré ses PS qu’elle laisse à la fin de chaque post, et nous explique en une phrase pourquoi elle court !!! Pour ma part aujourd’hui c’etait « Pour dépasser mes limites ».

    Sep 22 2010

    Coup de blues, besoin de me détendre !

    Oui, je suis pas bien en ce moment, pas mal de taff et pas vraiment le temps de me reposer et me consacrer à mon entrainement pour les 20 kms…

    Mais pas grave j’ai un remède miracle, je vais faire du shopping !!! Dans ce cas la je peux être pire qu’une femme dans un magasin de fringue ! Et je me suis lancé en direction de Strasbourg pour découvrir un nouveau magasin consacré au running (pour une fois qu’on en trouve un dans la région). Jog’R magasin assez sympa, pas très grand mais des vendeurs assez pro. Je me suis donc acheté un pantalon, histoire de courir quand il va faire froid, une paire de chaussette, là c’est pour voir s’il y a vraiment une différence entre celle de décathlon et les vrai chaussettes de running… Puis une nouvelle paire de running, étant fan et bien dans mes nike, je me suis laisser tenté par la nike lunar swift +… Des nouvelles chaussures, des chaussures qui courent vite, comme diraient les enfants 😉

    J’ai eu le droit de faire quelques foulées sur le trottoir, c’est bien la première fois que j’ai le droit de tester avant d’acheter !!! Bon en jeans c’est pas top… Mais après quelques foulées je suis concquis et je sort ma CB au grand dam de mon banquier 😉

    En tout cas je suis super motivé, et un peu de shopping y a rien de tel pour vous changer les idées…

    Par contre le vendeur m’a annoncé la fin du forerunner 405, grrrr le 410 sort d’ici 2 semaines !!!!! Au même prix que la 405, mais bon tampis je suis content de ma 405, même si les prix auraient pu baisser ! Alors si vous n’avez pas encore votre garmin attendez un peu 😉

    Voilà remotivé pour courir, même si une période de taff m’attend, en plus je viens d’apprendre qu’avec le rally d’alsace je vais pouvoir bosser le 3 octobre, supeeeeeeeer mon seul jour de repos avant le 10 octobre !!! J’avais vraiment besoin de cette sortie tranquille sans sport, même si le sortage de CB est aussi un sport à part entière, dont beaucoup sont fan !

    Sep 21 2010

    (6) 1ère sortie après mon coup de fatigue

    Après mon coup de fatigue et un peu de repos dimanche, je me décide et je tente une sortie ajourd’hui !!! je vérifie mon plan d’entrainement et vu que j’etais en avance (j’avais prévu quelques jours d’avance) je peux tenter la séance que je n’avais pas fait dimanche…

    Cette séance commence par un échauffemnt de 20 minutes à 70/75 %, puis un peu d’effort à 85 % pendant 30 mn et pour récupérer 70 % pendant 10 mn…

    J’ai du mal à gérer mon rythme cardiaque, l’échauffement est difficile mais je tiens qu’est ce que c’est 20 minutes… Voila échauffement fini j’accélère un peu mais là encore mon rythme cardiaque s’emballe et j’ai du mal à le tenir à la barre des 85 %, mais j’arrive à finir ma séance dificilement mais j’arrive chez moi !!! De l’eau vite, je pense également qu’un manque d’hydratation est la cause de ma fatigue, quelques étirements,  une banane et je connecte ma clé ANT !!! Quelle surprise 5,18 mn/km, oh ben merde, la semaine dernière j’avais fait 20 kms à ce rythme en discutant avec une amie et sans être épuisé. Je ne sais même plus quoi écrire au sujet de cette course, bon je pense que ma prochaine sortie de jeudi je vais l’annuler histoire de me reposer, ça ne me fera que du bien..

    Dingue la fatigue, mais j’avais besoin de cette sortie, une envie de me vider la tête, en plus je n’ai même pas tenu l’heure prévu !! j’ai vraiment besoin de repos… Mais ça va être difficile c’est prochain jours, grrrrr biensûr juste avant les 20 kms de Paris. Dans 3 semaines ça sera passé, et puis je trouverai bien des moments tranquille d’ici là pour me détendre un peu. Dites voir quand vous êtes naze vous faites quoi pour vous détendre, j’ai déjà un bon bain qui m’attend.

    Mais au moins j’ai eu une bonne nouvelle ce matin, une jolie lettre bien rigolotte de mon hébergement à Paris, je suis le bien venu et la chambre d’ami est prête, cool et si je peux je peux même rester le lundi, le mardi, le mercredi…. Mais bon je vais au moins rester lundi. Alors Paris me voila, TGV à 15h15…. Par contre pas une goutte d’alcool, je le connais le bougre 😉

    Sep 19 2010

    La claque !!!

    Et voilà ce qui me fait le plus peur, la fatigue ! Aujourd’hui après 72 h où je n’ai pu dormir qu’une dizaine d’heure, la fatigue est là et une grosse claque vient me frapper !!! Impossible d’aller courir, surtourt que j’avais prévu une sortie un peu plus rapide… Il est difficile quelque fois de mélanger entrainement et vie professionnelle, et biensûr quand je prévois une période d’etrainement je me retrouve avec du boulot pas possible… ce week end boulot, le week end prochain boulot !!!! AHhhhhhhhhhhh ! avant les 20 kms super…

    Et c’est ce qui me fait peur, autant 20 kms ça pourra aller, mais le marathon sans entrainements réguliers…

    Alors aujourd’hui après une matinée boulot, cet après midi enfin le repos du guerrier et on verra bien si ma sortie de ce matin je la ferai ce soir…

    Sep 16 2010

    (5) Sortie fractionnée

    Aujourd’hui une petite sortie tranquille avec un peu d’exercices fractionnés ! Et pendant ma course j’ai pu réfléchir un peu à la question du jour !!! Marathon de Paris ???

    Ma sortie d’aujourd’hui, je me lance pour 30 mn d’échauffement à 70/75 %, mais au bout de 6 mn ! Je m’aperçois que le gps de ma montre n’était pas activé, grrrr je relance… et je reparts pour 30 mn, puis 8x15sec à 90 %max et je reprend ma route 20 mn à 70/75 % et encore 6×15 sec 90 % max et pour finir 10 mn à 70/75 % pour récupérer tranquille de mes 20 kms de mardi, et puis j’ai pu tester mon nouvel ipod shuffle 🙂

    Une sortie tranquille où j’ai pu réfléchir à ce que j’allais faire après les 20 kms de Paris, et bien je vais vous l’annoncer simplement mes prochains posts porteront sur mon « PREMIER MARATHON » et oui je tente l’aventure, il me reste 7 mois pour préparer ça !! On verra bien le moment venu, mais étant très motivé, je pense qu’il y aura de la lecture sur ce blog ces prochains temps…

    Pour info, j’ai eu un dossard à 60 €, inscription dans les 12 000 premiers, et j’ai le dossard 34512… Et merci à certains ici sur le blog et sur facebook de m’avoir encouragé à tenter cette aventure.

    Sep 16 2010

    Marathon de Paris 2011 !

    Ce post n’est pas rééllement un post, mais j’ai besoin de vous !!! J’ai besoin d’avis !!! J’ai envie de tenter l’aventure et vous en parler sur mon blog, mais je n’ose pas. Les inscrits défilent sur le site du Marathon de Paris, mais il me reste encore un peu de temps….

    Je n’ai pas d’objectif, mais tenter une aventure pareil me branche, mais comme dit je ne sais pas….

    Conseillez moi !!!

    Sep 15 2010

    (4) Sortie longue 20 kms

    Aujourd’hui j’ai prévu une sortie longue histoire de voir si je suis capable de faire 20 kms, entrainement pour les 20 kms de Paris oblige !

    Juste avant de partir un coup de fil d’une amie qui me demande si je vais courir ?? Elle voudrait venir avec…. Hmmm moi qui aime courir tranquille et seul, mais il serait peut être temps que je m’habitue à courir avec quelqu’un !! J’accepte… Elle enfourche mon vélo et zou nous somme parti pour 1h40 tranquille à 70/75 % FCM. Cet sortie sera une première pour moi, accompagné et sans musique.

    Durant toute la sortie nous discutons un peu, respiration facile, ma conversation prouve bien que mon rythme cardiaque est correct, mais je regarde ma montre et je m’aperçois que je suis à 80 % ??? Mais je suis à l’aise, hmmmm il doit vraiment y avoir un soucis, pas grave, mais je pense que le rythme cardiaque maximum que j’ai programmé dans la montre, 188 battements par minutes, n’est pas correct. A la fin de ma sortie je lis une moyenne cardiaque de 157 battemenst, ce qui représente bien 75 %, vraiment bizarre… , il faut absolument que je refasse un test FCM…

    Notre sortie se passe tranquille… mon accompagnatrice est même surpris par mon rythme, à croire que personne ne croyais que je courais tellement 😉 Vers 1h20 de course, une petite fatigue commence à se faire sentir,heureusement que j’ai emmené un peu de carburant, je grignote tranquille une petite barre de céréales, et me voila reparti pour finir ma course… Arrivé à 1h40, 18,81 kms au compteur, mais je n’ai pas envie d’arrêter là et il me reste un peu plus d’1 km pour achever ma sortie, je réactive mon chrono (j’avais programmé une session d’1h40) et je fini 6 mn plus tard avec 20 kms de parcouru !!!

    1h46 pour parcourir 20 kms, je suis assez content de mon temps, avec une moyenne de 5,18mn/km… Et encore j’ai vraiment parcouru ces 20 kms tranquille, en discutant, ce qui m’a encore plus surpris.

    Bref content, et si je termine les 20 kms de Paris avec ce temps je serai assez fier de moi, mais comme dit je n’ai pas d’objectif temps, je serai content de finir cette course 🙂

    Une autre question qui me trotte dans la tête, ce matin les inscriptions au marathon de Paris se sont ouvert, hmmmmmmm !!!!! Je suis dingue !!!! Mais pour l’instant je ne veux pas, 60 € l’inscription pour les 10 000 premiers et après ça sera 90 € ! On va dire ce n’est pas les 90 € qui vont me déranger pour un truc pareil, mais il faut choisir un sas de départ, et je souhaiterai avant tout connaitre un temps officiel… Mais je suis vraiment motivé pour, un jour, faire un marathon… Mais je me pose encore pleins de questions, et puis ça ne fait q’un an et demi que je cours… Le marathon de Paris se déroulera en avril, donc dans 7 mois !!! 7 mois pour me préparer hmmmm !!!!

    Je ne sais vraiment pas, la question est entière !! je suis rassuré d’un côté car d’autre se pose la même question. Par exemple http://mon1ermarathon.tumblr.com/ qui voulait courir sont premier marathon, celui de Paris en 2011 et qui nous raconte ses déboires, et ses entrainements. Et bien lui aussi n’est pas vraiment sûr de lui… Je sais il faut bien se lanc,mais bon 42,2 kms ce n’est pas une mince affaire… Et puis je suis pas sûr d’être rééllement prêt, surtout que l’entrainement est difficile pour moi mars avril, les fêtes de Pâques sont prochent et j’ai pas mal de boulot durant cette période, mais entre nous je le ferais, mais sûrement pas en 2011.

    Sep 14 2010

    Ipad ou Journal papier ???

     

    Nous autres, lecteurs de news, est-il plus pratique de lire son journal sur papier ou sur l’ipad !!!

    Ce gentil père de famille ne se posera plus la question et nous saurons qu’une utilisation n’est pas possible avec l’ipad 🙂